93 ans de déni : ça suffit !

Sizin üçün oyun:

Google Play'də əldə edin


Yüklə 0.5 Mb.
səhifə8/15
tarix30.12.2018
ölçüsü0.5 Mb.
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   15

CONGO



RD Congo: les rebelles hutu rwandais rejettent le rapport de l'ONU

I




l y a 1 jour

KINSHASA (AFP) — Les rebelles hutu rwandais actifs dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) ont rejeté lundi les conclusions d'experts de l'ONU selon lesquels ils collaborent avec les Forces armées de RDC (FARDC) et exploitent les ressources minières congolaises.

Les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) rejettent "catégoriquement" les accusations "injustes, infondées et mensongères" portées à leur encontre, selon un communiqué de leur secrétaire exécutif, Callixte Mbarushimana, transmis à l'AFP.

"Les FDLR ont déclaré et répètent pour la nième fois qu'il n'y a aucune forme de collaboration entre les FARDC et les FDLR", ajoute le responsable.

"Les accusations (...) selon lesquelles les FDLR exploiteraient les ressources minières de la RDC sont mensongères", poursuit-il, en assurant que les rebelles "vivent du produit de leur labeur: l'agriculture et l'élevage".

En conséquence, les rebelles hutu rwandais "demandent au Conseil de Sécurité des Nations unies de lever sans délai les sanctions injustes votées contre leur leadership".

Plusieurs résolutions ont imposé des sanctions ciblées (gel des avoirs et interdiction de voyager) aux chefs des rebelles rwandais.

Selon le rapport des experts publié vendredi, les FARDC fournissent "des munitions" et mènent "des opérations conjointes" avec les FDLR contre le Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) de l'ex-général tutsi congolais Laurent Nkunda.

Le CNDP et les FDLR détournent à leur profit des sommes colossales en exploitant illégalement les richesses minières de la région, écrivent également les experts.

Dans un autre volet -- que les FDLR approuvent cette fois --, ils accusent le Rwanda d'apporter un soutien multiforme au CNDP. Ce que Kigali et le CNDP ont nié.

Le rapport doit être discuté lundi au Conseil de sécurité de l'ONU.

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5h-8UNcHjjhOXWcSv_rkDEtcflZNQ

RDC: Kigali nie les accusations de l'ONU

16/12/2008 - 22:46

Le Rwanda réfute les accusations d'un groupe d'experts de l'ONU qui l'accuse de soutenir les rebelles du Nord-Kivu, dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC). Dans un document de sept pages, qui sera soumis cette semaine au conseilde sécurité et dont Reuters s'est procuré une copie mardi, Kigali critique le rapport dans lequel ces experts soumettent une nouvelle liste de personnalités et d'organisations soupçonnées de soutenir les rebelles.

"Ce rapport est une manoeuvre calculée destinée à détourner les accusations visant le gouvernement de RDC et la communauté internationale, tous deux n'étant pas parvenus à résoudre le conflit dans l'est de la RDC malgré de multiples intiatives internationales, régionales et bilatérales ces 14 dernières années", indique le Rwanda. Le rapport des experts "contient de dangereuses inexactitudes et des informations mal intentionnées concernant le soi-disant soutien du gouvernement du Rwanda" aux rebelles, ajoutent les autorités de Kigali.



http://www.lejdd.fr/cmc/scanner/international/200851/rdc-kigali-nie-les-accusations-de-l-onu_173074.html?popup
    1. DARFOUR


Des milliers de personnes victimes d'esclavage au Darfour

Il y a 3 heures

KHARTOUM (AFP) — Les forces soudanaises et leurs milices alliées ont enlevé et contraint à l'esclavage, y compris sexuel, des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants au Darfour, région en guerre civile de l'ouest du Soudan, selon un rapport d'organisations caritatives publié mercredi.

Le Darfur Consortium, qui regroupe une cinquantaine d'organisations basées en Afrique ou consacrées à ce continent, affirme détenir pour la première fois des preuves que des hommes et des garçons ont été enlevés et forcés à travailler dans les champs, lors d'attaques lancées dans cette région en conflit depuis 2003.

Mais la plupart des personnes enlevées sont des femmes et des filles, victimes de viols et contraintes au mariage. Elles sont même utilisées comme esclaves sexuelles ou comme domestiques par des soldats à Khartoum, a-t-il ajouté.

Les responsables soudanais n'étaient pas joignables dans l'immédiat pour commenter ces accusations.

"Les Janjawids, les forces soudanaises et d'autres milices progouvernementales ont recours à ces rapts, ainsi qu'à la torture, au meurtre de civils, à la destruction de villages et à d'autres abus dans le cadre d'une politique systématique de purification ethnique, avec pour objectif de déplacer (les habitants) et de saisir les terres" des groupes ethniques noirs non arabisants, selon le rapport.

Ils repeuplent alors la région de personnes parlant l'arabe, y compris de nomades venant du Tchad, du Niger, du Mali et du Cameroun, poursuit-il.

D'après l'ONU, près de 300.000 personnes sont mortes dans le conflit au Darfour et 2,7 millions ont fui leur domicile depuis février 2003, date à laquelle les rebelles se sont soulevés contre le pouvoir central à Khartoum pour réclamer un partage des ressources et du pouvoir.

Le gouvernement, fortement critiqué par l'Occident pour avoir brutalement réprimé la rébellion, parle de 10.000 morts seulement.


http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5htqmJ0uWhls3-cIchGbM8CIM8xDg
    1. FRANCE


Message du G2IA: rencontre autour d’une conférence de Gabriel Kepeklian

L




e 25 novembre dernier, le G2IA avait donné rendez-vous à ses adhérents au Club Jean Bouin, autour d’une conférence attendue de Gabriel Kepeklian. Après un rapide tour de table pour les nouveaux venus, les conversations s’interrompaient pour laisser la parole à l’orateur.

Fort d’un riche parcours professionnel qui l'a conduit de la recherche à la direction de produits chez un éditeur Gabriel Kepeklian est consultant en projets Web 2.0. C’est donc à l’occasion de la toute récente sortie de son dernier ouvrage, Déployer un projet Web 2.0 en entreprise (édité chez Eyrolles aux Editions d’Organisation) que cet ingénieur INSA-Lyon nous a fait l’honneur de nous présenter les toutes dernières évolutions du Web. Avec, en toile de fond, l’opportunité pour les entreprises de ces nouveaux outils. Interactivité, gain de temps, réduction des coûts : voilà, en somme, le triptyque dégagé par G. Kepeklian d’un usage repensé de l’Internet.

L’auditoire, un brin impressionné par le propos, ne voyait pas le temps passer. C’est finalement l’intervenant lui-même qui lança un débat pour clôturer le thème.

Ensuite, Sasun Saugy entreprit de rapporter aux membres les dernières actions du G2IA et les projets à venir.

Images à l’appui, la réussite du dernier Congrès Armtech à Erevan laisse entrevoir de belles perspectives pour les prochaines éditions. Après un retour à San Francisco l’année prochaine, les 20 et 21 octobre 2009, c’est Paris qui devrait être le théâtre de l’édition 2010. Un véritable challenge pour le G2IA, présent à Erevan en compagnie d’une délégation des Hauts-de-Seine conduite par le conseiller général Denis Larghero.

Autre entreprise notable, la visite en Arménie durant la semaine du 17 novembre 2008, d’une délégation vendéenne, dont le président De Villiers lui-même. La visite de la délégation aura donné lieu à la tenue d’une conférence à l’UFAR sur le « modèle économique vendéen » qui, largement fondé sur un sentiment d’appartenance régionale, pourrait inspirer l’entrepreneuriat arménien.

Mais avant tout, il s’agissait de renforcer la coopération pour donner corps au projet de valorisation du patrimoine, sur le modèle du Puy-du-Fou. Les conventions finalisant l’opération devraient être signées dans le courant de l’année 2009.

Le G2IA prévoit par ailleurs de vous convier à un prochain diner dans les mois qui viennent consacré au G2IA Vendée.

Rédigé par Matthieu Baghdoyan



    1. Dostları ilə paylaş:
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   15
Orklarla döyüş:

Google Play'də əldə edin


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2017
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə