Marche pour la dignite



Yüklə 34,05 Kb.
tarix28.10.2017
ölçüsü34,05 Kb.
#17449

MARCHE POUR LA DIGNITE

ET CONTRE LA PAUVRETE





  • Marche Isère à Grenoble, les 30 juin et 1er juillet

  • Marche Régionale à Lyon, les 2 et 3 juillet 2010



Présentation de la (dé)Marche :

D’un côté des revendications et des propositions construites à soumettre aux décideurs que nous rencontrerons pendant et après la marche. De l’autre, des actions symboliques pendant la marche, des « coups de gueule », mais aussi des échanges de pratiques sur des initiatives collectives et citoyennes pour s’en sortir au quotidien.


Des "Collectifs pour la dignité et contre la pauvreté" se sont constitués dans plusieurs départements de la région Rhône-Alpes. Ils visent à organiser des marches départementales de deux jours les 30 juin et 1er juillet (dans le Rhône, la Savoie, la Haute-Savoie, la Drôme et en Isère), qui convergeront vers Lyon, pour une marche régionale de deux jours les 2 et 3 juillet.

Cette marche s’inscrit dans une histoire : elle fait suite à une marche non-violente de 25 000 indiens paysans sans terre qui ont marché pendant un mois en 2007 pour revendiquer une réforme agraire. Cette action non violente mais forte, inspirant plusieurs personnes et collectifs en Rhône-Alpes, a donné lieu à une première marche contre la pauvreté de quatre jours dans la Drôme en juin 2009.

Le Collectif pour la dignité et contre la pauvreté est un mouvement et un espace citoyen qui vise à se mobiliser pour une société où chacun et chacune peut vivre dignement et sans pauvreté. Ce mouvement s’exprime au travers de l'organisation d'une marche régionale du 30 juin au 3 juillet 2010 en Rhône-Alpes. Il est constitué de personnes en situation de pauvreté et de toute personne, collectif ou association qui veut y contribuer dans le respect de ses principes fondateurs. Le combat de ce collectif concerne principalement la lutte contre la pauvreté économique entendue comme le non accès aux besoins fondamentaux (logement, nourriture, santé, transport, éducation, loisirs/vacances, expression, participation à la vie sociale) et l’absence de choix vis-à-vis d’eux.


La Marche en pratique…
Ça sera quand et où ?
Concrètement, elle aura lieu du 30 juin au 3 juillet 2010 en Rhône-Alpes. Elle se déroulera en deux étapes :
1- Un premier temps de marche de deux jours dans chaque département.

Pour la Marche-Isère : à Grenoble, Echirolles et fontaine, les mercredi 30 juin et jeudi 1er juillet 2010.

2- Un deuxième temps de marche régionale à Lyon où toutes ces marches convergeront.



A Lyon, les vendredi 2 et samedi 3 juillet 2010.
Parcours de la Marche Isère
1er jour - Mercredi 30 juin : de la Viscose au parvis des Droits de l’Homme
- 8h45 : RV bus n°1 : arrêt Quinzaine. Départ jusqu’à l’association des habitants de la Viscose (2 rue Marc Fève) à Echirolles (suivre les fléchages depuis l’arrêt de bus !).

- [300 m] 9h : petit déjeuner dans les jardins collectifs avec des habitants de la Viscose.

- 9h30 : Lancement de la marche, briefing.

- 10h : départ pour la Villeneuve.

- [3 km] 11h15 : Passage par Grand Place à la Villeneuve.

- [3,8 km] 12h15 : « Pique-nique mis en commun » au parc de la Villeneuve + échanges sur nos coups de gueules et nos revendications contre la pauvreté

+ danse de la résistance.

- [4,9 km] 14h-15h : rencontre de la CAF et/ou de la CPAM. Puis petit temps collectif pour redémarrer la marche.

- [6,5 km] 16h : passage par le quartier Jouhaux. Arrêt : pause-goûter, musique à la Chaufferie. Rencontre du groupe STOP-Misère.

- [8,7 km] : 17h30 : dépôt d’une lettre à la mairie pour lui demander de construire davantage de logements très sociaux (PLAI) et exiger que la préfecture réquisitionne des logements vides.

- [9,35 km] : 18h30 : Repos de 30’ au Jardin de ville.

- 19h : Parvis des droits de l’Homme, témoignages, coups de gueule, discussions en petits groupes. Danse de la résistance. Invitation large, dont certains élus ?

- 20h30 : Pique-nique avec les demandeurs d’asile et les sans papiers Place de Verdun.

- nuit : Parc Marliave à saint Bruno ou Hébergement solidaire chez quelques membres du collectif pour les personnes extérieures à Grenoble.


2ème jour - Jeudi 1er juillet : de la Bastille (Fontaine) à la Bastille (Grenoble) !
- 9h : RV à l’arrêt de tram Charles Michel à Fontaine.

- 9h15 : temps d’inclusion dans le parc Jean Moulin puis marche dans Fontaine jusqu’au quartier Bastille.

- 10h : petite pause rue Bastille puis marche le long des berges du Drac, jusqu’au quartier Saint Bruno.

- [2,5 km] 11h30-13h30 : récup de fruits et légumes sur le marché de l’Estacade + sur le marché Saint Bruno, puis repas à Saint Bruno.

- [3,15 km] 14h30 : rencontre du Conseil Général.

- 16h ou 16h30 : rencontre de la Préfecture.

- 18h30 : Prise de la Bastille !!! RV à la statue du lion et du serpent, rive droite, à côté de la Passerelle St Laurent.

- 20h - 22h : pique-nique + temps festif à la Bastille.

- nuit : tentes à la Bastille ou chez des grenoblois-e-s !

Parcours de la Marche régionale

3ème jour - Vendredi 2 juillet : tous à Lyon pour la Marche régionale !
- RV au Fort de Bron à 9h30 → 12h30 Parc de la Commune de Paris (Villeurbanne)

- Pique-Nique partagé dans le parc : amener de quoi !

- Parc de la Commune à 14h30 → Campus INSA, Amphi Capelle, 49 avenue Jean Capelle

(Villeurbanne) à 17h

- Débat à partir de nos vécus de la pauvreté économique de 17h à 19h puis repas festif

- Hébergement : amener une tente ou nous contacter pour dormir chez l'habitant


4ème jour - Samedi 3 juillet :
- Départ à 9h30 de l'Amphi Capelle vers Lyon → Parc de la Tête d'Or à 12h30

- Débat à partir de nos propositions/revendications de 16h à 18h puis bilan/perspectives

à l'occasion du forum-débat « Dialogues en Humanité »
Contacts Marche régionale : Manu Bodinier, 06 77 17 77 57, manubod@yahoo.com

Pour aller à Lyon ensemble…
Si vous voulez venir à Lyon, pour la marche régionale :

CONTACTEZ l’équipe logistique au : 06 66 86 26 91

- Pour informer de votre venue si vous n’avez pas de moyen de transport

- Pour nous signaler que vous avez une voiture si c’est le cas : nous en aurons besoin pour covoiturer.


Dans tous les cas : RV le 2 juillet à 8h devant la gare de Grenoble.

Contacts Marche Isère
Si vous voulez vous impliquer ou si vous désirez plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter :

  • Par téléphone au 04 57 13 81 21

  • Par mail : isere@contrelapauvrete.fr

  • ou rendez-vous sur le site régional : www.contrelapauvrete.fr


Les revendications et propositions de l’Isère
CAF :

- 1/ De nombreuses personnes témoignent de retards très importants dans le versement des prestations de la CAF, notamment pour le RSA et les APL. (Par exemple, la CAF a mis 5 mois pour demander à une personne des papiers complémentaires pour le traitement de son dossier de demande d’APL. Elle a mis 6 mois pour traiter un autre dossier). Nous demandons donc que les prestations soient versées aux personnes même si certains papiers manquent pour la constitution de leurs dossiers. Plus précisément, nous demandons, comme cela a pu se faire dans d’autres départements, un accord politique entre la CAF et le Conseil Général pour que la CAF puisse faire des « Avances sur droits supposés » pour l’ensemble des prestations versées par la CAF, et notamment pour le RSA et les APL.

- 2/ Nous demandons la continuité dans le versement des prestations. Nous demandons notamment l’arrêt des interruptions dans le versement des prestations dans le passage des Assedic vers le RSA (mais aussi de l’AAH ou du RSA vers les premières pensions de retraite). Dans les cas où des trop-perçus seraient versés, nous demandons la récupération très progressive des sommes dues.

- 3/ Les retards dans le traitement des dossiers créent des ruptures dans le versement des prestations et plongent brutalement les personnes dans une situation de grande pauvreté et donc d’indignité. Nous demandons donc davantage de personnel pour éviter les retards dans le traitement des dossiers et le stress des agents.

- 4/ Nous demandons la diffusion (ou l’amélioration de la diffusion) de l’information sur les droits afin de lutter contre le non-recours aux droits (Exemple : les AS grenobloises n’auraient pas été mises au courant des droits aux APL et au RSA pour les Algériens qui ont un titre de séjour d’une année).
CPAM :

Nous souhaiterions obtenir des informations sur deux aspects du dispositif CMU qui nous paraissent dysfonctionner :

- Le premier est notre constat collectif des abus de nombreux médecins, notamment de spécialistes (dentistes et ophtalmologistes), vis-à-vis des personnes bénéficiaires de la CMU. Certains refusent de soigner ces patients ou leur demandent de payer la consultation en liquide. D’autres exigent des dépassements d’honoraires. Nous savons qu’au niveau national, la CPAM a entrepris des démarches pour un contrôle des plus récalcitrants. Nous avons en main les rapports d’évaluation faits en juillet 2007 et janvier 2009. Nous avons lu attentivement les paragraphes qui abordent la question des refus de soins et nous nous retrouvons dans ce qui est dit. Nous savons que le problème n’est pas nouveau mais nous souhaiterions connaître les démarches entreprises en Isère par la CPAM pour contrôler ces médecins. 

- Le deuxième aspect concerne les délais de traitement des dossiers par la CPAM. Les délais d’attribution d’une carte vitale ou de la CMU sont par exemple extrêmement longs, y compris lorsque les dossiers sont complets. Pourquoi ? Est-ce en raison d’un manque du personnel ? Est-ce lié à un problème d’organisation des services ? En tant que bénéficiaires, nous sommes pénalisés par ce dysfonctionnement qui nous fait soit renoncer aux soins, soit nous mettre en grand difficulté financière. Nous souhaiterions connaître les possibilités d’améliorations.


Préfecture :
1/ L’application de la loi de réquisition des logements vides de 2006.

Nous demandons à la préfecture d’impulser un travail, sur cette question, entre ses services et ceux des mairies de l’Isère, puisque ces dernières, d'après la loi, doivent être à l'origine de la requête. Nous demandons également de rendre transparent le nombre de logements vacants à Grenoble et plus largement dans toute l’Isère.


2/ Hausse du RSA.

Le « reste à vivre » est insuffisant malgré l'existence bénéfique du RSA-activité. Pour celles et ceux qui ne travaillent pas, un RSA-socle de 405 € pour une personne seule ne permet pas de vivre décemment, même avec l'aide personnalisée au logement. Cette situation impose aux bénéficiaires du RSA un stress au quotidien qui rend très difficile toute mise en projet vers une activité professionnelle, et qui laisse celles et ceux qui ne travaillent pas, dans une situation usante, indigne et intenable. Nous demandons donc à l'État d'envisager une hausse globale du revenu minimum garanti, intégrant les différentes aides et avantages accessoires, qui nous humilient. Nous demandons que ce revenu atteigne en 2010 un montant brut de 908 € (qui correspond au seuil de pauvreté, défini comme 60% du revenu médian), nous permettant de vivre dignement. Nous demandons également la non suppression des primes de Noël et de Printemps pour les bénéficiaires du RSA, dans la mesure où celles-ci sont « vitales » pour eux. Ces questions relèvent de problèmes liés à une mauvaise répartition de la richesse produite et à des écarts excessifs de revenus, exigeant une profonde réforme fiscale.



Conseil général :
1/ La redistribution des revenus et l’augmentation des minima sociaux pour pouvoir vivre dignement

Rq : Les revendications qui suivent ne sont valables que si l’interlocuteur du Conseil Général est aussi député.

- Nous demandons un plafonnement des hauts revenus.

- Nous demandons plus de justice fiscale et une meilleure répartition des revenus. Nous demandons également une augmentation des impôts sur les revenus et le patrimoine des riches.

- Nous demandons une augmentation du RSA et des autres minima sociaux. (L’AAH et le RSA sont insuffisants pour vivre).

- On ne vit pas avec le RSA ! Nous demandons un revenu minimum inconditionnel garanti à 908 euros (qui correspond au seuil de pauvreté, défini comme 60% du revenu médian). Nous demandons également la non suppression des primes de Noël et de printemps pour les bénéficiaires du RSA dans la mesure où celles-ci sont « vitales » pour eux.


2/ La lutte contre le non-recours

- Nous demandons, comme cela a pu se faire dans d’autres départements, un accord politique entre la CAF et le Conseil Général pour que la CAF puisse faire des « Avances sur droits supposés » pour l’ensemble des prestations versées par la CAF, et notamment pour le RSA et les APL.



- Nous demandons la diffusion (ou l’amélioration de la diffusion) de l’information sur les droits afin de lutter contre le non recours aux droits (Exemple : les AS grenobloises n’auraient pas été mises au courant des droits aux APL et au RSA pour les Algériens qui ont un titre de séjour d’une année).

- Nous demandons le financement d’un groupe de travail composé notamment de personnes en situation de pauvreté pour écrire un livret d’informations sur les droits.


3/ La gratuité des transports en commun (ou la diminution de leur prix).

Nous avons décidé que les revendications élaborées par le collectif seraient portées oralement lors d’une rencontre avec le Conseil Général.
Kataloq: files
files -> Fövqəladə hallar və həyat fəaliyyətinin təhlükəsizliyi”
files -> Azərbaycan Respublikası Kənd Təsərrüfatı Nazirliyi Azərbaycan Dövlət Aqrar Universiteti adau-nun 80 illik yubileyinə həsr edilir adau-nun elmi ƏSƏRLƏRİ g əNCƏ 2009, №3
files -> Ümumi məlumat Fənnin adı, kodu və kreditlərin sayı
files -> Mühazirəotağı/Cədvəl I gün 16: 40-18: 00 #506 V gün 15: 10-16: 30 #412 Konsultasiyavaxtı
files -> Mühazirə otağı/Cədvəl ivgün saat 13 40 15 00 otaq 410 Vgün saat 13 40 15 00
files -> TƏDRİs plani iXTİsas: 050407 menecment
files -> AZƏrbaycan respublikasi təHSİl naziRLİYİ XƏZƏr universiteti TƏHSİl faküLTƏSİ
files -> Mühazirə otağı/Cədvəl Məhsəti küç., 11 (Neftçilər kampusu), 301 n saylı otaq Mühazirə: Çərşənbə axşamı, saat 16. 40-18. 00

Yüklə 34,05 Kb.

Dostları ilə paylaş:




Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2022
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə