Moteurs thermiques



Yüklə 0,55 Mb.
Pdf görüntüsü
səhifə3/5
tarix04.08.2022
ölçüsü0,55 Mb.
#117485
1   2   3   4   5
COMBUSTION ET SURALIMENTATION
A
Délai d'inflammation 
B
C Combustion rapide (phase 
incontrôlée) 
C
D Combustion principale (phase 
contrôlée) 
D
E Post combustion ou phase par 
diffusion 
A Début d'injection 
D Fin d'injection 
------ Courbe sans injection 
Fig. 12.1. Chronologie de la combustion 
Propagation de la flamme (points 
 C, fig.12.1.) 
Le mélange carburant c'est formé, et le processus d'inflammation s'amorce en 
une multitude de points, à une vitesse extrêmement grande (présence d'un 
excès important d'oxygène et d'une masse de combustible pulvérisé durant le 
délai d'inflammation). 
La vitesse de combustion (1000 à 1200 m/s) définit la montée en pression dans 
le cylindre et le bruit résultant de cette phase (combustion rapide ou phase 
incontrôlée). 
Combustion principale (points 
 D, fig.12.1) 
L'injection se poursuit, le combustible continue à brûler progressivement, la 
vitesse de combustion diminue, tandis que la pression et la température 
continuent à s'élever. C'est la phase de combustion "contrôlée" (en fonction du 
volume de combustible injecté par degré de rotation du vilebrequin). 
C'est lors de cette phase, qu'une scission des molécules du combustible 
(cracking) s'effectue et donne naissance à : 
- des produits gazeux et légers qui brûlent, 
- des produits plus lourds (goudronneux) plus difficiles à brûler. 
Post combustion ou combustion diffusante (points 
 E, fig.12.1.) 
La fin d'injection (fermeture de l'injecteur) se produit au point "D", mais le 
mélange carburant restant continu à brûler. 


Moteurs thermiques 
Chapitre III 
18/10/04 
ITC/GIM Page 
4
Rédigé par prof. PAN Sovanna 
Les conditions sont de plus en plus défavorables : 
- raréfaction de l'oxygène, 
- volume croissant de la chambre de combustion (pression et température en 
baisse rapide, descente du piston vers le PMB), 
- hydrocarbures restants difficiles à brûler. 
La durée de cette dernière phase est liée aux deux précédentes (une qualité de 
pulvérisation médiocre ou une mauvaise combustion principale vont augmenter 
la post combustion). La phase de post combustion doit être la plus courte 
possible, toute durée supplémentaire se traduit par une augmentation de la 
température des gaz d'échappement et une baisse de rendement. 

Yüklə 0,55 Mb.

Dostları ilə paylaş:
1   2   3   4   5




Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2022
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə