Compte-rendu de réunion



Yüklə 368,74 Kb.
səhifə1/3
tarix28.10.2017
ölçüsü368,74 Kb.
#19163
  1   2   3





Groupe de travail sur les archives ouvertes


Compte-rendu de réunion


13 mars 2007

Université Paris Descartes, Centre Universitaire des Saints-Pères.
Etaient présents :


  • Thierry Bédouin, CRI, Rennes-I

  • Claude Bagnol, CRI, Montpellier-I

  • Fabrice Blondeau, BIUP

  • Jean-Louis Boutroy, SCD, Marne-la,Vallée

  • Caroline Bruley, SCD, Lyon-I

  • Rachel Creppy, SDBIS

  • Sophie Desseigne, SCD, Bourgogne

  • Jacqueline Durand, ENST

  • Camille Espiau, SCD, Lyon-II

  • Geneviève Gourdet, Couperin

  • Jérôme Gutierrez, CRI, Nancy-II

  • Vincent Hachard, SICD, Strasbourg

  • Guillaume Hatt, Ecole des Chartes

  • Nolwenn Huet, SCD, INSA Lyon

  • Jean-François Jal, chercheur, Lyon-I

  • Monique Joly, SCD, INSA Lyon

  • Jérôme Kalfon, SCD, Paris-V

  • Jean-Marie Le Béchec, INP Toulouse

  • Elisabeth Lemeau, SCD, Rennes-II

  • Jean-François Lutz, SCD, Metz

  • Annaïg Mahé, Ecole des Chartes

  • Claude Maire, ENGREF, Montpellier

  • Yann Nicolas, ABES

  • Laurent Perrillat, SICD, Grenoble

  • Martine Pochard, SCD, Franche-Comté

  • Brigitte Prudhomme, SCD, INSA Lyon

  • Marie-Luce Rauzy, SCD, Nice

  • Marie-Thérèse Rebat, SDBIS

  • Florence Rivière, ENPC

  • Thierry Samain, SCD, Limoges

  • Christine Stotzenbach, SCD, Marne-la-Vallée

  • Anne Texier, ENM Saint-Etienne

  • Gaid Thirion, SCD, Rennes-II

  • David Varenne, ENM Saint-Etienne






Etaient excusés : Raymond Bérard (ABES), Marie-Claire Bres (AMUE), Sandrine Gropp (BIU Montpellier), Christophe Pérales (Versailles – Saint Quentin), Andrée-Aimée Toucas (ENM Saint-Etienne).

Début de la réunion à 9 heures 45.




A.Vie du GTAO.




Dates de réunion :
Il est proposé que la fréquence des réunions du GTAO soit augmentée de manière à permettre un meilleur suivi des divers chantiers mis en œuvre.

Le rythme bimestriel prévu à l’origine ne semble en effet pas propice à un travail à distance efficace.


Les prochaines réunions du groupe de travail ont été fixées aux dates suivantes, de 9 heures 30 à 16 heures :

  • jeudi 3 mai

  • jeudi 24 mai

  • mardi 19 juin


Constitution du groupe enquête :
Sur la base du document de présentation envoyé au préalable sur la liste de diffusion, Caroline Bruley, animatrice du groupe, rappelle les objectifs de l’enquête qui sera menée auprès des membres du consortium. Elle souligne l’importance de la réunion du 13 mars pour fixer clairement les contours de l’enquête et en déterminer le contenu.
Il est suggéré de procéder à une enquête en ligne avec réponses sur un formulaire, plutôt que l’envoi d’un fichier Word à compléter. Outre le gain de temps pour le répondant, une telle solution offre l’avantage de permettre une meilleure exploitation des données.

Le logiciel libre PHP Surveyor semble indiqué pour un tel but. Les CRI de Nancy-II et Rennes-I prennent en charge l’installation de l’application d’enquête.


Suite à un appel à candidatures, les personnes suivantes rejoingnent le groupe enquête :

  • Nolwenn Huet

  • Jérôme Kalfon

  • Gaid Thirion

B.Travaux des groupes thématiques.



Groupe « Sensibilisation »



Participants : Jean-Louis Boutroy, Rachel Creppy, Jacqueline Durand, Camille Espiau, Geneviève Gourdet, Jean-François Jal, Monique Joly, Elisabeth Lemeau, Annaig Mahé, Laurent Perrillat, Florence Rivière, Anne Texier.

Après un tour de table où chaque participant indique l’état d’avancement dans son établissement, Monique Joly rappelle les objectifs du GTAO : produire en commun des documents et supports de communication représentatifs du point de vue des établissements universitaires. Elle distribue la plaquette Archives ouvertes.fr. Cette plaquette est en ligne sur le site du GTAO et disponible sous forme papier à l’AMUE auprès de Mme Boucquiaux (Christine.Boucquiaux@amue.fr, Tel : 01.44.32.90.00).



Des questions sont posées sur le choix du nom archives-ouvertes.fr plutôt que de conserver le nom d’HAL. Plus tard dans la journée, les débats montrent les avantages d’avoir deux termes différents pour différencier l’outil technique HAL de l’entreprise de coopération archives-ouvertes.fr. C’est aussi l’occasion de faire le point sur les rôles respectifs du CoStrA, du CoST par rapport au GTAO Couperin.
Les problématiques de la communication au sujet des archives ouvertes sont rappelées : arguments différenciés en fonction des communautés de chercheurs, de l’avancement dans la carrière du chercheur, pédagogie et guides rendus nécessaires par la massification du mouvement (par analogie avec l’introduction du mél), sensibilisation des décideurs, en particuliers directeurs de la recherche, relations avec les éditeurs, en commençant par les éditions universitaires, information claire sur l’état de validation des documents. Plusieurs participants soulignent que les services bibliographiques proposés aux laboratoires brouillent l’image de l’archive ouverte comme collection de textes intégraux. Une plateforme partagée n’impliquant pas un modèle unique d’alimentation de cette plateforme, une information plus technique sur ces sujets est nécessaire, en coopération avec le groupe qui travaille sur les relations entre la plateforme et les politiques locales des universités.
La nécessité de distinguer archives ouvertes, système de gestion et d’évaluation de la recherche, et archives institutionnelles est réaffirmée. Le groupe constate l’intérêt de poursuivre chacune des actions engagées (voir tableau ci-dessous) et se donne rendez-vous le 3 mai pour les premiers rendus.
En début d’après midi Geneviève Gourdet informe le groupe des plus récentes décisions du CoStrA et de l’ouverture du site http://www.archives.ouvertes.fr.
Quelques questions émergent qui seront à instruire ou à garder en mémoire :

  • quid de la volonté de la CPU et de la CGE de véritablement institutionnaliser le dépôt d’archives, c'est-à-dire de ne pas le laisser à la seule initiative des chercheurs  ?

  • quid d’un document non publié : est-ce qu’il bénéficiera de la signature commune d’un PRES par exemple ? Faut-il prendre exemple sur la Grande Bretagne qui vient de mettre en place un double dispositif : un système de dépôt ouvert aux chercheurs, et une base d’évaluation qui ne garde que les 5 publications les plus remarquables d’un chercheur (voir Anaïg Mahé pour en savoir plus).

  • dans HAL, on ne sait pas si un document est soumis pour publication (à la différence d’ArXiv)

  • les chercheurs sont très frustrés de l’abandon de PubliCNRS,




Yüklə 368,74 Kb.

Dostları ilə paylaş:
  1   2   3




Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2022
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə