Bulletin de l’institut



Yüklə 321,07 Kb.
səhifə6/13
tarix31.10.2017
ölçüsü321,07 Kb.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

ESPAGNE.



Intronisation du Sacré-Cœur au Collège Valldemia, Mataró. —Depuis 1895, une belle statue en bronze du Sacré-Cœur de Jésus, de dimensions plus grandes que nature, trône sur la façade du Collège, au dessus du portail d'entrée. De ce site élevé le divin Amant des âmes, montrant son cœur enflammé, semble dire à tous ceux qui passent le seuil de l'établissement: "Voyez, mes enfants, à quel point je vous aime; ne m'aimerez-vous pas en retour?’’ Et cette tendre invitation n'est pas incomprise. Au contraire, le Sacré Cœur règne véritablement; grâce à Dieu, dans ce foyer de piété et de vertus chrétiennes autant que de culture physique et intellectuelle ; et ce n'est sans doute pas sans raison que ses dirigeants attribuent à une spéciale protection de ce divin Roi la prospérité croissante dont jouit le Collège depuis déjà de longues années.

Mais, en raison même de cette royauté, effective et de cette bénédiction si spéciale, on avait le sentiment qu'il restait encore quelque chose à faire: c'était de reconnaître par un acte explicite, public, authentique et solennel le souverain domaine de ce divin Roi, sur la maison et tous ceux qui l'habitent.

Certes, dans ce qu'il a d'essentiel, cet acte avait bien été. accompli en 1895; ceux qui en furent témoins en ont gardé l'impérissable souvenir et chaque année, au jour de la fête du Sacré-Cœur, Maîtres et Elèves n'ont jamais manqué depuis d'en commémorer la date par un nouvel acte de consécration ; mais on ne l'avait pas encore fait dans la forme expresse et si particulièrement impressionnante qu'a su lui donner depuis le R. P. Mateo, l'infatigable apôtre de l'intronisation de cet adorable Maître, comme Roi et Seigneur de chaque famille chrétienne.

La grande famille spirituelle qu'est le Collège Valldemia, par le ministère du R. P. P. Calazanz, confrère et collaborateur zélé du Père Mateo, voulut donc, le 2 décembre passé, premier vendredi de ce dernier mois de l'année, réparer de son mieux cette lacune, et elle le fit, grâce à Dieu, d'une manière si spontanée, si fervente et si pieusement enthousiaste que cette fête aura certainement droit à une place d'honneur parmi les plus mémorables et les plus édifiantes qui aient eu lieu dans l'établissement.

La journée commença par une communion générale réparatrice, prémices de la grande réparation d'amour qui devait se terminer, le soir, aux pieds du trône de Jésus Eucharistie. Avant de commencer à la distribuer, le zélé chapelain de la maison, le R. D' Don Francisco Javier Parqués, adressa aux maîtres et aux élèves une très pieuse exhortation qu'on peut résumer à peu près en ces termes: "Ce va être un grand jour que celui d'aujourd'hui; et le spectacle que vous allez donner en reconnaissant d'une manière explicite et officielle le souverain domaine, la royauté absolue du Cœur de Jésus sur ce cher Collège, sera magnifique aux yeux du ciel et de la terre; mais n'oubliez pas. que toute œuvre, pour être sérieuse et durable, doit reposer sur de solides fondements. Il s'ensuit que, pour ne pas être plus ou moins caduque et vaine, la grande œuvre des temps présents, celle de l'intronisation du S. Cœur de Jésus dans les foyers, doit être assise sur l'intronisation du même souverain Maître dans les individus. Jésus Christ ne pourrait régner véritablement dans une maison s'il ne commençait par régner d'abord absolument sur la volonté et sur le cœur de chacun de ceux qui l'habitent. Commencez, mes Chers Frères et mes Chers Enfants, à introniser dans votre cœur le Christ Jésus, en en chassant le péché et les affections déréglées, qui sont les seuls obstacles directs à son, règne universel sur les âmes''.

C'est ce que l'on avait déjà tâché de faire par une bonne préparation que Jésus vint sceller par sa divine présence; et ce que l'on s'efforça de continuer dans une fervente action de grâces, comme par les saintes dispositions où l'on se tint durant toute la journée. On pouvait donc, après de si bons préliminaires, procéder avec confiance, le moment venu, à l'acte lui-même fixé à 6 heures du soir.

Sur le terre-plein qui s'étend devant la façade dont les grandes fenêtres, éclairées par dedans et doublées de tableaux transparents, ressemblent à des vitraux polychromes, les trois cents élèves du Collège forment un groupe compact sous la lumière d'une brillante illumination un tableau splendide. Bientôt viennent s'y joindre, le personnel de service de la maison et les porte-bannières de l'Académie et de l'Apostolat; puis enfin, aux accords de l'hymne de l'Apostolat de la Prière, arrive le corps des dirigeants et professeurs, suivi du Clergé.

- Vive le Sacré Cœur, notre Roi! s'écria en commençant le missionnaire officiant que nous avons nommé plus haut. Qu'il vive! répondirent d'un seul cri tous les assistants,

- Faisons une réparation de foi, poursuit le représentant de la Sainte Eglise. Et tous les assistants à haute voix récitent IE Credo.

Dans une brève mais chaleureuse allocution, le Célébrant, rappelle alors ce que Notre Seigneur attend des familles naturelles ou spirituelles, qui lui sont particulièrement consacrées . et les bénédictions surabondantes, qu'il se plaît à répandre sur elles, après quoi il lit une belle et très pieuse consécration qui se termine par ces mots: "... Daignez, nous vous en supplions, ô Cœur plein d'amour, établir dans cette maison le règne de la charité. Répandez dans tous ses membres votre esprit de foi, de sainteté et de pureté. Soyez l'unique maître de ces âmes ; détachez-les du monde et de ses folles vanités. Ouvrez-leur, Seigneur, l'adorable blessure de votre Cœur miséricordieux ; et, comme dans une arche de salut, gardez-les-y tous, car ils sont à vous jusqu'à la vie éternelle !...’’

Puis, personne ne devant manquer, à cette heure bénie, on évoque le souvenir des chers défunts et toute l'assistance récite pour eux et pour les absents un Pater et un Ave.

Enfin, comme chef de la famille Valldémienne, le Frère Directeur fit à son tour une consécration, où se trouvent exprimées, la reconnaissance envers le Sacré Cœur pour avoir daigné choisir la maison comme un héritage d'amour et un sanctuaire de réparation, la confusion d'avoir été l'objet d'une faveur si grande,, et le désir que la demeure qu'il vient de choisir pour son séjour, lui soit un humble mais hospitalier refuge pendant l'exil que lui infligent ses ennemis:

"Venez, Seigneur Jésus, venez parmi nous. Que cette maison vous soit un asile aussi doux que celui de Béthanie, où vous puissiez trouver le repos près d'âmes aimantes; restez au milieu de nous, car nous sentons l'irrésistible désir de vous aimer; restez avec nous car il se fait tard et le monde pervers veut nous envelopper des ombres de ses négations alors que nous voulons ne nous attacher qu'à vous, parce que seul vous êtes la Voie, la Vérité. et la Vie.... Oui, Seigneur, établissez ici votre séjour pour que nous vivions de votre amour et dans votre compagnie, nous qui vous proclamons notre Roi, et qui ne voulons pas en avoir d'autre que vous''.

La porte de la maison était close, tout le personnel se trouvant dehors comme nous avons dit plus haut. Pendant qu'elle s'ouvre, un des élèves sort des rangs de ses camarades; et, paraphrasant en beaux vers les paroles des disciples d'Emmaüs il fait écho en ces termes, au nom de toute l'assistance, aux paroles que vient de prononcer le Frère Directeur:


Entra, Jesús: el día ya declina,

El astro rey hacia el ocaso inclina Su brillante fulgor;

No pases adelante, que anochece;

Toma un descanso que el amor .te ofrece;

Entra en casa, Señor!
Et Jésus, acceptant cette tendre invitation, entre triomphalement dans la chapelle, suivi de toute la maisonnée, qui va se prosterner, pour la grande réparation d'amour, au pied dé l'autel où il se trouve exposé dans la sainte Hostie.

Là, dans une substantielle et éloquente allocution, le zélé Père Calazanz montra en paroles de flamme la nécessité et les bienfaits du règne du Sacré Cœur de Jésus dans les individus, dans les familles et dans les sociétés plus étendues ; dépeignit en termes pathétiques la folie, le malheur et l'ingratitude de ceux qui prétendent se passer de lui et le bannir soit de la vie privée soit de la vie publique, et invita tous ses auditeurs profondément émus non seulement à le consoler de ce , délais• sentent impie par la fidélité de leur amour et leur empressement auprès de lui, mais dans la mesure de leur pouvoir, à se 'faire ses apôtres, et à s'ingénier à lui trouver parmi leurs parents, leurs amis et dans tous les milieux où ils ont quelque influence, d'autres foyers où il puisse être reçu et régner en Souverain comme au Collège Valldemia.

Enfin la Bénédiction solennelle du Saint Sacrement, dans les formes ordinaires de la liturgie, servit, comme un radieux point final, de clôture à cette inoubliable manifestation de fidélité et d'amour envers le Cœur adorable du Christ Roi.

Puisse-t-il l'avoir eue pour agréable et continuer à réaliser comme jusqu'ici, à l'égard du Collège, la promesse qu'il fit à sainte Marguerite Marie, de répandre ses bénédictions les plus abondantes sur les maisons où son image sera exposée et particulièrement honorée!





Yüklə 321,07 Kb.

Dostları ilə paylaş:
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13




Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2020
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə