Pré-projet de reconstruction des maisons détuites lors du Tsunami du 26/12/04


Implication des populations locales



Yüklə 0,65 Mb.
səhifə11/25
tarix31.10.2017
ölçüsü0,65 Mb.
1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   ...   25

17.2Implication des populations locales

Sur place, se poser la question : la population a envie de quoi ?

Voir si l’aménagement de l’espace est pratique pour ces personnes (leur convient).

Souvent, ces personnes peuvent raisonner en terme de communauté.

Il faudra une concertation sur tout : l’aménagement … Il faut que les habitants soient motivés.

On doit tenir compte qu’il peut y avoir plein de bakchichs tout le temps. On doit faire avec (on n’en reste pas moins intègre).


Les actions se feront souvent en relation avec des ONG locales ou des ONG demandeuses (cela peut être MSF, Aide Médicale Internationale etc …), des comptoirs( ?)/entreprises de matériaux locaux, ou en accompagnement d’ONG ( ?).

17.3Bénévoles, volontaires, mission ce reconnaissance, équipe « permanente »

Le travail des coordinateurs en Europe (Paris …), se ferait peut-être sur la base du bénévolat pur, tandis que l’indemnisation de celui des personnes sur le terrain, en mission de longue durée, se ferait sur la base du volontariat (type volontaires de l’ONU, VDP, avec au retour l’attribution d’un petit capital pour pouvoir repartir professionnellement, en Europe).

Note : si très gros développement de l’ONG, alors prévoir 1 ou 2 salariés au siège, qui coordonnent à distance (question de responsabilité, d’argent confiés par partenaires etc … Prévoir ? souscriptions à des assurances ??? (d’architectes ???)).

17.4Finances, Comptabilité …

Les comptes seront vérifiés par expert comptables (si après 4 ans de fonctionnement, demande de reconnaissance « d’utilité publique », analyse compte par cours de compte).


On pourrait prévoir une spécialisation des tâches, celui qui recherche les financement (exercice difficile), fait les études, la CAO ?, qui monte les dossiers (et contrats) souvent complexes avec partenaires, organismes (U.E. ..) _ pour lesquels il faut de l’énergie, du temps, des compétences …_, le trésorier, le communiquant, ceux sur le terrain. Qui fait quoi ?

Note : l’auteur se propose (dans un 1er temps), de rechercher les financements. (réfléchir sur la stratégie partenariat).

17.5Relations avec les investisseurs, donateurs

Prévoir une charte des financeurs, donateurs avec le projet (engagements réciproque éthique, transparence avec donateurs _ villes, U.E. …)

Favoriser le dialogue et l’information avec les partenaires (puis local sur place).

L’associations, les membres, l’équipe contribuent (donne un peu de son temps) aux échanges de connaissances (pôles d’info, doc …), participe avec tous (partenaires, gens locaux, équipes) à la recherche des solutions, synergie avec d’autres associations (A&D, ASF-I, ISF …), afin d’éviter le « vase clos ».



17.6Communications et réunions en Europe (ou en Occident)

Qui s’occupe de l’information ? Vers quelles cibles ? Partenaires d’abord bien sûr, puis journaux, acteurs presse, emails, institutions, puis réaliser doc, plaquettes pub, tracts (si moyens disponibles) … (élèves d’écoles, d’écoles d’ingénieurs, de commerce, …), lieux ? Permanence de l’association, pour l’info, le conseil (l’audit d’un autre projet ? sur la base de l’expérience acquise ?) …

Comment s’organise les réunions (plan de travail), fréquence … (Quels débats et échanges par émail ?)

17.7Création d’un site Web (suite du sujet sur la communication)

diffuse librement le texte du projet (en PDF _ libre diffusion à d’autres personnes à condition de ne pas modifier le texte du projet sans accord de l’association, du/des auteur(s)). (à réfléchir sur cette diffusion, risques et avantages).

crée un forum de discussion sur les idées de maisons et de reconstructions (favorisant le brainstorming).

17.8Autres questions

Des questions se posent :


A) Que faire pour la pérennité du projet, en cas de financement insuffisant ?

On prévoir une ouverture large aux adhérents (à réfléchir).


B) Qui est le maître d’œuvre (sur place) ? Cela ne se fait pas n’importe comment (il y a t’il du personnel qualifié sur place, et travailleurs, qui travaille du matin 8 h au soir 17 ou 18 h ?). Il faut tenir compte du contexte humain, technique qui ne sont pas les mêmes entre les peuples, le village, la région, le pays.

(Comme nous le dirons en conclusion, pas de dogme sur la technologie appropriée, l’ouverture d’esprit restant la règle).


C) Qui forme-t-on ? quel type ? Comment ? Quel temps ? La transmission ? Qui seront ou deviendront les (futurs) aménageurs locaux ? Un « manuel d’auto-construction » à fournir à ces aménageurs (les fondamentaux …).
D) Prévoir sur place, de possibles conflits entre populations et administration (voire potentats locaux, attention au risque de domination d’un comité de pilotage _ surtout régional _ par un potentat local), des problèmes de fiscalité, des blocages fonciers, dès questions de crédibilité du projet dans la population locale (qui peut être méfiante au départ, qui craint de se faire rouler ...), l’accaparement des 1ères maisons destinées au plus démunis, par les personnes les plus riches, prix de l’eau sin non gratuite (si pas l’eau pluviale suffisante, ou pas de point d’eau à proximité, ou nappe potable) …Les membres de l’équipe et le comité de pilotage repéreront les missions locales et tenteront de relier les efforts de solidarité locaux.
E) élection annuelle, du comité de pilotage local ?
Les volontaires du projet auront sûrement un rôle humain, d’intermédiaire, sûrement de médiateur social. Donc, importance du choix avant le départ du personnel de l’équipe qui se rendra sur place (compétences humaines et techniques, des personnes motivées qui croient dans le projet, expérience de terrain, caractères …). Le montage d’une équipe est délicat. La situation locale peut être complexe. Il faut comprendre les choses en profondeurs. Il y a une façon de construire les relations sociales et savoir écouter les spécificités culturelles. Pas de vision manichéenne.

(les membres doivent être en bonne santé, vaccinée. Voir recommandations santés sur le site : Santé voyage : http://www.santevoyage.info )


L’idée est déjà de créer un projet pilote, dans un village, voire avec une maison témoin, proche d’une route passante, que les gens peuvent visiter, commenter (pour laquelle il peuvent donner leurs avis, commentaires) … Le long de la route, il y aurait des panneaux publicitaires en 2 langues (locale et anglais). On essaye malgré tout de faire participer, même si c’est de l’action d’urgence (on indique si la modification demandée n’est pas possible).
On peut prévoir une division des tâches dans le village : a) ceux qui fabriquent les éléments en bétons, b) ceux qui les montent pour la maison, c) qui prépare la nourriture (repas), …



Yüklə 0,65 Mb.

Dostları ilə paylaş:
1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   ...   25




Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2020
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə