Academie de grenoble



Yüklə 423.24 Kb.
səhifə1/8
tarix26.10.2017
ölçüsü423.24 Kb.
  1   2   3   4   5   6   7   8

Académie de Grenoble,

Inspection pédagogique régionale d'histoire géographie,

Enseigner l’histoire géographie et l’éducation civique

Février 2006





ACADEMIE DE GRENOBLE

Inspection pédagogique régionale d'histoire-géographie


ENSEIGNER L’HISTOIRE GEOGRAPHIE

ET L’EDUCATION CIVIQUE

PRINCIPES GENERAUX

et CONSEILS

mise à jour : 16 février 2006





CONTACTS :

LES INSPECTEURS D’ACADEMIE-INSPECTEURS PEDAGOGIQUES REGIONAUX:

Rectorat de l'Académie de Grenoble, 7 place Bir Hakeim, BP 1065 38021 Grenoble Cedex.

Tél : 04.76.74.70.62 (secrétariat) ou 04.76.74.70.64 (ligne directe) - Fax : 04.76.74.70.55


BARATIER-BUISSON André : andre.baratier-buisson@ac-grenoble.fr

BIAGGI Catherine : catherine.biaggi@ac-grenoble.fr

JACQUEMOND Louis-Pascal : louis-pascal.jacquemond@ac-grenoble.fr

LES CONSEILLERS PEDAGOGIQUES ACADEMIQUES: (stagiaires en situation du public)
DARIER Gilles : Lycée Gabriel Fauré, 2 avenue du Rhône BP 313, 74008 Annecy Cedex

Tel : 04.50.45.20.38 – Fax : 04.50.45.59.95



ervnj@club-internet.fr ou gilles.darier@ac-grenoble.fr

Grand Philippe : Lycée Léonard de Vinci, Boulevard de Villefontaine, BP 29, 38091 Villefontaine

Cedex -Tel : 04.74.96.44.55 – Fax : 04.74.96.35.88



phigrand@wanadoo.fr

LES CHARGES DE MISSION d'aide à l’inspection pédagogique régionale : (visites conseil auprès des nouveaux titulaires sortant des IUFM, inspections des enseignants dans le privé sous contrat)

BELLIARD Gil : Lycée Gabriel Faure, Place Mallarmé, BP 116 – 07301 Tournon sur Rhône Cedex. Tel : 04 75 08 21 33. Fax : 04 75 08 96 95

GIL-BELLIARD@wanadoo.fr

MUGNIER Jean-Louis : Lycée des Glières, 2 A Avenue de Verdun, BP 527 – Annemasse

Cedex Tel : 04 50 43 93 20. Fax : 04 50 43 93 32



jlmugnier@wanadoo.fr

VENNEREAU Geneviève : Lycée du Moyen Grésivaudan, Villard Bonnot, 20 rue Louis Néel.

38100 Villard Bonnot. Tel 04 38 92 18 28. Fax : 04 38 92 18 27



genevieve.vennereau@ac-grenoble.fr ou genevieve.vennereau2@tele2.fr

SOMMAIRE :

Page



  1. Présentation du dossier d’histoire géographie…………………………………………………….. 4

  2. Le dispositif d'accompagnement (enseignants débutants)……………………………………..... 4




  1. Enseigner…………………………………………………………………………………………….... 5




  • Fiche 1. L'entrée dans le métier (enseignants débutants)………………………………………. 6




  • Fiche 2. Mettre en œuvre l'enseignement de l'histoire géographie…………………………….. 8




  • Fiche 3. L'enseignement d'histoire géographie et d'éducation civique en collège…………... 17




  • Fiche 4. L'enseignement d'histoire géographie en lycée……………………………………….. 23




  • Fiche 5. Un thème récurrent en collège et en lycée : Enseigner le fait religieux…………….. 33




  • Fiche 6. Trouver des ressources…………………………………………………………………. 41

ANNEXES :
A consulter sur le site académique
Annexe 1. L'épreuve d'histoire-géographie et d'éducation civique du Brevet des collèges. BO n°31 du 9 septembre 1999.
Annexe 2.

Les programmes de Term L / ES applicables à la rentrée 2004. (B.O. HS n° 7 du 3 octobre 2002)

Les programmes de Term S applicables à la rentrée 2004. (B.O. HS n° 7 du 3 octobre 2002) –

Le document d'accompagnement (46 pages, 320 ko, format pdf)), source site cndp

Texte définitif portant sur la réforme des épreuves d'histoire-géographie du baccalauréat applicable à compter de la session 2005, note de service, à consulter sur le site académique
Annexe 3 :

Séries technologiques, on se réfèrera tout particulièrement au site académique où il y a de nombreux documents sur ces séries

Programmes de première STG applicables à la rentrée 2006 (BO HS n°7 du 1er septembre 2005)

Bac STG (BO n°31 du 1er septembre 2005).

CE DOSSIER A ETE REALISE PAR :



  • Gil BELLIARD

  • Gilles DARIER

  • Philippe GRAND

  • Jean-Louis MUGNIER

  • Geneviève VENNEREAU

à partir d’un document antérieur « Trousse de secours » à l’intention des professeurs débutants (septembre 2003), profondément modifié et complété.

Avec la contribution des IA IPR, Catherine BIAGGI, Louis - Pascal JACQUEMOND, André BARATIER-BUISSON.

COORDINATION : André BARATIER-BUISSON

1. Présentation du dossier.

Ce dossier est destiné à l’ensemble des professeurs d’histoire géographie de l’académie de Grenoble. Certaines parties s’adressent plus particulièrement aux professeurs d’histoire - géographie débutant dans le métier et aux professeurs titulaires en début de carrière. Elles sont signalées [D*] mais peuvent également donner des pistes de réflexion à des professeurs changeant de type d’établissement.


A l’intention des stagiaires en situation : pour profiter pleinement du contenu de ce dossier, vous êtes invités à le découvrir en compagnie de votre tuteur ou, s’il n’a pas encore été nommé, du responsable du laboratoire d’histoire-géographie qui sera à même de répondre aux questions que vous pourriez poser.
Ce dossier présente différents aspects du métier. Les progressions et propositions de mise en œuvre qu’il contient ne sont en rien des modèles absolus, mais des pistes possibles d’entrées et d'itinéraires dans les programmes ; il y en a d’autres. Vous pourrez trouver d'autres propositions de mises en oeuvre pour différents niveaux de classes sur le site académique :

http://www.ac-grenoble.fr/histoire/

2. Les dispositifs d’accompagnement. [D*]

LE PROFESSEUR TUTEUR

Un professeur tuteur peut-être nommé par l’inspection pédagogique régionale pour assurer un accompagnement au quotidien à travers les visites dans les classes et les temps de travail en commun. Se reporter sur ce point au guide général d’accueil « accompagnement des entrants dans le métier ". La mise en place d’une tutelle est statutaire pour les certifiés stagiaires en situation (service de 18 h) et possible pour les enseignants contractuels (en cas d’absence de tutelle antérieure dans le type d’établissement où s’effectue le contrat).


LE « REFERENT – METIER »
En application de la circulaire 2001-150 du 21 juillet 2001, les nouveaux titulaires issus des IUFM sont accompagnés, lors de leur première année de prise de fonction comme titulaires par un « référent – métier ». Ce n’est pas un conseiller pédagogique ou un tuteur dans la discipline. Nommé par le chef d’établissement, avec l’aval de l’inspection pédagogique de sa discipline, il a pour mission de faciliter l’insertion d’un nouveau titulaire dans l’établissement et de l’aider dans des fonctions nouvelles pour lui (professeur principal, orientation des élèves, accueil des parents, instances internes à l’établissement [C.A., conseils d’enseignement], mise en place de projets avec des partenaires …). Un « référent – métier » accompagne de un à quatre nouveaux titulaires. Très généralement, il ne relève pas de la même discipline que les jeunes collègues qu’il conseille.

les conseillers pedagogiques académiques en histoire-geographie (CPA)
Des personnes - ressources dont la mission principale est de conseiller et de former les certifiés stagiaires en situation, lauréats des concours (externe, interne, troisième voie) ayant eu une expérience de plus d’un an dans l’enseignement secondaire.

Philippe GRAND et Gilles DARIER, professeurs d'Histoire-Géographie et formateurs auprès de la DAAF (délégation académique aux actions de formation, rectorat) sont chargés, auprès des stagiaires en situation, de conseiller et d’apporter une aide afin de leur faciliter leur entrée dans le métier d'enseignant avec les meilleures conditions possibles.


Ils organisent le plan individualisé de formation des stagiaires en situation (journées spécifiques, inscription à des stages du plan académique annuel, contribution de l’IUFM …).

Ils rendent visite aux stagiaires en situation dans l'établissement où ils ont été affectés, assistent à un cours – si possible, en présence du tuteur - et, dans un entretien individuel, répondent aux interrogations en apportant les conseils nécessaires.. Ils organisent également des stages de formation disciplinaires



Ils peuvent intervenir à la demande d’un stagiaire en situation et, éventuellement, à celle du chef d'établissement. Ils sont tout particulièrement à la disposition des stagiaires en situation, mais ils peuvent répondre à des demandes émanant d’autres enseignants débutants (vacataires, contractuels, nouveaux titulaires issus des IUFM) en accord avec l’inspection pédagogique régionale.


LES CHARGES D’UNE MISSION D’AIDE A L’INSPECTION PEDAGOGIQUE REGIONALE (CMAI)
Geneviève VENNEREAU, Gil BELLIARD et Jean-Louis MUGNIER, professeurs d’histoire géographie, sont chargés par les inspecteurs pédagogiques régionaux d’aider les nouveaux titulaires issus des IUFM (première année d’exercice = « T1 » et seconde année d’exercice = « T2 ») à débuter dans le métier parmi les diverses tâches qui leur sont confiées.
Ils rendent visite aux nouveaux titulaires, afin de les conseiller dans leurs démarches pédagogiques. Ce dispositif d’aide aux enseignants débutants s’articule sur la formation suivie à l’IUFM auparavant . Ne pas hésiter lors de l’entretien qui suivra la visite à leur poser des questions et à leur soumettre des progressions et les types d’évaluations envisagés. Leurs visites conseil donnent lieu à un « Rapport de visite – conseil » contresigné par un IPR.
Ils peuvent, aussi, à la demande de l’inspection pédagogique régionale, effectuer des visites conseil auprès d’enseignants non titulaires (vacataires, contractuels, auxiliaires).
Ils participent à l’animation des journées organisées par l’inspection pédagogique régionale et animent, pour certains, des stages de formation disciplinaire. Ne pas hésiter à leur demander conseil.

3. Enseigner.

6 fiches sont à votre disposition


  • Fiche 1. L’entrée dans le métieR (enseignants débutants)




  • Fiche 2. mettre en œuvre UNE SEANCE DANS UNE SEQUENCE D’ENSEIGNEMENT (en collège et en lycée)




  • Fiche 3. L’enseignement d’histoire géographie et d’éducation civique en collège




  • Fiche 4. L’enseignement d’histoire géographie en lycée




  • Fiche 5. un thème récurent en collège et en lycée : Enseigner le « fait religieux »






Fiche 1 : l'ENTREE DANS LE METIER [D*]
1 - Les missions de l'enseignant ont été définies par un texte officiel (circulaire n°97-123 du 23 mai 1997). Se reporter à ce texte qui précise les obligations du professeur. Il est une référence indispensable.
2. L'entrée dans le poste
- Dès l'information de l’affectation, prendre contact par téléphone avec le chef d'établissement et convenir d'un rendez-vous.
- Dès que possible :


  • Se présenter à l'administration (le principal et son adjoint au collège, le proviseur et son adjoint en lycée et le gestionnaire) : prendre connaissance de son emploi du temps et des niveaux attribués, s’informer en collège du dispositif retenu pour les IDD, demander en lycée quel type de fonctionnement a été retenu pour les modules, pour les TPE et l’ECJS, se procurer les clefs des salles et s'informer sur le projet d'établissement.




  • Se présenter au secrétariat pour régler toutes les formalités administratives.




  • Entrer en contact avec le responsable du cabinet d'Histoire-Géographie (encore appelé “ labo ”) et l'équipe d'Histoire-Géographie afin d'être renseigné sur le choix des manuels, les ressources du cabinet (cartes murales, atlas, matériel audiovisuel, matériel informatique, ouvrages scientifiques, revues ...), les objectifs communs de l'équipe, la périodicité des conseils d'enseignement, les sorties scolaires...




  • Entrer en contact avec votre tuteur si vous êtes stagiaire en situation, dans le cas où un tuteur vous a été attribué et discuter avec lui de ce dossier et du cahier des charges du tuteur qui lui a été remis de façon à ce que vous ayez une vision claire du rôle respectif de chacun.

Si vous êtes « nouveau titulaire sortant d’un IUFM », entrer en contact avec votre « référent – métier ».


  • Se rendre au CDI pour emprunter les manuels en usage dans les classes (mais commander ces manuels qui vous seront adressés gratuitement sur présentation d'une attestation du collège ou du lycée indiquant la référence du manuel utilisé dans les classes) et pour consulter les Instructions Officielles [I.O.] (programmes et documents d'accompagnement) qu'il faudra se procurer impérativement (en vente dans les CRDP). Ces IO figurent dans des BOEN - Bulletins Officiels de l'Education nationale - dont disposent tous les établissements scolaires, mais qui sont accessibles sur le site internet du ministère de l'Education Nationale ou le site académique du rectorat de Grenoble http://www.ac-grenoble.fr/histoire/).




  • Se présenter au professeur principal de chaque classe dont on a la charge, et éventuellement aux autres professeurs pour s'informer sur les projets pluridisciplinaires (cette prise de contact pourra s'effectuer progressivement).




  • Entrer en contact avec le conseiller principal d'éducation et s'informer sur la vie scolaire (règlement intérieur, gestion du cahier d'absences et du cahier de textes de chaque classe dans un premier temps ; conseils de classe, conseil d'administration, délégués élèves, foyer socio-éducatif dans un second temps ...).




  • Visiter les lieux : Centre de documentation et d'information (CDI) salles d'Histoire-Géographie, laboratoire d’histoire géographie et ses ressources documentaires (audiovisuel) et didactiques (évaluations, progressions), salle informatique, salle audiovisuelle, autres salles de classes ... ; espace de l'administration, espace vie scolaire; salle des professeurs ...)




  • Connaître les horaires du l’établissement et les mouvements des élèves (au collège, arrivent-ils seuls dans la classe ? Faut-il aller les chercher dans la cour ?)



3. L’ENTREE DANS SON ENSEIGNEMENT
Le service d’enseignement comprend des heures d’histoire-géographie, dont le nombre est variable selon les niveaux de classe ou les séries du lycée.
En collège, le professeur d’histoire-géographie a également en charge l’enseignement d’éducation civique – cas particulier de la classe de sixième : le professeur d’histoire – géographie n’assure que la moitié du programme, la seconde partie relève des autres enseignants de la classe, ce qui amène à consacrer une demi-heure à l’éducation civique. Ces deux enseignements sont étroitement liés et leurs progressions demandent à être établies de manière cohérente. L’horaire d’éducation civique (5ème, 4ème et 3ème) correspond à une heure / semaine. L’enseignant a le choix, soit de faire une heure par semaine, soit de faire un thème d’éducation civique en alternance avec les cours d’histoire et de géographie. Il est judicieux de s’aligner sur le choix de l’équipe pédagogique, ce qui peut être utile en cas de venue d’intervenants extérieurs ou de visites (au tribunal par exemple). Le site académique d’Education civique et d’ECJS offre de nombreuses propositions sur cet enseignement.
Au lycée, le service peut inclure des heures d’Education Civique Juridique et Sociale (ECJS). Il s’agit d’un enseignement à part entière qui se décline sur les trois niveaux du lycée. Il est repose sur des notions et propose des pratiques pédagogiques nouvelles. Il est le plus souvent partagé au sein du lycée entre des enseignants de différentes disciplines. Les programmes et les documents d’accompagnement ont été conçus en liens étroits avec les programmes des disciplines. Ils figurent en ligne sur le site du SCEREN-CNDP : http://www.cndp.fr. (voir plan du site). Des exemples de séquences et des conseils figurent sur le site académique (http://www.grenoble.fr/ecjs).
Les réformes récentes ont introduit des dispositifs nouveaux d’enseignement à côté des cours traditionnels. Il s’agit au collège des Itinéraires de découverte (IDD), qui concernent le cycle central (5ème et 4ème) et des travaux personnels encadrés au lycée (TPE), qui concernent désormais le seul niveau de première. Ces deux dispositifs fonctionnent l’un et l’autre sur un couplage de disciplines ayant trouvé des points d’ancrage dans leurs programmes respectifs leur permettant de croiser leurs regards sur un même objet d’étude. Tout professeur peut être responsable de la mise en œuvre et de la conduite de l’un de ces dispositifs. Ils visent l’un et l’autre (comme dans le cadre de l’enseignement traditionnel) l’acquisition de connaissances et de compétences. Ils favorisent l’autonomie de l’élève. On se reportera avec profit aux ressources pédagogiques qui figurent sur le site académique (http://www.grenoble.fr) (rubrique espace pédagogique, en particulier la charte pédagogique des IDD et les ressources pour ce qui concerne les TPE).

Fiche 2 : METTRE EN ŒUVRE UNE SEANCE DANS UNE SEQUENCE D'ENSEIGNEMENT

en collège et en lycee
I. Concevoir et préparer la séquence
L'enseignement de l'histoire-géographie et de l'éducation civique porte sur des objets ou questions qui sont définis par les programmes pour chaque niveau de classe. D'une manière générale chaque question se décline en plusieurs heures de cours ; elle forme une "séquence" pédagogique. Chaque heure de cours ou "séance" correspond à un point particulier de la question. Elle doit donc s'inscrire dans un projet d'ensemble cohérent. C'est la raison pour laquelle il est nécessaire avant de démarrer une question au programme d'avoir préparé l'ensemble du projet pédagogique pour la séquence, évaluation comprise, d’avoir fixé le nombre d’heures qui y seront consacrées et faire en sorte de respecter ce choix.
1. Partir des programmes et de leurs documents d’accompagnement qui représentent ce qui est demandé par l’institution. Ils sont essentiels. Il est indispensable de se les procurer (au CDI de l'établissement, sur Internet (sur le site académique (http://www.ac-grenoble.fr/histoire/index.htm), ou celui du Bulletin Officiel de l’Éducation nationale (http://www.education.gouv.fr/bo/default.htm), dans les CRDP (centre régional de documentation pédagogique, celui de Grenoble est situé 11 avenue du Général Champon), CDDP (centre départemental de documentation pédagogique) et CLDP (centre local de documentation pédagogique).
Les programmes fournissent des indications importantes :

  • les thèmes à traiter,

  • les fourchettes horaires conseillées pour pouvoir traiter l’ensemble du programme,

  • des indications de problématiques, de démarche à adopter, de points à développer ou seulement à évoquer, parfois de document (s) à privilégier…

Ils sont complétés par les documents d’accompagnement des programmes qui développent certains points, proposent des exemples de démarches, des bibliographies. (Ils existent pour l’histoire et la géographie au collège et au lycée, pour l'éducation civique au collège et l’ECJS (Éducation civique, juridique et sociale) au lycée que les professeurs d'histoire-géographie peuvent enseigner. Les documents d’accompagnement des nouveaux programmes d'histoire-géographie de la classe de Première et de Terminale sont parus dans une version papier et ont été distribués aux enseignants. Ils sont également en ligne sur Internet.


2. Construire une programmation annuelle, en fonction des indications horaires qui figurent dans les programmes. Il est conseillé de partir d'une base horaire réelle, c'est à dire tenant compte des évaluations, des absences éventuelles de la classe (en sortie par exemple) ou du professeur.
Une programmation annuelle doit aussi intégrer certains objectifs qui couvrent l’ensemble des quatre années du collège et des trois années de lycée. Elle doit s’imprégner de la philosophie des programmes de façon à aborder des itinéraires d’apprentissage progressifs dans les notions et les apprentissages. Ces objectifs portent sur des connaissances (visant in fine l'élaboration d'une culture commune) et des compétences (prise d'information d'un document, étude d'un ou de plusieurs documents, rédaction d'un paragraphe (au collège) ou d'une composition (au baccalauréat), construction d’un croquis de synthèse. Connaissances et compétences sont évaluées lors des épreuves d'examen (Brevet des collèges et Baccalauréat). Il s'agit d'épreuves écrites ou orales dans les filières technologiques du lycée (séries STL, SMS, STI, STG).
La programmation annuelle doit garantir le strict équilibre de l'histoire et de la géographie (autant d'heures en géographie qu'en histoire). Ces deux disciplines sont complémentaires et les programmes sont conçus de manière globale. La mise au point d'une programmation permet de bien délimiter des séquences pédagogiques et d'articuler l'histoire et la géographie et l'éducation civique. Il est nécessaire, donc, d’équilibrer l'histoire et la géographie, et de respecter la quotité horaire d'éducation civique en collège comme en ECJS en lycée.
En seconde, où il existe des modules, il conviendra, également, dans la progression, d’associer les modules au thème étudié, en choisissant dans le travail méthodologique des documents se rapportant à l’étude faite au même moment. On veillera, bien sûr, à la progressivité des apprentissages méthodologiques en modules. Pour les modules, consulter le site académique pour davantage de précisions.

Il est enfin essentiel de terminer les programmes de façon à maintenir la continuité de la formation des élèves d’année en année. Si en cours d’année, il apparaît que du retard a été pris, il est indispensable de réajuster sa programmation en diminuant le volume horaire consacré aux différents thèmes qui restent à aborder. En aucun cas, il n’est envisageable de supprimer des questions au programme.


Une démarche pour maîtriser un programme, exercice délicat pour tous les enseignants débutants lors de la première fréquentation d’un niveau inconnu :

* Etablir, en début d’année, une programmation annuelle couvrant le programme des trois matières (géographie, histoire et éducation civique – s’il y a lieu, ECJS). L’année scolaire comporte 36 semaines ouvrées. Pour prévoir l’incidence de la vie scolaire (voyages linguistiques, sorties des élèves, jours fériés, impact d’examens …), il est préférable de prévoir une programmation sur 33 semaines ;

* En regard du temps alloué pour un thème (une séquence), se contraindre à faire des choix de contenus. Tout ne peut être étudié avec la même précision. Les instructions officielles (I.O.), soit les programmes et leurs documents d’accompagnement, sont de plus sûrs guides que les manuels. Ces derniers, conçus dans un cadre concurrentiel, peuvent développer des points à la lisière des programmes, voire hors programme. Les choix des contenus sont facilités par l’usage de problématiques scientifiques adaptées à l’âge et au niveau scolaire des classes ;

* Maîtriser le déroulement des séances (voir ci-dessous) ;

* Eviter, en particulier dans les premiers niveaux du collège, de consacrer trop de temps aux évaluations et à leurs corrections (les « devoirs » d’une heure corrigés pendant une heure !).

3. Élaborer une séquence


  • Faire le point sur la maîtrise personnelle des contenus scientifiques du thème d'étude

Consulter, si nécessaire, revues et ouvrages se rapportant à la question. Plusieurs collections sont aisément accessibles : la documentation photographique, à laquelle l'établissement doit être abonné, constitue une référence indispensable (via le cabinet d'histoire-géographie ou le CDI, elle peut être également empruntée au CRDP), les collections destinées au premier cycle universitaire : Belin SUP (histoire), Carré Hachette (histoire ou géographie), Nathan, A. Colin collection U ou collection CAMPUS. Enfin les livres du maître, correspondant aux manuels des élèves, donnent des indications bibliographiques intéressantes, comme les aides à la mise en œuvre des programmes.




  • Organiser la structure et le contenu de la séquence

L’utilisation de grilles de préparation de cours s’avère particulièrement efficace et permet de hiérarchiser les objectifs et de définir les différentes étapes de l’heure de cours. Les IUFM utilisent dans leurs formations initiales des grilles qui facilitent la préparation de séances et aident à suivre une programmation. Les professeurs formés dans les instituts sont invités à poursuivre leur usage. Pour les enseignants, dont le cursus professionnel n’a pas compris de passage en IUFM, ils peuvent s’inspirer de la grille présentée ci-dessous. Cet exemple de grille n’est qu’une suggestion, d’autres solutions sont bien sûr possibles.


Titre du chapitre et nombre d’heures :

Titre de la leçon :  

Pourquoi étudier cette question ?

Écueils à éviter :

Problématique


Repères temps/

espace

Plan détaillé du cours


Notions, vocabulaire

Documents

Questions

Evaluation























Dostları ilə paylaş:
  1   2   3   4   5   6   7   8


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2017
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə