Projet «Maisons pour tous»


Des boulons et vis (et voire des clips et câbles en acier)



Yüklə 0,71 Mb.
səhifə7/28
tarix26.10.2017
ölçüsü0,71 Mb.
#14927
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   28

4.9Des boulons et vis (et voire des clips et câbles en acier)

Ces boulons et vis, pour métal, sont destinés à relier et fixer tous les éléments 1, 2, 3 entre eux. Les vis pourraient être Allen, ou à têtes carrées ou hexagonales. Ils seront sur-dimensionnés, pour facteur de charge élevés _ Par exemple, vis & boulons Allen inox M10 x 8 cm, à tête carrée, 200 kN.

Certains boulons pourraient être munis de goupilles de sécurité.

(Pour certains endroits, vis enPVC ?).

On pourrait utiliser des Clips, en acier inox, semblables aux chevilles de vis (ou chevilles spéciales en acier souple élastique)_ voir photos de ces chevilles ci-après (pB).


Vis acier très longues & très solides.





Vis très longues (15 à 20 cm de long sur 1 cm de Ø).





Chevilles en acier souple et élastique.


4.10Bloc sanitaire : toilette et WC

Ce « bloc sanitaire » est en béton (ou en bois), comprenant douche, lavabo et WC, cheminée, conduit de cheminée, pour la salle de bain, la cuisine et le salon, en plusieurs modules assemblés ensembles.

La cabine de douche et la salle d'eau sont conçues par éléments monobloc complètement étanches à l'eau. Il faudra prévoir une colonne centrale unique dans la maison ou passent les tuyaux d'eau venant de la citerne, des eaux usées vers le puisard, le tuyau PVC, vers la fosse sceptique et les câbles électriques. Il faudrait dans la maison (dans la cuisine et salle de bain) des compartiments de rangement en béton ou en bois éventuellement étanches (aux inondations).


Sol.1 : Bloc salle d'eau repliable



Sol2. : Bloc sanitaire économique (pays du tiers-monde, par exemple)



Coin lavabo



lavabo simple (tiers monde)


Etc. ..

Voir aussi, dans le document, la partie annexe « WC écologiques » et la partie « puit sanitaire ».

4.10.1Bloc cuisine





Bloc kitchenette



Bloc kitchenette (suite)



Bloc cuisine avec cuisson 3 feux





Foyer indien (tandoors)

Pays du tiers-monde

Note : Les blocs placards kitchenette ou lavabo pour les petites unités (petites maisons) seront des sous ensembles du « bloc sanitaire » global.

S’inspirer de l’agencement intérieur des camping-cars ou des chalets Bénéteau.
Cas des pays du tiers-monde : Prévoir dans la cuisine, un garde-manger grillagé ou, si le propriétaire est plus riche, un emplacement pour un réfrigérateur 12 V (si présence de panneaux solaires sur le toit) ou un réfrigérateur à gaz (avec une bombonne de gaz).

4.11Citernes domestique & de récolte d’eau de pluie, bassin

La citerne alimenterait les éviers de la cuisine, la douche de la salle de bain et les WC.














© ERCON (Inde)






Une citerne de récupération des eaux de pluie, servira pour alimenter les besoins pour le jardin ou le potager (s'il y en a un plus tard) et un réseau secondaire alimenté par l'eau de pluie (filtrée) pour tout ce qui ne nécessite pas d'eau potable dans la maison : WC, douches, laver le linge, vaisselle ...


Citerne de 12 à 14 m3 de volume utile (3mx2mx2m), préfabriquée en béton, divisée en 2 compartiments, le plus petit (10 à 20% du volume total) servant de décanteur avant déversement dans le grand compartiment, à l’intérieur de la maison pour protéger et rafraîchir l’eau.
Eventuellement, dans les pays du tiers-monde, une pompe à main (Tyga corp, LiftRite Ergolift/Ergonomic3000 …) puisera l'eau dans le fond du grand compartiment.
La citerne devra être munie d'une ouverture suffisamment grande pour permettre d'y pénétrer (trou d'homme/chambre de visite). Un trop plein doit permettre d'évacuer l'eau excédentaire. Il faudrait prévoir une aération de l'eau. La pompe est munie d'un réservoir tampon (20 à 300 litres). Les filtres sont intégrés à la pompe qui injecte l'eau de la citerne. Un filtre « dit primaire » avant l'entrée de l'eau dans la citerne afin d'éviter que des feuilles ou de petits animaux tels que rats, souris, grenouilles, ne tombent dans la citerne. A la sortie de la pompe, un filtre d'au moins 20 micromètres pour retenir les particules fines. Attention, de nettoyer régulièrement les filtres.
- La citerne en béton risque se fissurer si la préparation du sol est mal faite. Il faut insister là-dessus. Avec une variation de poids de 12 à 13 tonnes, le sol peut s’enfoncer à des endroits préférentiels, sous cette surcharge. De plus le béton n'est pas souple .
On peut aussi imaginer une citerne en plastique, plus légère (voir chapitre des fabricants de citernes plastiques en Inde dans le document [1]).

La trappe d’accès (cadenassée) à la citerne (en béton) se situera peut-être sur le toit.

Il faudra étudier l’opportunité d’une jauge pour mesurer la quantité d’eau restante dans la citerne ( ?).

En Inde, la plupart des maisons sont équipés de citerne en PVC assez inesthétiques, sur leur(s) toit(s), mais peu coûteuses. On pourrait alors prévoir ces citernes en couleur claire ou blanche (il en existe en blanc en Inde).


Bassin de rétention d’eau (facultatif) :
1ère solution : une grande bâche plastique créant un point d'eau. A étudier.

Le bassin de rétention sera alviné avec un poisson, le gambusi, qui servira à manger les larves de moustique, les carpes les feuilles et plantes, pouvant se développer ce point d’eau.





Yüklə 0,71 Mb.

Dostları ilə paylaş:
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   28




Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2022
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə