Ecoles primaires: «Continuer la mobilisation pour nos enfants» Parents et enseignants villeurbannais tiendront demain une assemblée générale extraordinaire sur la réforme en cours de l’école primaire



Yüklə 8,21 Kb.
tarix04.01.2022
ölçüsü8,21 Kb.
#60242




Article du mercredi 17 décembre 2008



Ecoles primaires: «Continuer la mobilisation pour nos enfants»

Parents et enseignants villeurbannais tiendront demain une assemblée générale extraordinaire sur la réforme en cours de l’école primaire. Anne Perrut, représentante des parents d’élèves à l’origine de cette réunion, justifie sa démarche


>> Vous organisez une assemblée générale dix jours après la nuit des écoles, on peut dire que

la protestation ne faiblit pas dans les écoles villeurbannaises…
C’est exact. Le mot d’ordre c’est de rester mobilisés pour nos enfants. Le ministre (NDLR : Xavier Darcos) a reculé sur la réforme des lycées, il peut faire la même chose sur celle des écoles primaires. Nous invitons donc les parents de Villeurbanne et d’ailleurs à venir nombreux pour les informer sur les menaces qui pèsent sur tous les échelons du système scolaire, de la maternelle à l’université.



Fermer cette fenêtre

Tous droits réservés. © Le Progrès 2007





>> Vous mettez l’accent sur le primaire : que reproche la coordination des parents d’élèves de Villeurbanne au projet gouvernemental sur ce point ?
Au-delà du manque de concertation dont a fait preuve le ministre sur le sujet, il y a deux propositions que nous n’acceptons pas. La première, c’est la suppression d’un tiers des Rased (NDLR : enseignants spécialisés dans l’aide aux élèves en difficulté) du Rhône en 2009 (70), avant leur suppression totale d’ici trois ans. La seconde, c’est la transformation du modèle de gestion des établissements du primaire sur le modèle du collège.

>> Qu’est-ce que cela peut laisser craindre pour les futurs élèves de primaire?
Ils sont doublement touchés. D’abord, parce que les Rased devront désormais se charger d’une classe à temps plein et qu’ils n’auront plus les moyens de se concentrer sur les élèves les plus en retard. Ensuite, parce qu’avec la globalisation des écoles -il n’y aura plus qu’un directeur pour plusieurs écoles primaires-, les parents d’élèves risquent d’être sous représentés lors des conseils d’administration. Aujourd’hui à Emile-Zola, nous avons un représentant par classe, demain il n’y aura plus que deux ou trois parents d’élèves lors d’un conseil de tous les établissements du quartier!

>> Vous sentez une grogne suffisante contre ces projets pour continuer la mobilisation?
Oui! Les professeurs en ont marre et le font savoir. Beaucoup à Villeurbanne ont décidé de geler les aides pédagogiques, ces deux heures de soutien hebdomadaire censées remplacer le rôle des Rased. De leur côté, les parents se rendent compte qu’on enlève des moyens pour leurs enfants.

>> Il devrait donc y avoir du monde jeudi soir…
Je l’espère. On a fait passer un message dans les carnets de correspondance de tous les élèves et nous faisons circuler une pétition sur les marchés de la ville (NDLR : ce dimanche place Wilson). Il ne faut surtout pas baisser les bras.

Julien Laloye
jlaloye@leprogres.fr


> Note : AG extraordinaire, demain de 18 à 21 heures, amphi Capelle (INSA), Tram T1 arrêt INSA Einstein

Yüklə 8,21 Kb.

Dostları ilə paylaş:




Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2022
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə