Introduction les problèmes d’environnement L’effet de serre



Yüklə 445 b.
tarix27.10.2017
ölçüsü445 b.


INTRODUCTION Les problèmes d’environnement


L’effet de serre



La responsabilité de l’homme, et le rôle de la voiture





ETAT DES LIEUX









Le biogaz





Définition et principe de fonctionnement:

  • Carburant propre issu du raffinage du pétrole brut

  • Le GPL est un mélange d’hydrocarbures composé d’environ 80% de butane et 20% de propane

  • 4 millions de véhicules roulent au GPL dans le monde

  • Il n’y en a que 110 000 en France

  • Le GPL fonctionne en bicarburation avec l’essence

  • Le passage du GPL à l’essence se fait automatiquement ou manuellement



Avantages et inconvénients:

  •  Technique:

  • Pas de poussière, ni de plomb, ni de souffre dans les gaz d’échappement

  • Réduction des émissions:

    • D’oxyde d’azote (Nox)
    • D’oxyde de carbone (CO)
    • De gaz carbonique (CO2)
    • D’hydrocarbure (HC)
    • De particules
  • Diminution du bruit

  • Le réservoir de GPL ampute le volume du coffre



Le GNV (Gaz Naturel Véhicule):

  • 4 millions de véhicules roulent au GNV dans le monde

  • Seulement 3 000 circulent en France

  • La France s’est récemment fixé l’objectif de 100 000 véhicules en 2010



Définition et principe de fonctionnement:

  • Le GNV est un gaz issu de gisements naturels

  • Il est composé de 90% de méthane (CH4) comprimé et stocké en réservoir

  • Une voiture au gaz naturel est un véhicule standard modifié et équipé d’un réservoir supplémentaire pour le gaz naturel

  • Actuellement, seuls des véhicules à bicarburation gaz/essence sont disponibles sur le marché



Avantages et inconvénients:

  • Techniques:

  • Contraignant en terme de stockage

  • Pas de réseau de stations de distribution de gaz naturel

  • Une adaptation du véhicule est nécessaire

  • Réserves naturelles importantes

  • Grande autonomie

  • Pollution évitée:

    • 25% de moins de CO2 que l’essence
    • 10% de moins de CO2 que le gazole
    • Réduction des hydrocarbures, des oxydes de carbone et d’azote et des particules
    • Suppression des odeurs et des fumées noires


« Toulouse, l’énergie par nature » Gaz de France lance le carburant gaz naturel avec Citroën

  • Site pilote pour créer une dynamique autour du GNV

  • Protocole d’équipement de 300 stations à l’horizon 2010 signé par Carrefour et Total

  • Carrefour doit ouvrir une première station au premier semestre 2006 dans un hypermarché toulousain

  • Citroën lance la nouvelle C3 à bicarburation essence/GNV vendue au prix du modèle diesel

  • Commercialisation par GDF de compresseurs individuels pouvant se connecter sur l’installation de gaz des particuliers utilisée pour le chauffage ou la cuisson



Comparons le GPL et le GNV avec l’essence et le diesel:

  • Les véhicules GPL sont les plus émetteurs de CO

  • Pour le GNV, la plus grande partie des HC est du méthane

  • Les véhicules diesel émettent 10 fois plus d’oxyde d’azote

  • Les véhicules diesel non équipés de FAP émettent 30 fois plus de particules

  • Les véhicules GNV émettent un peu moins de CO2 que les véhicules diesel et GPL, et beaucoup moins que les véhicules essence



Bilan des filières « du puit à la roue »

  • La filière la plus émettrice de gaz à effets de serre est l’essence

  • Les filières les moins émettrices sont le diesel et le GNV

  • Le GPL est pénalisé par des émissions plus importantes dans la phase de production du carburant

  • Le GPL se démarque de l’essence pour se rapprocher du diesel et du GNV

  • Il reste un potentiel d’amélioration pour la filière GNV



Conclusion

  • Chaque filière présente des avantages et des inconvénients suivant les polluants considérés

  • Le diesel est plus favorable pour le CO et les HC

  • Les filières gaz sont les moins émettrices de Nox et de particules

  • Les bilans CO2 sont sensiblement équivalents pour les carburants gazole, GPL et GNV

  • Des progrès sont attendus dans les différentes filières



Avantages et inconvénients:

  •  Technique:

  • Pas de bruit

  • Pas de pollution au moment de l’utilisation (réduction de la pollution urbaine immédiate)

  • Très bon rendement énergétique (70% contre 30% pour le moteur thermique)





Solution intermédiaire entre les véhicules conventionnels et électriques

  • Solution intermédiaire entre les véhicules conventionnels et électriques

  • Le concept : faire fonctionner le moteur thermique à une charge légèrement plus élevée que nécessaire, et utiliser ce surplus d'énergie mécanique pour charger une batterie.

  • Pour le moment, des obstacles technologiques empêchent les constructeurs de totalement supprimer le surcoût de fabrication de ces véhicules (bimotorisation, stockage de l’énergie)

  • Très peu de modèles sont disponibles à l’heure actuelle :

    • Toyota Prius, Hyundai Accent 2006, Honda Civic, Ford Escape, hybrides essence
    • Deux modèles français très récents, une Citroën C4 et Peugeot 307, hybrides diesel HDI




Véhicules basés sur le principe de la conversion d’un combustible (de l'hydrogène le plus souvent, parfois du méthanol) en électricité, via des cellules électrolytiques.

  • Véhicules basés sur le principe de la conversion d’un combustible (de l'hydrogène le plus souvent, parfois du méthanol) en électricité, via des cellules électrolytiques.



Avantages et inconvénients:

  •  Technique:

  • Très peu bruyant

  • Pollution nulle au moment de l’utilisation

  • Haut rendement énergétique (entre 40 et 70%)

  • Pas de technologie apliquable à la grande distribution aujourd’hui: Durée de vie de la pile trop faible (quelques milliers d’heures), complexité de sa fabrication

  • Pollution inhérente à la production d’hydrogène (par reformage du gaz naturel ou hydrolyse de l’eau)



L’AVENIR DES BIOCARBURANTS





Synthèse




Dostları ilə paylaş:


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2017
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə