Flaubert au travail, ses livres, ses manuscrits, ses commentateurs



Yüklə 19,84 Kb.
tarix28.10.2017
ölçüsü19,84 Kb.
#17925

Flaubert au travail, ses livres, ses manuscrits, ses commentateurs : Bouvard et Pécuchet, roman (volume 1)
Compte-rendu de la réunion du 17 septembre 2008.
Présents : Stéphanie Dord-Crouslé, Bruna Donatelli, Joël Dupressoir, Danielle Girard, Sandra Glatigny, Debbie Levesque, Yves Ouallet, Thierry Paquet, Chiara Pasetti, Joëlle Robert, Nitiwadee Srihong, Jean-Eudes Trouslard, Vincent Viallefond.

Yvan Leclerc présente le projet dont il est responsable. On trouvera le détail du programme, tel qu’il a été accepté par le comité scientifique des GRR (Grands réseaux de recherche), à l’adresse suivante :



http://flaubert.univ-rouen.fr/ressources/bp_projet.php
Yvan Leclerc apporte ensuite quelques informations complémentaires concernant les trois volets du projet :

– le manuscrit conservé à la BM de Rouen. Voir l’inventaire en ligne :



http://flaubert.univ-rouen.fr/ressources/bp_bmrouen.html
Le manuscrit du premier volume compte environ 3 000 pages écrites (moins que celui de Madame Bovary [MB]). Il n’en existe pas de classement génétique global, seulement des classements partiels à l’occasion de thèses portant généralement sur un chapitre du roman. Il faudra donc mener de front les opérations complémentaires de classement et de déchiffrement. Autres différences avec la transcription du manuscrit de Madame Bovary : nous ne disposerons pas dès le début de la transcription de toutes les images des folios. La BMR a une capacité limitée de 4 000 images à l’année. Après l’intervention de Guy Pessiot, élu responsables des Bibliothèques, la BMR a accepté de réserver chaque année 800 prises de vues pour Bouvard et Pécuchet [BP]. Il faudra donc près de 4 ans pour mener à bien la numérisation, soit la durée du projet. Nous espérons qu’une solution pourra être rapidement trouvée pour accélérer ce rythme. D4autant que Stéphanie Dord-Crouslé a également un besoin impératif et urgent des images du second volume : le travail de transcription du Dossier a pu commencer grâce à la numérisation des microfilms, mais les images définitives haute définition sont indispensables pour la mise en place de la navigation finale. Dans l’immédiat, nous avons fait numériser le microfilm du manuscrit autographe final. Ce manuscrit est suffisamment lisible pour qu’un microfilm de médiocre qualité serve de document de travail. Mais les brouillons ne pourront être déchiffrés qu’au vu des images numérisées haute définition : on sait que l’écriture de Flaubert vieillissant est très resserrée, et le manuscrit comporte des passages au crayon. Les contraintes matérielles de la BMR imposeront de transcrire les folios chapitre après chapitre, au rythme de la numérisation. Inconvénient : les transcripteurs auront un choix plus limité de leurs séquences. Avantage : la transcription progressera d’une façon suivie, sans lacune, et nous disposerons au fur et à mesure d’ensembles cohérents. En raison des difficultés de déchiffrement du manuscrit et du caractère plus confidentiel de BP, nous avons lancé des appels « ciblés » à certains transcripteurs expérimentés de MB et/ou à des flaubertiens, spécialement à celles et ceux dont la thèse a porté ou porte sur BP.

– numérisation des livres de la bibliothèque de Flaubert conservés à Canteleu, et portant des traces de lecture. Le travail de repérage a été presque mené à terme par Alberto Paredes (professeur à l’Universidad Nacional Autónoma de México, bénéficiaire d’une bourse de la Région Haute-Normandie en 2007-2008). Nous avons entamé la phase de numérisation pour un test portant sur Vermorel, Les Hommes de 1848. On peut feuilleter le livre à l’adresse suivante :



http://flaubert.univ-rouen.fr/bibliotheque/vermorel/index.html
Avec l’accord de Joël Dupressoir, nous commencerons par numériser les livres qui appartiennent à la genèse de BP, et d’abord ceux qui portent des marques explicites de destination : Rousseau, la Botanique ; Paramelle, L’Art de découvrir les sources ; Humboldt, Cosmos. Essai d’une description physique du monde (lors d’une journée d’études organisée par le Centre Flaubert, Yukiko Arahara a relevé cette note manuscrite, en marge d’un passage consacré aux coprophiles : « le curé pas un genre de recherche pr une demoiselle »). Reste à trouver une solution pour la numérisation portant dans un premier temps sur une dizaine de volumes, puis sur tous les volumes annotés (une cinquantaine) et, à terme, sur les 1 000 ouvrages conservés. Sur les conseils de Christelle Quillet (BM de Rouen), nous avons contacté Jean-Didier Wagner, responsable du plan de numérisation à la BNF. Il n’écarte pas la possibilité d’inclure un jour dans son programme les livres de Flaubert, mais la BNF a beaucoup à faire actuellement avec la numérisation des 300 000 volumes qui appartiennent à son fonds.

– les Préfaces de Queneau. Yves Ouallet a bien voulu se charger de cette partie. Un premier contact a été pris avec Françoise Legendre, directrice de la BM du Havre, et Dominique Rouet, responsable du fonds ancien. Des problèmes de droits se poseront sans doute.


Prennent ensuite la parole :

Danielle Girard

Elle rappelle la méthode utilisée pour la transcription du manuscrit de MB¸ en précisant ce qui différera pour BP. Nous tirerons profit des enseignements de cette première expérience, en modifiant certains choix techniques pour la transcription. Lorsque le travail de transcription commencera, les transcripteurs disposeront d’un site présentant les premières lignes du tableau génétique, le texte publié (dans l’édition de Stéphanie Dord-Crouslé en GF-Flammarion) étant découpé au format des pages du manuscrit autographe définitif. Nous donnerons aux transcripteurs une séquence après un classement statique : il leur appartiendra, en transcrivant, d’établir le classement génétique définitif.


Jean-Eudes Trouslard

Déjà concepteur du site l’Atelier de Madame Bovary, Jean-Eudes Trouslard est chargé d’adapter et de faire évoluer la structure pour BP.

Le tableau génétique se complétera au fur et à mesure des transcriptions. Nouveauté : le site comportera un outil en ligne destiné à la transcription, à la relecture et à la validation.
Stéphanie Dord-Crouslé

Le projet international sur le Dossier de BP a commencé depuis plusieurs mois. Il comporte déjà de nombreuses transcriptions en ligne. Ce site est actuellement en accès restreint.

Présentation : http://dossiers-flaubert.ish-lyon.cnrs.fr/

Présentation vidéo : http://dossiers-flaubert.ish-lyon.cnrs.fr/evenements.php

Stéphanie Dord-Crouslé montre plusieurs exemples de navigation et de recherche par folio, par domaine de savoir, par moteur de recherche, par références bibliographiques, etc.

La question se pose des passerelles entre BP1 roman et BP2 Dossier, compte tenu de l’hétérogénéité des contenus (séquences génétiques/notes) et des techniques utilisées pour les deux sites.

Stéphanie Dord-Crouslé rappelle la présence de quelques brouillons du roman au verso des notes du Dossier.
Joël Dupressoir

Le directeur de la Médiathèque de Canteleu, et responsable de la bibliothèque patrimoniale de Flaubert, confirme l’intérêt de la Ville pour le projet. Un projet de convention avec l’université de Rouen est en cours d’examen. La Ville a déjà fait numériser toutes les dédicaces des livres reçus par Flaubert. Elles seront bientôt en ligne sur le site de la Ville de Canteleu. La collaboration avec l’université pour la numérisation des pages portant des traces de lecture, permettra d’étendre la mise à disposition des livres en direction du public.


Vincent Viallefond

La BM de Rouen procèdera à la numérisation des manuscrits de BP, au rythme qui a été précisé. Pour MB, la BMR « portait » le projet en partenariat avec le Centre Flaubert et c’est elle qui s’est alors chargée du développement du site. En ce qui concerne BP, la BMR se limitera à la fourniture des clichés haute définition pour les transcriptions. Le site Internet présentera des fichiers avec une définition plus faible.


Thierry Paquet

Quand LITIS s’appelait PSI, ce laboratoire d’informatique, dirigé par Thierry Paquet, avait accompagné l’édition de MB par une esquisse de site projet et de logiciel d’aide à la transcription, baptisé EMMA (éditeur de manuscrits modernes assistés). EMMA est en cours d’évolution vers un nouveau logiciel baptisé Transcript, partie intégrante du Projet Optima de l’ITEM.

En réponse à une question de Stéphanie Dord-Crouslé, Thierry Paquet précise qu’il ne voit pas d’objection à la libre mise à disposition de Transcript.
Yves Ouallet

Spécialiste de Queneau, Yves Ouallet présente le dossier de la Préface à BP, conservé à la BM du Havre.



Voir l’inventaire :

http://flaubert.univ-rouen.fr/ressources/bp_queneau.php

Yvan Leclerc, 13 octobre 2008.

Yüklə 19,84 Kb.

Dostları ilə paylaş:




Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2022
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə