La précarité augmente, La précarité augmente

Sizin üçün oyun:

Google Play'də əldə edin


Yüklə 445 b.
tarix27.10.2017
ölçüsü445 b.



La précarité augmente,

  • La précarité augmente,

  • les inégalités aussi.



ABSOLIDAIRES est une association dont la volonté est de mettre en lien et de soutenir toute initiative individuelle ou collective d’insertion et de lutte contre l’exclusion

  • ABSOLIDAIRES est une association dont la volonté est de mettre en lien et de soutenir toute initiative individuelle ou collective d’insertion et de lutte contre l’exclusion

  • Elle se fixe comme objectifs de favoriser le décloisonnement entre tous les acteurs engagés sur les enjeux exclusion/insertion et de contribuer à réduire les inégalités.



  • Valoriser les politiques publiques et en faciliter l’accès de façon mutualisée

  • Identifier et développer des partenariats :

  • entreprises et prescripteurs

  • enseignement supérieur

  • monde de la recherche

  • Fondations

  • monde de la culture

  • Favoriser l’accès à des ressources nouvelles, enrichir le tissu de partenaires et de bénévoles



  • En complémentarité avec les dispositifs de mutualisation déjà existantes sur le territoire de la Métropole et du Département :

  • Inscrire la lutte contre l’exclusion/promotion de l’insertion dans les stratégies Développement Durable des entreprises (RSE…)

  • Susciter des actions de solidarité entre associations et les élèves/étudiants :

  • collèges/lycées

  • enseignement supérieur

  • Rendre visible et promouvoir le tissu associatif territorial auprès :

    • - des collectivités locales
    • des acteurs économiques, sociaux, culturels et éducatifs
    • du grand public


  • Renforcer la place donnée à la dignité, aux richesses et au pouvoir d’agir des personnes au cœur des enjeux de l’exclusion/insertion

  • Contribuer à enrichir l’évolution des dispositifs publics d’accompagnement dans cette intention humaniste

  • Face à l’augmentation de la précarité et un environnement concurrentiel accru, trouver/imaginer des modalités de financements et d’engagements citoyens innovants respectueux d’une éthique collective et solidaire



  • Développer des partenariats transversaux pour améliorer la qualité du service rendu aux publics

  • Identifier et faciliter les mutualisations :

  • recherche de financements

  • ressources humaines / bénévolats

  • moyens matériels

  • savoir-faire / bonnes pratiques

  • échange de compétences

  • Capitaliser sur les expériences et savoir-faire pour les partager et pour faciliter l’innovation collective



Tous les adhérents (associations, fondations, entreprises, particuliers) peuvent associer le label ABSOLIDAIRES à leurs actions pour :

  • Tous les adhérents (associations, fondations, entreprises, particuliers) peuvent associer le label ABSOLIDAIRES à leurs actions pour :

  • valoriser les actions et leur image

  • augmenter la visibilité et la reconnaissance

  • identifier et développer des partenariats/échanges de :

  • rechercher des financements privés :

  • - méthodologie

  • - conseil

  • - mutualisation



  • Outils communs :

  • - Site internet / portail

  • - Newsletter

  • - Référentiels communs : publications, synthèses

  • thématiques…

  • - Plaquette de présentation

  • Actions de communication :

  • - séminaires thématiques

  • - rencontres associations/entreprises

  • - conférences, tables rondes, colloques

  • - salons/événements…

  • Relations presse/media



  • Proposition et sélection de projets

  • Groupes de travail thématiques

  • Séminaires d’approfondissement et de validation stratégique

  • Journées annuelles de regroupement

  • Animation, gouvernance, charte, modalités de fonctionnement et de communication

  • Espace de partage virtuel



  • STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT

  • benchmark : ciblage (bénéficiaire/partenaires)

  • qualification/partage de fichiers

  • structuration/consolidation

  • réseau de partenaires et de

  • soutiens (financiers, éthiques,

  • institutionnels, experts…)

  • veille stratégiques projets

  • publics/privés

  • CAPITALISATION

  • partage des « pépites »

  • meilleure connaissance de l’écosystème (métropole/département)

  • extension/qualification des réseaux d’influence

  • INNOVATION

  • Veille prospective / identification de tendances

  • Remédier aux carences repérées

  • Imaginer des modalités de financement et de collaboration novatrices



PARTENARIATS ENTRE MEMBRES

  • PARTENARIATS ENTRE MEMBRES

  • Identification de projets et élaboration d’outils de travail

  • MUTUALISATION

    • Réalisation des actions / projets présentés en janv. 2017
    • Dégager des objectifs / projets communs et mise en œuvre
  • PERENNISATION

  • Objectifs 2019 :

  • - Initier des actions et projets qui renforcent les liens entre membres et créer des dispositifs de mutualisation nouveaux

  • - autofinancement d’ABSOLIDAIRES

  • - plan de financement



Constitution de l’association :

  • Constitution de l’association :

    • - 18 adhérents fin 2016
    • - 10 projets identifiés
    • - définition du plan d’action 2017
  • Lancement des groupes de travail thématiques :

    • - Communication/recherche de financements
    • - Partenariats/mutualisation/innovation
    • - Gouvernance/modalités de fonctionnement
  • Recherche de partenaires & soutiens financiers

    • - Stratégie de recherche de financement identification de mutualisations possibles : 2 séminaires collectifs réunissant 22 associations
    • - 50 RV pour : faire connaître le projet, faire adhérer des associations et des partenaires, trouver des bénévoles et formaliser les partenariats
    • de soutien












Compléter le projet : ingénierie, modalités de fonctionnement, charte éthique, plan de financement

  • Compléter le projet : ingénierie, modalités de fonctionnement, charte éthique, plan de financement

  • Réalisation des supports de communication

  • Recherche partenariats & financements

  • Augmenter la capacité d’autofinancement de l’association

  • Montée en charge des mutualisations entre membres

  • Formalisation d’au moins 10 partenariats/mécénats de compétences

  • Enrichissement d’engagement de bénévoles pour les associations membres

  • Reconnaissance d’ABSOLIDAIRES en tant que partenaire des têtes de réseaux existantes

  • Organisation de l’événement de lancement



« ABSOLIDAIRES est né d’une mobilisation conjointe de quatre associations : le CIEDEL, l’ALPES, l’OSL et les AEH et de l’engagement de citoyens attachés à la promotion de l’économie sociale et solidaire. »

  • « ABSOLIDAIRES est né d’une mobilisation conjointe de quatre associations : le CIEDEL, l’ALPES, l’OSL et les AEH et de l’engagement de citoyens attachés à la promotion de l’économie sociale et solidaire. »



Louis Lévêque a commencé sa carrière dans l’enseignement puis travaillé pendant 10 ans dans la métallurgie puis chez EDF-GDF en tant magasinier puis contrôleur des factures fournisseurs.

  • Louis Lévêque a commencé sa carrière dans l’enseignement puis travaillé pendant 10 ans dans la métallurgie puis chez EDF-GDF en tant magasinier puis contrôleur des factures fournisseurs.

  • Militant de la JOC puis de la CGT et du PCF, il a été :

  • - élu à la Ville de Lyon de 1995 à 2014

  • - conseiller municipal de 1995 à 2001

  • - adjoint au maire de Lyon en charge de la politique de la ville et du logement pendant 2 mandats (2001-2008 / 2008-20014).

  • Depuis 2014 il est Président de la commission de médiation DALO (droit au logement opposable) du Rhône et de la Métropole de Lyon.

  • Louis est également bénévole dans plusieurs associations qui interviennent dans le champ du logement, de la politique de la ville et de l’éducation populaire et s’est fortement engagé dans ABSOLIDAIRES depuis le début.



Fortement attiré par le social Hubert Allier fait ses premières armes, en 1972 (après un bref passage chez Gillette), comme responsable local d’un CAT de l’Arche de l’Oise. Il passera ensuite 15 ans au sein de l’Arche avec différentes responsabilités (dans le Calais, où il est responsable d’une association, gérant de CAT, SAVS et de foyers). Il sera chargé au plan national de la coordination de l’ensemble des établissements pour finir en tant que vice coordinateur international de l’Arche.

  • Fortement attiré par le social Hubert Allier fait ses premières armes, en 1972 (après un bref passage chez Gillette), comme responsable local d’un CAT de l’Arche de l’Oise. Il passera ensuite 15 ans au sein de l’Arche avec différentes responsabilités (dans le Calais, où il est responsable d’une association, gérant de CAT, SAVS et de foyers). Il sera chargé au plan national de la coordination de l’ensemble des établissements pour finir en tant que vice coordinateur international de l’Arche.

  • En 1987 il quitte l’Arche pour se mettre au service de l’URIOPSS Rhône-Alpes. (Union Régionale Interfédérale de œuvres et Organismes Privés non lucratifs Sanitaires et sociaux) qu’il dirigera jusqu’à sa retraite en 2012. Sa longue carrière dans le social lui a apporté une connaissance approfondie des politiques sociales et de la vie associative.

  • Mandats :

  • - Administrateur de Radiante Humanis Grand Est (Mutuelle de Santé

  • - Le Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) 2012-2015

  • - Vice-président de « Le Mouvement Associatif » (ex CPCA) et représentant à ce titre au sein la Chambre Française de l’Economie Sociale et Solidaire (CFESS) / jusqu’à 2015

  • - Le Conseil supérieur de l’Economie Sociale et Solidaire (CESS) – jusqu’en 2014

  • - Conseil d’Administration du Crédit Coopératif jusqu’à fin 2015

  • Hubert a été fait Chevalier de la légion d’honneur en 2005



Après l’Ecole Polytechnique, un engagement aux Télécom en 1969 au moment où « tout était à faire » nous avait-on promis, et 20 ans à France Télécom comme ingénieur puis directeur territorial, Joël Rochat est élu directeur de l’INSA fin 1989. Il s ’investit dans la coopération avec l’Université et d’autres écoles, ainsi qu’à l’internationale. En 2001, il mène le projet « ETOILE » d’hadronthérapie, en coopération avec l’Allemagne, l’Italie et le Japon.

  • Après l’Ecole Polytechnique, un engagement aux Télécom en 1969 au moment où « tout était à faire » nous avait-on promis, et 20 ans à France Télécom comme ingénieur puis directeur territorial, Joël Rochat est élu directeur de l’INSA fin 1989. Il s ’investit dans la coopération avec l’Université et d’autres écoles, ainsi qu’à l’internationale. En 2001, il mène le projet « ETOILE » d’hadronthérapie, en coopération avec l’Allemagne, l’Italie et le Japon.

  • A la veille de sa retraite (en 2005), Joël s’engagé à Mirly-Solidarité – association d’insertion (9e et 5e) d’abord comme président puis administrateur. Mirly Solidarité développe des coopérations avec des structures culturelles (musées, Opéra..), sociales (MJC, CCAS…) et économiques (CE 9-5, La Fabrique..)

  • En 2009 il rejoint CA d’Alliès-PLIE de Lyon, dont il est l’un des 2 vice-présidents. En 20015 il initie le projet « Evaluation de l’Utilité Sociale de l’Insertion » (financé par la Ville de Lyon, la Métropole et l’Etat) qui a mis au point, grâce à l’engagement de 7 associations d’insertion volontaires et l’appui d’une consultante, de la MRIE et des chercheurs d’Iseor, un outil d’évaluation régulière de l’impact économique et social de l’Insertion pour les personnes, la société et les entreprises.



Jean-Luc Grolleau a 68 ans et il est retraité depuis 2012. Après une activité de consultant en stratégie, management et ressources humaines, il assure la direction d’Algoé (entreprise de consulting) pendant 20 ans.

  • Jean-Luc Grolleau a 68 ans et il est retraité depuis 2012. Après une activité de consultant en stratégie, management et ressources humaines, il assure la direction d’Algoé (entreprise de consulting) pendant 20 ans.

  • Il est administrateur co-fondateur des AEH (les Ateliers de l’Entrepreneuriat Humaniste) et fait partie du groupe de gouvernance qui fait le lien avec les AEH et les bénévoles qui apportent leurs expertises complémentaires.

  • Il assure également la présidence d’une SCIC dédiée à une mission sociale dans l’habitat et participe à différentes associations autour de l’économie sociale et solidaire, de l’emploi et du « bien commun ». 

  • 
 Depuis sa retraite il est animé par son désir de contribuer à la progression de la gouvernance et du management des organisations (entreprises, associations et institutions, projets, groupes humains,..) et ce dans une « visée humaniste ».




Spécialiste de l’insertion par l’Activité Économique depuis 1992 après un DEA de droit public et titulaire du CAFDES depuis 2005.

  • Spécialiste de l’insertion par l’Activité Économique depuis 1992 après un DEA de droit public et titulaire du CAFDES depuis 2005.

  • Christophe DIAZ à toujours souhaité travailler et coopérer avec différents acteurs intervenants sur des champs de l’action sociale complémentaire mais différents.

  • Depuis 1996 Christophe DIAZ est Directeur de REED, il a contribué à construire le réseau Emplois Innovations qui fédère des associations de proximité sur les quartiers prioritaires de Lyon et de Rillieux-la-Pape dans le domaine de l’emploi et de la lutte contre les exclusions.

  • En 2015, cet ensemblier a débouché sur la création d’un Groupe Economique et Solidaire GEIM dont il est le Directeur Général. Ce groupe est composé de deux associations intermédiaires (REED, SPIRALE), un Atelier et Chantier d’Insertion (ACI - REED), une recyclerie (REED), Une association de service à la personne (REF), un organisme de formation (REN).



Daniel Suissa travaille dans le secteur du numérique depuis plus de 30 ans, et a exercé plusieurs postes de responsabilité au sein d’organisations telles qu’IBM, INFOR, Sage, …..; Il conseille également à ce jour certaines sociétés du secteur numérique dans leurs démarches de croissance.

  • Daniel Suissa travaille dans le secteur du numérique depuis plus de 30 ans, et a exercé plusieurs postes de responsabilité au sein d’organisations telles qu’IBM, INFOR, Sage, …..; Il conseille également à ce jour certaines sociétés du secteur numérique dans leurs démarches de croissance.

  • Daniel a également une activité d’enseignant dans l’enseignement supérieur (IAE-Lyon 3, ENTPE, …) depuis plus de 20 ans, en France ainsi qu’à l’étranger (Maroc, Algérie, Hongrie, …).

  • En parallèle de ses activités professionnelles et d’enseignement, Daniel est également Directeur de la Valorisation et Entrepreneuriat au sein de l’UCLy, est également vice-président des AEH (Ateliers de l’Entrepreneuriat Humaniste), et participe en tant que mentor académique au D2E (Diplôme d’Etudiant Entrepreneur) de l’Université de Lyon depuis sa création (2014).



Pascal Loviconi est engagé dans le secteur non marchand depuis … toujours.

  • Pascal Loviconi est engagé dans le secteur non marchand depuis … toujours.

  • Après avoir dirigé des associations à but social, travaillé au développement de quartiers populaires dans des mairies (DSU) et été chargé de projet en ONG en Haïti, il anime à ce jour deux cabinets de conseil et formation Compétence Bénévolat en appui aux stratégies associatives et au développement social local et Accointance en appui aux partenariats associations – entreprises, mécénat (territorial) et collecte de dons.



Olivier Frérot est diplômé de l’Ecole Polytechnique et de l’Ecole nationale des Ponts et Chaussées.

  • Olivier Frérot est diplômé de l’Ecole Polytechnique et de l’Ecole nationale des Ponts et Chaussées.

  • Il est directeur de la DDE du Territoire de Belfort de 1998 à 2002, puis de la DDE de la Loire à Saint-Etienne de 2002 à 2007.

  • Il dirige l’Agence d‘urbanisme de Lyon de 2007 à 2012. De la mi-2012 à la mi-2016 il est vice-recteur en charge du développement à l’Université catholique de Lyon.

  • A partir de septembre 2016, il crée Philométis et devient conférencier/consultant/coopérateur à la coopérative Oxalis, en proposant une réflexion approfondie sur la métamorphose de notre société.



Ingénieure agroéconomiste et diplômée de conseil en organisation et conduite des innovations sociales, Catherine Delhaye a une expérience professionnelle partagée entre la France et l'international.

  • Ingénieure agroéconomiste et diplômée de conseil en organisation et conduite des innovations sociales, Catherine Delhaye a une expérience professionnelle partagée entre la France et l'international.

  • Cette expérience conjugue treize ans en ONG, dix années comme indépendante au service des territoires du nord de la France et près de dix au CIEDEL, où elle est formatrice, chargée de mission et plus récemment directrice.

  • Toutes ces fonctions ont été orientées par un intérêt central pour les dynamiques de territoires, le soutien et l’accompagnement des initiatives qui permettent à chacun d’accéder, à son niveau, aux décisions qui le concernent.

  • Elle aime réinvestir ses compétences dans la formation et assure différents modules thématiques dans les cursus du CIEDEL.

  • Elle est cofondatrice de deux structures d’appui à des projets d'entrepreneuriat social.



Anna Josephsson est franco-suédoise et a une double formation en archéologie et en communication. Après avoir travaillé plusieurs années en tant que chef de mission pour le Ministère de la Culture et de la Communication elle reprend ses études et obtient un DESS en communication des organisations.

  • Anna Josephsson est franco-suédoise et a une double formation en archéologie et en communication. Après avoir travaillé plusieurs années en tant que chef de mission pour le Ministère de la Culture et de la Communication elle reprend ses études et obtient un DESS en communication des organisations.

  • Avec plus de 20 ans d’expérience dans le domaine de la communication elle a travaillé en agence, en tant que consultante et comme responsable communication globale au sein de groupes industriels internationaux. Elle fait partie des bénévoles qui apportent leur aide à ABSOLIDAIRES.



Jean-François Vallette travaille dans le champ social depuis 1978. Il a commencé en tant qu’éducateur dans des structures d’insertion (post carcérale et toxicomanie), puis dans un mouvement Européen d’éducation populaire (Solidarité Jeunesse) pour finalement diriger deux structures d’alcoologie dans les champs de la prévention et de la formation (ANPA puis AIDES Alcool, de 1991 à 2014).

  • Jean-François Vallette travaille dans le champ social depuis 1978. Il a commencé en tant qu’éducateur dans des structures d’insertion (post carcérale et toxicomanie), puis dans un mouvement Européen d’éducation populaire (Solidarité Jeunesse) pour finalement diriger deux structures d’alcoologie dans les champs de la prévention et de la formation (ANPA puis AIDES Alcool, de 1991 à 2014).

  • Il a dirigé un grand nombre d’enquêtes et participé à la rédaction plusieurs ouvrages sur la problématique de la prise en compte des phénomènes d’alcoolisation dans le monde du travail.

  • Jean-François a aussi participé à la création de plusieurs collectifs où associations dans le but de promouvoir la coopération dans le champ associatif.

  • Il est, avec l’OSL, le Ciedel et l’ALPES, à l’origine du projet ABSOLIDAIRES qu’il anime depuis 2012.





ESS Economie Sociale et Solidaire

  • ESS Economie Sociale et Solidaire

  • CIEDEL Centre International d’Etudes pour le Développement Local

  • AEH Ateliers de l’Entrepreneuriat Humaniste

  • UCLy Université Catholique de Lyon

  • MDEF Maison de l’Emploi et de la Formation

  • FSI Fondation Saint Irénée

  • GEIM Groupement Employeurs pour l’insertion sur la Métropole

  • ALPES Association Lyonnaise de Promotion et d’Education Sociale

  • RDI Rhône Développement Initiative










Dostları ilə paylaş:
Orklarla döyüş:

Google Play'də əldə edin


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2017
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə