Validite des informations sur internet V. Pfeifer iante lettres

Sizin üçün oyun:

Google Play'də əldə edin


Yüklə 33.34 Kb.
tarix26.10.2017
ölçüsü33.34 Kb.

VALIDITE DES INFORMATIONS SUR INTERNET

V.PFEIFER
IANTE LETTRES


L’ampleur des données sur Internet ne cesse d’augmenter de façon impossible à évaluer avec certitude. D’où la nécessité de penser la ‘navigation’ sur cet immense réseau.

Un article d’EDUCAVOX montre qu’il existe trois grands chemins qui mènent à un site : François-Bernard HUYGHE, chercheur à L’Iris, explique que nous accédons à l’information par trois méthodes : la recommandation, l’habitude et enchaînement, et l’interprétation par un algorithme, trois méthodes qui se mêlent souvent de fait mais qui, toutes trois, n’obéissent pas à un contrôle rationnel de la démarche de recherche par l’internaute : c’est pourtant l’utilisation d’outils permettant ce contrôle rationnel qui permet de mesurer le degré de fiabilité d’une information.

http://www.educavox.fr/actualite/debats/article/s-informer-a-l-ere-numerique-2

D’où l’importance de cette question fondamentale face aux informations trouvées sur Internet : comment s’assurer de la validité d’une information dans cette prolifération de sources ?

REFLEXION GÉNÉRALE

D’une manière empirique, on peut distinguer différents cas de figure pour une recherche : une recherche ‘savante’ suppose de toutes façons de croiser des sources de supports différents : les sources universitaires classiques servent dans ce cas-là de garde-fou pour contrôler l’information tirée d’Internet. Cependant elles ne sont pas toujours faciles d’accès … Ce qui ramène à la recherche centrée sur Internet : dans le cas de recherches sur l’actualité, les sources sont majoritairement sur Internet, et la démarche de recherche suppose de savoir comment les trier en fonction de leur fiablilité. Il s’agit de trouver des informations valides et de déjouer les pièges de la désinformation et de la manipulation comme dans le cas des hoax, ces canulars qui se répandent grâce à l’aspect viral de la circulation des données sur le web (et aux méthodes traditionnelles d’accès aux sites pointées plus haut : la recommandation, l’habitude et enchaînement) : d’où l’intérêt de sites spécialisés dans leur détection comme :

http://www.hoaxkiller.fr/ ou http://www.hoaxbuster.com

Où l’on trouve de belles présentations des outils intellectuels à utiliser pour lutter contre les manipulations  dans la rubrique :



  • « Petit cours d'auto-défense intellectuelle et présentation des outils à notre disposition » de la page : http://www.hoaxbuster.com/dossiers/11-septembre-10-ans-de-rumeurs

  • http://www.hoaxkiller.fr/questce/prevention.htm

RÉFLEXION UNIVERSITAIRE

On trouve sur INTERNET des réflexions universitaires sur la question de la validité des informations sur Internet : en voici quelques unes tirées de sites institutionnels : la démarche y est toujours la même dans l’ensemble, il s’agit d’établir une grille de lecture du site établissant des critères internes et externes de validité de l’information.

- l’INSA (Instituts Nationaux des Sciences Appliquées) a un site dédié à la recherche scientifique où la problématique est explicitée :

http://sapristi-docinsa.insa-lyon.fr/conseils-pour-chercher/evaluer-linformation

Ce site donne une grille d’analyse d’un document trouvé sur Internet : il fournit une batterie de questions nombreuses et détaillées portant sur le contenu, l’organisation et l’auteur du site.

- le Service Universitaire de l’université Paul Sabatier de Toulouse 3 propose une grille plus ‘légère’, donc plus facile à utiliser :

http://sup.ups-tlse.fr/abcdoc/rechercher-traiter-information/int/rechercher.html

La fiche téléchargée à partir de cette page propose les entrées suivantes pour sa grille d’analyse :

« Voici quelques questions à se poser pour valider des informations trouvées sur un site.

> À propos de l’auteur de la ressource :Son expertise dans le domaine concerné est-elle reconnue ? Quelle est sa notoriété ?

> À propos de son institution d’appartenance

Est-elle clairement nommée ? Ses coordonnées sont-elles précisées ? Est-elle reconnue dans son domaine ?

> À propos de la réactualisation de l’information

Quelle est la date de publication, celle des mises à jour ? Les liens sont-ils opérationnels ?

> À propos de l’objectif du site

Est-il à but informationnel, commercial, altruiste, militant ? Délivre-t-il des faits objectifs, des opinions subjectives ou de la propagande ?

> À propos de la qualité de la langue

La rédaction et l’orthographe sont-elles correctes ?

> À propos des sources citées

Sont-elles clairement identifiées ? Sont-elles reconnues comme expertes du domaine ? Les liens sont-ils nombreux et pertinents ? »


  • Le site INFOSPHERE de l’Université LOUIS PASTEUR de Strasbourg propose une grille un peu plus précise pour ce qui est, entre autres, de l’examen de l’URL de la page :

http://urfist.u-strasbg.fr/infosphere/sciences_humaines/index.html

En synthèse de ces documents, on pourrait proposer une grille d’évaluation de la validité de l’information ainsi simplifiée :



Auteur

Est-il bien identifiable et connu dans son domaine ?

Le site est-il institutionnel ou lié à des sites institutionnels ?




Contenu

L’objectif du site est-il clairement défini ?

Le sujet est-il abordé sous plusieurs angles ?

La qualité rédactionnelle est-elle satisfaisante ?


Bibliographie

S’appuie-t-il sur une bilbliographie avec des références actualisées ?


On peut néanmoins souscrire à la conclusion de l’article consacré à la fiablilité des informations sur Internet de l’Université du Quebec à Montréal (UQAM) :

http://benhur.teluq.uqam.ca/ST/sciences/sci1021/evalweb.htm

 « Il faut cependant garder à l'esprit que l'application des critères de crédibilité ne fournit pas toujours une réponse claire et tranchée à la question « Puis-je vraiment me fier à cette information.

En fait, seule une personne connaissant très bien le domaine peut évaluer avec précision la qualité et la rigueur d'un document, donc sa crédibilité.

Dans bien des cas, il sera plutôt question d'évaluer ou d'estimer la probabilité qu'un document soit valable, afin de minimiser le risque d'être induit en erreur. Mais une estimation raisonnable de la crédibilité, basée sur l'ensemble des critères décrits ci-dessous, est déjà infiniment préférable à une confiance a priori en tout ce qu'on trouve dans Internet ».
Le site le plus utilisé pour chercher des informations est Wikipédia. Se pose donc pour ce site usuel de façon cruciale la question de la fiabilité de l’information : comme l’indiquent les AVERTISSEMENTS GÉNÉRAUX du site : « WIKIPÉDIA NE GARANTIT PAS LE CONTENU MIS EN LIGNE » : ce qui est explicité de la façon suivante : « Wikipédia ne garantit pas la validité, l'exactitude, l'exhaustivité ou la pertinence des informations contenues sur son site. Le contenu de chaque article peut avoir été récemment modifié, vandalisé ou altéré par une personne dont l'opinion ne correspond pas avec l'état des connaissances dans les domaines concernés, ou avec la neutralité nécessaire.

Pas de relecture formelle par des pairs

La communauté associée à Wikipédia cherche en permanence à sélectionner et à mettre en lumière des versions fiables des articles. Pour cela, elle utilise des outils comme la page de suivi des modifications récentes et les nouvelles pages pour surveiller l'évolution des contenus en vigueur et leurs modifications. Cependant, Wikipédia n'est pas uniformément relue par des comités de lecture. N'importe quel lecteur peut corriger des erreurs ou se livrer à une relecture formelle, mais ces lecteurs n'ont aucune obligation juridique de le faire, et donc toutes les informations lues ici sont sans aucune garantie de fiabilité à toute fin ou utilisation que ce soit. Même des articles qui ont été contrôlés par un comité de lecture informel ou validés par un processus menant à un article de qualité, peuvent ensuite avoir été modifiés de façon inappropriée, juste avant que vous ne les consultiez. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Mise_en_garde_sur_le_contenu

Il est donc capital de réfléchir à une méthode d’évaluation de la validité de l’information sur ce site.

Peut-on lui appliquer les critères dégagés pour s’assurer de la validité des informations  sur les autres sites ?
CRITÈRE 1 : identification de l’auteur /lien avec des sites institutionnels

L’auteur est-il bien identifiable et connu dans son domaine ?

Sur Wikipedia, le contributeur est le plus souvent anonyme. Cependant, il faut s’inscrire pour publier et même s’il n’est pas obligatoire de donner une adresse mail, Wikipédia insiste sur les limites de l’anonymat :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Aide:Tout_l%27indispensable...#Limites_de_l.27anonymat
Le site est-il institutionnel ou lié à des sites institutionnels ?

Wikipedia elle-même préconise ce critère pour évaluer la « vérifiabilité de l’information » :

« En définitive, Wikipédia n'offre aucun outil permettant d'évaluer la validité des assertions qui sont avancées dans un article, et il est extrêmement improbable que cette situation évolue à l'avenir, car cela nécessiterait la remise en cause de plusieurs de nos principes fondateurs.

Le seul moyen à notre disposition pour offrir un contenu utile est donc de nous reposer sur des institutions qui sont outillées pour vérifier la validité de celles-ci et donc de renvoyer le lecteur vers des publications qui les ont reconnues comme valides »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:V%C3%A9rifiabilit%C3%A9

CRITÈRE 2 : CONTENU : objectif du site / Objectivité / qualité rédactionnelle

Objectif du site : Il est clairement défini : « De par son objectif encyclopédique, Wikipédia contient des millions d'articles sur un vaste éventail de sujets. Une partie relativement restreinte de ces sujets est parfois censurée dans d'autres situations, par des procédés de filtrages provenant de régimes éducatifs, parentaux, gouvernementaux, de sociétés, etc. Ce n'est généralement pas le cas sur Wikipédia. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Principes_fondateurs



Objectivité : ce but est recherché par Wikipedia comme le montre les pages ci-dessus et ci-dessous

http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Vandalisme



Qualité rédactionnelle : l’encyclopédie Wikipédia se montre soucieuse de la forme :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Contenus_de_qualit%C3%A9/R%C3%A8gles



CRITÈRE 3 : BIBLIOGRAPHIE

La définition d’un article de qualité est explicite sur ce point : «  c’est un article bien écrit, complet, argumenté et neutre. À ce sujet :

  1. Bien écrit signifie que le niveau de langue est correct, voire recherché, et exempt de faute de style ; que l'orthographe, la grammaire et la typographie sont irréprochables et homogènes ;

  2. Complet signifie que l'article traite le sujet en totalité et qu'il ne néglige aucun fait ou élément majeur ; en outre, les informations complémentaires importantes en rapport avec le sujet abordé doivent être développées dans d'éventuels sous-pages ou articles connexes (limitation des liens rouges) ;

  3. Argumenté signifie que les faits énoncés sont justifiés par des éléments de preuves précis et des références externes fiables ; cela inclut la présentation d'une partie dédiée aux sources, où sont indiquées ces références (bibliographiques ou autres), et/ou de citations et de notes (voir Wikipédia:Citez vos sources) ;

  4. Neutre signifie que l'article ne prête pas à controverse en ce qui concerne sa neutralité et l'exactitude des faits rapportés (voir Wikipédia:Neutralité de point de vue »

On constate donc que WIKIPEDIA s’efforce de réunir toutes les conditions de fiabilité de l’information, en dehors de l’identité de l’auteur. Cependant, à la différence d’une encyclopédie classique, les contributeurs ne sont pas, le plus souvent, des spécialistes de leur sujet, d’où un niveau très inégal des articles, plus détectable à l’aide du TABLEAU D’AVANCEMENT DES ARTICLES :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mod%C3%A8le:Tableau_d%27%C3%A9valuation_avancement



En effet il existe des outils internes à Wikipédia pour évaluer la fiabilité d’un article. Observons pour cela l’article Baudelaire de Wikipedia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Baudelaire



  • On peut cliquer sur l’onglet DISCUSSION où l’on peut situer l’article dans le TABLEAU D’AVANCEMENT des articles. On y trouve aussi pointées ses faiblesses et des suggestions de travaux d’amélioration. On peut aussi lire le dialogue entre les contributeurs, ce qui attire l’attention sur les points contestés aussi bien sur la forme que sur le fond.

  • A l’intérieur de l’onglet ARTICLE, on peut cliquer sur l’onglet VOIR LE TEXTE SOURCE où l’on peut voir que la page est « semi-protégée » : Wikipedia a pris des mesures pour limiter le vandalisme sur une page fréquentée : il faut être inscrit depuis 4 jours pour pouvoir la modifier. De plus ; il est indiqué qu’une « guerre d’édition » a été détectée, ce qui attire aussi l’attention de l’internaute sur des problèmes d’objectivité dans cette page.

En conclusion, Wikipédia demande à l’Internaute, comme tous les sites, une lecture vigilante et de l’esprit critique mais offre aussi la possibilité de rendre utile cette vigilance en partageant sa réflexion et en améliorant l’article.

Pour limiter encore les inconvénients du principe collaboratif, les nouvelles conditions d’utilisation instaurent plus de contrôles à partir du 25 mai 2012



http://wikimediafoundation.org/wiki/New_Terms_of_use/fr?utm_source=TOU_top_TestClone2

On voit qu’il est important de faire de cette lecture critique non seulement un automatisme de professeur mais une pratique quotidienne avec les élèves ce qui peut donner lieu à des expériences pédagogiques comme celle-ci,   mobilisant des compétences précieuses : http://docsdocs.free.fr/spip.php?article395



Dostları ilə paylaş:
Orklarla döyüş:

Google Play'də əldə edin


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2017
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə