Bulletin de l’institut


Fondation d'une société amicale des Anciens Elèves, du Collège Laval de Saint-Vincent de Paul



Yüklə 321,07 Kb.
səhifə7/13
tarix31.10.2017
ölçüsü321,07 Kb.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   13

CANADA.



Fondation d'une société amicale des Anciens Elèves, du Collège Laval de Saint-Vincent de Paul. — Dans notre dernier numéro, nous avons beaucoup regretté que la nécessité de ne pas rendre excessif le volume déjà fort grand de la livraison, ne nous permet pas d'insérer un compte rendu de l'inauguration de la Société Amicale des Anciens Elèves du Collège Laval, sur laquelle on avait eu la bonté de nous envoyer des informations abondantes. Nous allons y suppléer aujourd’hui dans la mesure de notre possible, dans. l'espoir que cette apparition forcément un peu tardive ne diminuera pas l'intérêt qui s'attache à cet heureux événement.

Notre numéro de mai 1914 a raconté brièvement l'origine et les premiers développements de ce centre important d'éducation chrétienne, qui a continué à prospérer depuis, et qui, avec son local relativement vaste - quoique on commence à le trouver petit - et sa population de 300 élèves, dont plus des deux tiers sont internes, se place aujourd'hui au premier rang de nos établissements canadiens.

Nombreux sont déjà ceux qui, sortis de ses classes, occupent dans la société des postes distingués qu'ils honorent autant, si non plus, par la fermeté de leur foi et la dignité de leur caractère, que par leur grande compétence dans les diverses carrières où les ont disséminés les hasards de la fortune et les nécessités de la lutte pour la vie. Plus nombreux encore sont ceux qui, dans des conditions plus modestes, mais non moins honorables au fond, vont courageusement leur chemin en aimant Dieu et faisant leur devoir, et entre lesquels la longue communauté de relations et de labeur sous la direction de Maîtres aimés a formé une sorte de fraternité plus ou moins consciente.

C'étaient des atomes dispersés, mais qui se cherchaient mutuellement dans l'espace sous l'influence d'une réciproque affinité. Il ne fallait, pour déterminer leur réunion cohérente, que le jaillissement d'une étincelle dans le milieu où ils se mouvaient.

Cette étincelle attendue fut un appel envoyé par le Frère Directeur, au printemps de l'année dernière, â tous les anciens élèves dont il avait pu découvrir l'adresse, pour les inviter, à l'occasion de la visite du C. Frère Angélicus, Délégué du R. Frère Supérieur Général, à un rendez-vous avec leurs anciens camarades, où seraient étudiées les bases d'une Association Amicale.

Cent vingt-deux, qui s'étaient empressés de donner leur adhésion, firent acte de présence à la réunion, fixée au 22 mai; et -- remarque le chroniqueur de la maison — ce fut vraiment un beau spectacle de voir tous ces bons Lavallois, séparés, quelques-uns du moins, depuis bien des années, heureux de se retrouver ensemble, de renouer d'anciennes amitiés et d'être de nouveau pour quelques heures les écoliers espiègles d'autrefois. De leur côté les Directeurs et les Professeurs, anciens et actuels, n'éprouvèrent pas peu de consolation et de plaisir de voir empreinte sur tous les visages, la gaieté de bon aloi et la franche cordialité on l'on reconnaissait bien vite l'esprit de famille qui a toujours distingué les anciens du Collège Laval.

Il aurait été agréable de jouir longtemps de ces entretiens intimes; mais le principal but de la réunion était l'organisation de la Société Amicale. La cloche réglementaire ne tarda clone pas à faire entendre son appel bien connu, et dès trois heures, chacun avait trouvé un siège dans la grande salle d'études. Faut-il dire que les préférences de plus d'un s'étaient portées sur la place où il avait passé jadis tant d'heures laborieuses?...

Le C. Frère Angélicus, Assistant Général, à qui on avait offert la présidence, proposa d'ouvrir la séance par une prière, tant pour attirer les bénédictions de Dieu sur les délibérations, que pour affirmer l'esprit chrétien de la Société qui allait naître, à quoi tous adhérèrent avec empressement. Puis le Frère Louis-Patrice, Directeur du Collège, souhaita la bienvenue au Frère Assistant et à tous les anciens.


“Votre présence ici, dit-il â ces derniers, nous est un précieux encouragement, parce qu'elle nous montre combien sont grands l'intérêt et l'affection que vous portez toujours â votre alma mater. J'ai l'impression que le Collège Laval entre aujourd'hui, grâce â vous, dans la période glorieuse de son histoire. Il a déjà accompli de rudes choses; mais je suis convaincu qu'il en fera de bien plus grandes encore avec votre appui: il deviendra, Dieu aidant, une grande famille dont vous serez les aînés... Venez-y souvent et soyez assurés que vous y serez toujours les bienvenus, que vous trouverez toujours dans le Directeur et les Professeurs des amis sincères et dévoués, ou mieux, comme le dit le nom que nous portons, des frères affectueux''.
En réponse, le C. Frère Angélicus, Président, exprima le plaisir qu'il avait d'avoir pu se trouver à cette fête, qui dans ses espérances, va laisser des traces durables et fécondes dans les annales de l'établissement; et, tout en se défendant de vouloir influencer les décisions du Conseil d'organisation qui allait se constituer, il fit sur l'esprit, le caractère, les buts divers et même le nom de l'Association projetée, des suggestions excellentes et qui furent prises en grande considération. A son tour le C. Frère Gabriel-Marie, naguère encore Directeur du Collège et aujourd'hui Provincial du Canada, suggéra, avec le sens des réalités qui est un de ses privilèges, divers moyens très propres à entretenir l'union des Anciens avec leur Alma Mater, même la création d'un périodique qui pourrait s'en aller de temps à autre porter à ceux qui luttent pour la vie des nouvelles de ceux qui, sur les bancs de l'école, s'arment tout doucement et se font une âme vibrante, haute et ferme pour les luttes de demain. A la suite de ces discours vivement applaudis, on procéda à l'élection des officiers du Conseil d'organisation, qui donna les résultats ci-après :

Président Honoraire: Rév. M. Ernest Labelle, Directeur des Elèves et des Séminaristes du Collège St.-Jean.

Président Actif: M. J. M. Manning, Directeur des Ecoles du Dist. Est de Montréal.

Vice-Président Honoraire: Maître Alban Germain.

Vice-Président Actif: M. J. Henri Bellerose.

Secrétaire-Trésorier: M. Alphonse Chabot.

Conseillers: MM. Joseph Lozeau; P. Eugène Champagne, Amable Clermont, N. P., Alban Auclair, J. Baptiste Charbonneau, Stanislas Roger.

Monsieur le Président actif, ayant pris place, au milieu d'unanimes acclamations, au fauteuil qui lui était réservé, résuma d'une façon magistrale, le but et l'esprit de la société; puis tous les assistants prirent allègrement le chemin de la chapelle on M. l'abbé C. R. Caron fit descendre, dans une large bénédiction de l'Hostie Sainte, les grâces du ciel sur toute l'assemblée.

De la chapelle on se répandit clans les salles et les couloirs où l'on n'eut que le temps d'échanger quelques joyeux propos. L'heure avançait. La cloche appela vers le réfectoire, gracieusement décoré où un magnifique banquet de 400 couverts attendait les élèves anciens et actuels. Au dessert W J. M. Manning, le sympathique Président de l' "Amicale Lavaloises'', comme venait de s'appeler la nouvelle Association, prit de nouveau la parole pour présenter la santé de l'Alma Mater, ce qu'il fit en termes d'une délicatesse de sentiments et d'une élévation de pensée peu communes.
‘’Toute cette époque est déjà bien lointaine — dit-il après avoir rappelé d'une manière charmante le souvenir de son séjour au Collège. — De ceux d'alors, nous dirait Lamartine, plusieurs nous ont quittés, les uns vers les sentiers de la vie, les autres vers l'éternité. Ceux qui restent ont un devoir à remplir: celui de la reconnaissance. Je suis heureux de me faire l'écho de tous pour dire bien haut: Nous vous remercions, vous, les éducateurs d'autrefois, vous, les éducateurs d'aujourd'hui, vous qui avez dépensé le meilleur de votre énergie dans cette maison, vous qui avez versé la noblesse de vos cœurs dans nos âmes, vous qui nous avez orientés vers les sommets; jamais nous ne pourrons vous dire toute notre gratitude. Votre travail se fait dans le silence et la douceur, fils de Champagnat, votre tâche est pénible parfois, mais elle est noble, elle est grande, elle refait les cerveaux, elle forme les cœurs, elle ensoleille la vie, et elle prépare, pour la lutte quotidienne et pour le pays, des chrétiens vaillants... Je lève mon verre au succès. que je désire toujours grandissant, du Collège Laval, à la 'santé de ses maîtres et de ses élèves. Pour vous, les anciens, j'entrevois le cycle que voudra suivre votre pensée plus forte et plus résolue; allez vers le bonheur!''.
Dans sa réponse à ce toast, le Frère Provincial fit un juste éloge de l'esprit de famille dont font preuve les Anciens, les remercia des témoignages de sympathie qu'en diverses occasions ils ont donnés à leur ancien Collège, se réjouit du succès de cette première réunion et se plaît à voir dans l'élection de M. Manning et des officiers le gage d'un bel avenir pour l'Amicale.

W le Curé de S. Vincent de Paul adressa à l'assemblée quelques mots de félicitation et d'encouragement pour l'initiative; puis, après avoir souhaité h tous la bienvenue dans sa paroisse et avoir fait des vœux pour la prospérité et la longue existence de la nouvelle Association, il céda la parole à M. W. Lévesque, Maire de S. Vincent de Paul, dont l'éloquent cours fut un digne couronnement à cette partie de la fête.


"Depuis bientôt 20 ans, dit entre autres choses le digne et bienveillant Magistrat, je me suis toujours fait un plaisir d'assister â la distribution des prix du Collège Laval, et j'ai eu souvent l'occasion d'adresser quelques paroles d'adieu à ceux qui partaient, c'est-à-dire aux finissants, et toujours je leur ai dit de ne pas oublier leur Alma Mater, de venir la visiter souvent, et que la paroisse de S. Vincent de Paul serait toujours heureuse de les recevoir. Il est évident, M' le Président, que nies paroles ont porté des fruits et même produit des résultats merveilleux, si j'en juge par le nombre considérable des anciens qui ont répondu à. l'invitation du Collège Laval. Je vous félicite, mes jeunes amis, du beau geste que vous avez fait en venant aussi nombreux rendre visite à vos anciens Directeurs et Professeurs, et je vous félicite encore davantage du bel acte que vous avez fait en organisant l'Association des Anciens Elèves du Collège Laval. Le but de ces associations, mes jeunes amis, est de vous donner occasion de vous réunir de temps en temps, sous le toit de cette maison afin d'y revivre vos années de collège, et croyez-moi, chaque fois que vous répondrez à l'invitation, vous goûterez ici des joies que seuls les collégiens connaissent et vous retournerez chez vous, le soir, plus forts et meilleurs''.
Le dernier numéro de cette journée mémorable pour le Collège fut une belle séance dramatique et musicale donnée par les élèves actuels en l'honneur des Anciens. De tout petits bonshommes y interprétèrent délicieusement les "Petits Jardiniers de la Reine’’ de C. Leroy Villars, et le grand drame "Rêve et réveil’’ fut donné par les grands élèves, disent des connaisseurs sympathiques, avec une sûreté de jeu et d'élocution à rendre jalouse plus d'une société littéraire, tandis que les entr'actes étaient brillamment remplis par de la musique, des chants et des débits.

En somme, si l'on en juge par l'absence de note discordante, tout dans cette fête se passa à la satisfaction des aimables visiteurs qui l'avaient motivée. Malgré l'heure un peu tardive où il leur fut permis d'aller dormir, tous partirent contents en se promettant bien de retourner. Plaise à Dieu!





Yüklə 321,07 Kb.

Dostları ilə paylaş:
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   13




Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2020
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə