La fabuleuse histoire des Nitrates ou les ravages de la désinformation anti-agricole, au prétexte environnemental



Yüklə 445 b.
tarix28.10.2017
ölçüsü445 b.
#17824


La fabuleuse histoire des Nitrates ou les ravages de la désinformation anti-agricole, au prétexte environnemental

  • La fabuleuse histoire des Nitrates ou les ravages de la désinformation anti-agricole, au prétexte environnemental


Sommaire

  • Nitrates et santé

  • Nitrates, agriculture et environnement

  • Les marées vertes

  • conclusion



introduction

  • Les nitrates au cœur des préoccupations :

    • Sanitaires
    • agricoles
    • Environnementales
    • Tous les programmes de lutte et de reconquête de la qualité des eaux
    • Un ion redoutable à éradiquer de notre environnement ?




Nitrates et santé

  • 80% des nitrates ingérés proviennent des légumes

  • Les régimes à base de légumes sont reconnus comme les meilleurs pour la protection cardio-vasculaire et vis-à-vis des cancers

  • Une norme à 50 mg/l à la suite d’une succession d’erreurs

  • faut-il interdire les légumes souvent entre 500 et 5000 mg/l ?



Nitrates et santé

  • Les nitrates sont au cœur du premier système de défense de l’organisme (Nigel Benjamin)

  • Les nitrates endogènes sont constamment fabriqués par nos cellules

  • Seuls effets bénéfiques des nitrates et des nitrites (Mark Gladwin, Nathan Bryan)

  • Fournir du NO (NO donnors) pour la défense immunitaire et la protection des cellules



Nitrites et santé

  • Les nitrites ne sont dangereux que pour le nourrisson, s’il absorbe des quantités importantes dans les premières semaines de son existence (Méthémoglobinémie)

  • Les nitrates ingérés par le nourrisson ne se transforment pas en nitrites dans son organisme : des centaines de millions de petits pots pour bébés à base de légume, ont été consommés

  • Aucun risque pour les femmes enceintes, ni le fœtus

  • Nitrites (et nitrates) vasodilatateurs, irrigation des tissus, apport d’oxygène, cicatrisation,



Nitrites et santé

  • Il est impossible de distinguer les nitrates de l’eau de ceux des légumes,

  • Ces derniers sont les plus abondants tant en concentration qu’en quantité

  • « La concentration des nitrates chez l’homme est inoffensive, et ce, sans limite de dose » Pr. Marian Apfelbaum, 1999





nitrates et environnement

  • Aucun impact des nitrates sur la qualité des eaux douces

  • L’eutrophisation est observée quelle que soit la teneur en nitrate

  • Seul le phosphore en solution dans l’eau est déterminant (Schindler 1975)

  • Ce sont les cyanobactéries fixatrices d’azote atmosphérique qui prolifèrent

  • Les nitrates constituent un moyen de lutte (méthode riplox)/ plan d’eau perturbés





Nitrate et qualité des eaux

  • La norme sur la santé a été utilisée pour déterminer la qualité environnementale des eaux

  • Aucun lien entre le moindre composé ou organisme indésirable et la teneur en nitrates

  • Les nitrates ne peuvent constituer un indicateur pertinent de la qualité des eaux

  • La « pollution par les nitrates » constitue un abus de langage et un mythe





Nitrate et agriculture

  • L’humus du sol contient 4 à 12 t de N/ha

  • 1 % minéralisation/an = 40 kg à 120 kg de N

  • Solution du sol 100 kg de N/ha dans un horizon labouré à 25% d’eau : 4000 t x 0,25 = 1000 T = 100 mg N-NO3/l = 440 mg NO3/l

  • Couramment solution du sol entre 1000 et 3000 mg/l NO3

  • La sève également, ce qui explique les fortes teneurs en nitrate des légumes





Pourquoi 50 mg/l est inaccessible? Pertes nécessaires pour respecter la norme de 50 mg/l de NO3 en kg/ha et par an





Les marées vertes

  • Un Phénomène ancien, observé dès le début du XXème siècle

  • Un Phénomène largement répandu le monde : sous toutes les latitudes

  • Plus de 150 sites répertoriés dans le monde et ce Quelle que soit l’intensité de l’activité agricole



Les proliférations en Bretagne

  • Étudiées dans les années 1970, suite à une ampleur accrue présumée (non quantifiée), après la « marée noire » du Torrey Canyon (1967)

  • L’ulve n’est pas toxique

  • C’est une algue qui présente une valeur nutritive

  • Sa présence n’est gênante qu’en raison des échouages sur l’estran et des conséquences de ces échouages

  • Sa présence témoigne d’une activité biologique active



Les proliférations d’ulves

  • En Bretagne, 50 000 m3 d’ulves ramassées (dont sables?), soit 40 000 t d’algues fraiches, par an

  • 9 à15% de MS, soit 3600 à 6000 t de MS/an, soit la production de 300 à 500 ha de terre cultivée, à comparer aux 1,7 million d’ha de terres agricoles en production dans les 4 départements bretons

  • Seules certaines baies sont régulièrement touchées : St Michel en Grève (Lannion), Hillion (baie de St Brieuc), Douarnenez

  • Un coût de l’ordre de 300 à 500 000 €/an

  • pour le ramassage,



Indépendance entre marées vertes et apports de nitrates



Les marées vertes

  • Les travaux scientifiques disponibles,

  • permettent de conclure sur les points suivants :

  • Les sites de prolifération d’ulves sont indépendants des apports de NO3 des rivières

  • Aucune corrélation n’est possible entre l’activité agricole, les apports de N terrigènes et le phénomène

  • Des baies sensibles au phénomène reçoivent relativement peu de NO3 (baie de Lannion)



Les marées vertes

  • Un phénomène biologique complexe et des interactions multiples et mal connues

  • Toutes les mers du monde ont reçu et reçoivent de grandes quantités de nitrate, d’origine terrigène, sans préjudice pour les écosystèmes marins

  • il est impossible de distinguer l’azote terrigène, des autres origines disponibles dans le milieu marin

  • La fixation d’azote atmosphérique par les cyanobactéries et les bactéries des sédiments est un phénomène universel ; or l’atmosphère constitue la principale réserve d’azote



Les marées vertes

  • L’azote et les ulves :

  • - Les apports d’azote terrigène ne sont pas déterminants

  • - Les conditions géomorphologiques et hydrodynamiques sont prépondérantes

  • - Aucune carence en azote n’est envisageable au point de limiter la croissance des ulves

  • L’azote n’est ni le facteur limitant, ni le facteur de maîtrise du phénomène



Les marées vertes

  • Les modélisations ne constituent pas une fin en soi, et celles disponibles sont complètement à revoir, puisque l’hypothèse azote est infirmée par les mesures de terrain (Ifremer)

  • D’autres facteurs explicatifs que l’azote doivent être recherchés

  • La biologie et la microbiologie du milieu marin doivent être mieux appréciées



Les marées vertes

  • Nos recommandations :

  • - Mise en place d’essais de « lutte biologique » ou de valorisation des ulves est à encourager

  • Il faut favoriser la faune « brouteuse » : bigorneaux, oursins, ormeaux, poissons oiseaux…



Conclusion :

  • La poursuite de la communication scientifique sur le rôle prépondérant et essentiel de l’azote des SEULS cours d’eau est injustifiée et préoccupante

  • Une expertise scientifique indépendante menée sur les modélisations et sur leurs enseignements réels, s’impose

  • S’inspirer des expériences étrangères



Conclusion

  • Les ulves et les « marées vertes » : un symbole de « l’horreur écologique »?

  • Le lien supposé entre l’activité agricole, l’élevage, la fertilisation, les nitrates et les algues vertes n’a que la répétition pour base : c’est un mythe, qui n’a aucun fondement scientifique

  • Défendre, poursuivre et améliorer la production agricole condamnée sans preuve

  • De nombreux parallèles avec le « réchauffisme » climatique



Conclusion

  • Maintenir la production : une nécessité absolue

  • Se concentrer sur « l’environnement réel »

  • Ne pas s’éloigner, ni ignorer les bases agronomiques

  • Préférer le terrain aux modèles, ou ne pas oublier le terrain, si l’on utilise ou conçoit des modèles

  • Se préparer à nourrir 10 milliards d’humains



Conclusion : la fertilisation

  • Un acte indispensable

  • Équilibre apport export

  • Maintien de la Matière Organique et de l’azote de cette MO du sol

  • Fertilisation équilibrée = environnement préservé









Conclusion

  • Les nitrates, la santé et l’environnement

  • Une illustration de la phrase de JF REVEL : « la première force qui mène le monde, c’est le mensonge », la connaissance inutile

  • La vérité, même si elle dérange est toujours préférable à un mensonge, même s’il « fait du bien ».





  • Apfelbaum M. 1999, Risques et peurs alimentaires, Odile Jacob, 284 pages.

  • Barroin G. 1999, Limnologie appliquée au traitement des lacs et des plans d’eau. Les Etudes des Agences de l’Eau n°62, 215 pages.

  • Jean et Jean Louis l’Hirondel, 1996 : Les nitrates et l’homme, le mythe de leur toxicité. Editions de l’Institut de l’Environnement. 142 pages.

  • Envirobio juin 2003, Buson C. et Toubon P. Gestion des risques santé et environnement Le cas des nitrates. 272 pages. Editions de l’Institut de l’Environnement.

  • Ferry L. Le nouvel ordre écologique.

  • Tubiana M. 2000, L’éducation et la vie. Odile Jacob.



Pour en savoir plus… Travaux de l’ISTE



Yüklə 445 b.

Dostları ilə paylaş:




Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2022
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə