Bulletin de l’institut



Yüklə 321,07 Kb.
səhifə9/13
tarix31.10.2017
ölçüsü321,07 Kb.
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   13

BRÉSIL CENTRAL.



Noces d'or du cher Frère Gaspard. — Le 8 décembre 1921, fut un jour de grande fête dans notre maison provinciale de Mendes; c'était la veille de la retraite annuelle; presque tous les Frères de la Province étaient réunis et eurent le bonheur de célébrer les noces d'or de vie religieuse du bon frère Gaspard, le premier jubilaire du Brésil Central.

Jour pour jour, il y avait 50 ans que ce doyen de la Province avait reçu le saint habit religieux à N. D. de l'Hermitage, sous la direction du cher Frère Azarias, maître des novices, et du Rd F. François, ancien Supérieur Général et alors directeur de la maison.

Outre la belle fêle de l'Immaculée Conception, une autre coïncidence augmentait encore l'allégresse générale; ce même jour était l'anniversaire de la naissance de l'heureux jubilaire qui complétait 69 ans d'existence.

Aussi avec quel empressement tous les groupes de la maison prirent à l'envi la meilleure part à l'organisation de la fête!

Bien que simple, le programme fut assez varié; la note religieuse était fortement accentuée; et l'exécution ne laissant rien à désirer donna satisfaction à tout le monde.

A la chapelle il y eut messe de communion après la méditation, messe à 8 heures, puis vêpres et salut très solennel dans. la soirée; à la salle des exercices, une réunion de famille et. une séance dramatique édifièrent et réjouirent grandement toute la communauté au grand complet, près de 200 personnes.

Leurs Grandeurs Mgr. l'Archevêque de Mariana, très ami du Frère Gaspard et Mgr. l'Evêque de Nichteroy avaient envoyé leurs meilleurs vœux et leurs plus paternelles bénédictions; et plusieurs prêtres distingués, autrefois élèves des Frères à Congonhas et qui sont toujours très attachés à leurs anciens maîtres, avaient également fait parvenir des pages 'très délicates à la louange du bon Frère.

La reconnaissance envers Jésus et Marie, les bienfaiteurs par excellence du Frère 'Gaspard et de tous les Frères en général, transbordaient de tous les cœurs, accompagnés des souhaits les plus ardents pour qu'il fût donné à l'heureux Jubilaire de continuer, pendant de longues années encore, son œuvre de charité et d'édification à Mendes.

Il serait intéressant mais trop long de reproduire ici tous les discours prononcés à cette occasion. Contentons-nous d'emprunter quelques passages à l'adresse pleine de faits vécus qui lui fut lue par un ancien au nom de la communauté.
Bien Cher Frère Gaspard,

Malgré tout votre étonnement, vous êtes heureux — nous en sommes sûrs — en ce beau jour de vos Noces d'Or de prise d'habit, en ce cinquantenaire de votre entrée en religion. Mille et mille fois vous avez raison de l'être et de remercier Jésus et Marie de ce qu'ils ont fait pour vous en ce demi-siècle. Mais de ce bonheur, de cette vive allégresse qui remplit en ce moment votre cœur, vous n'êtes pas seul à jouir. Nous autres aussi, tous, les Frères de la Province, où vous n'avez que des admirateurs et des amis, nous participons également à votre bonheur. Le rayonnement de la plus pure des joies épanouit tous les visages à cause de vous; et la bonne Providence, en ce jour de votre fête jubilaire, nous donne enfin une magnifique occasion de vous exprimer nos plus sincères remerciements pour tout le bien que vous nous faites et de nous édifier par le rappel de quelques-uns des beaux exemples que vous nous donnez. pourquoi, hélas! deux de vos compagnons de noviciat à l'Hermitage, en 1871, les CC. Frères Augustalis et Adorator, ne sont-ils plus. parmi nous? Ce sont eux qui, pour vous avoir vu plus longtemps, et de plus près, pourraient ajouter de jolis détails aux choses édifiantes que nous ne savons qu'un peu en gros!

Chaque matin, ce dernier avait coutume de faire le sacrifice de se lever de bonne heure, parfois à 3 heures, parfois plus tôt, afin d'aller chercher aux pieds du S. Sacrement lumière et force pour bien passer la journée. Pendant longtemps, cher Frère Gaspard, vous avez été son compagnon de prières, à cette heure matinale, et maintenant vous continuez en notre faveur cette bonne et sanctifiante pratique. Comme lui, bien avant l'aube, bien avant le réveil de la communauté, dans le silence et l'obscurité de la nuit, vous allez tous les matins adorer Jésus devant le saint tabernacle, faire votre chemin de la. croix: prier le divin Maître pour vos Frères qui dorment encore, lui demander pour nous la foi, la piété, la ferveur, le progrès dans son saint amour, la persévérance dans son service... en attendant qu'on vous voie vaquer vous même avec tant de soin, de diligence, d'assiduité et d'esprit de foi aux travaux compliqués de l'exploitation agricole â qui nous devons le pain quotidien.

Que vous allez être étonné et consolé, mon cher Frère Gaspard, lorsque dans le ciel votre bon ange vous montrera toutes les vocations que vous avez affermies et conservées par ces adorations et ces chemins de croix du matin !... Continuez, continuez, victime volontaire, à nous donner le secours de vos prières avant le lever: elles sont un paratonnerre pour cette maison et une source de bénédictions célestes pour toute la Province. De tout cœur nous vous remercions de ce bel exemple d'énergie religieuse bien digne de nos premiers Frères de l'Hermitage :

L'Hermitage!... quel nom plein d'évocations embaumées de sainteté pour tout Petit Frère de Marie !... Et c'est là, Frère Gaspard que vous avez eu l'avantage d'être formé. C'est dans ce sanctuaire tout parfumé des vertus de nos anciens que vous avez fait votre noviciat, sous la direction du vénéré Frère François, ayant pour maitre le pieux Frère Azarias et pour sous-maître le très habile Frère Romain! C'est vraiment un privilège enviable; mais aussi, comme vous avez dû profiter d'une formation si excellente, si l'on en juge par ce qui vous en reste après cinquante ans ! Si vous êtes devenu si rude chrétien, c'est sans doute que vous mettez en pratique les fortes instructions du Frère Azarias sur sa vertu favorite, la mortification et l'esprit de pénitence...

Comme le saint Frère François dut être content le matin du 8 décembre 1871, au moment de votre prise d'habit! De quel bonheur céleste dut s'éclairer son visage en vous voyant à genoux au pied-de l'autel et en vous entendant prononcer votre consécration à la Sainte Vierge, lui qui, sous l'ardeur de sa piété, se transfigurait après chaque communion, jusqu'à prendre des allures de séraphin! Ne pleura-t-il pas d'une sainte émotion, en vous donnant l'accolade dans cette chambre devenue aujourd'hui un reliquaire où des mains pieuses uni les objets les plus chers aux Petits Frètes de Marie? Oh ! Frère Gaspard, quel délicieux souvenir, quelle félicité, ce doit être pour vous d'avoir reçu, dans un lieu si vénérable, le jour de votre prise d'habit, la chaude et sanctifiante étreinte des bras paternels du successeur immédiat du Vénérable Fondateur...


Et pendant de longues pages, l'adresse continue à rappeler au bon Frère, durant son séjour à l'Hermitage, à Chagny, à Congonhas do Campo et à Mendes, une foule de traits vécus graves ou gais, tragiques ou comiques, revêtant même plus d'une fois ces deux caractères en même temps; mais toujours honorables pour le héros et édifiants pour l'assistance. Enfin elle se termina par les lignes suivantes que nous sommes heureux de faire nôtres pour clore aussi ce petit compte rendu :
"En cet heureux cinquantenaire de votre prise d'habit, nous vous promettons, cher Frère Gaspard, que nos prières continueront à monter nombreuses et ferventes vers Jésus et Marie, pour que vous poursuiviez longtemps encore à Mendes votre œuvre toute composée de bienfaits et d'édification. Pendant de longues années encore, soyez toujours, dans cette chère province du Brésil Central, le serviteur si dévoué des serviteurs de Dieu, l'enfant chéri de notre immaculée Mère, l'exemplaire vivant de la foi de nos anciens, le modèle achevé de l'esprit de dévouement et la copie fidèle du saint Frère François votre premier Directeur !’’.



Yüklə 321,07 Kb.

Dostları ilə paylaş:
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   13




Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2020
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə