Recueil des résumés retenus par les membres du Conseil Scientifique du gicc le 5 décembre 2016


Evaluation par Denis Salles (Président CS GICC)



Yüklə 475,19 Kb.
səhifə8/16
tarix27.12.2018
ölçüsü475,19 Kb.
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   16

Evaluation par Denis Salles (Président CS GICC)


Acronyme et titre du projet : ClimDigue

Impact du changement climatique sur la rupture brutale des digues par effondrement karstique et adaptation des sociétés à ce nouvel aléa : application au val de Loire.

Responsable scientifique (Nom et organisme):

Philippe GOMBERT Référent Technique en Hydrogéologie de la Direction des Risques du Sol et du sous-sol

INERIS

Score final (somme des scores des rubriques) :

Appréciation globale (A B C) : A

Commentaire :

Le projet concerne un sujet original et de grande actualité. La problématique et les tâches sont très clairement posées. Le projet affiche une dimension interdisciplinaire qui est portée par un partenariat expérimenté, pertinent et une gouvernance dynamique. Le volet transfert est original et arrimé à des acteurs partie prenantes (simulation et scénarios).

Le projet ne fait pas référence aux évolutions du cadre institutionnel (GEMAPI). Le faible budget alloué au partenaire SHS interroge sur l’implication réelle de cette composante essentielle du projet.

Le projet est très bien construit, pertinent et porteur de perspectives tant scientifiques qu’opérationnelles. Il s’inscrit très bien dans l’esprit et dans les thèmes de l’APR GICC. Il est porté par un partenariat expérimenté et présente une organisation très cohérente.

Evaluation par Daniel Poulain (extérieur, Irstea)

Acronyme et titre du projet : ClimDigue

Responsable scientifique (Nom et organisme): Philippe GOMBERT, INERIS
Score final (somme des scores des rubriques) : 25,5
Appréciation globale (A B C) : A
Commentaire :

Points forts du projet : Réponse à une demande sociale forte, pertinence par rapport à l’appel à

projet, interdisciplinarité, volet applicatif important, implication d’une collectivité
Points faibles du projet : Pas réellement de points faibles, un lien avec la mise en place de la Gemapi

aurait été intéressant ; quelques précisions à demander sur le financement


Appréciation générale justifiant l’avis

Très bon projet pluridisciplinaire par sa qualité scientifique et sa pertinence par rapport à l’appel à

projet.

(16) Gepet-Eau 2 (déclassé)


Titre du projet

Gestion Efficiente Prédictive ET adaptative de la ressource en Eau des voies navigables dans un contexte de changement climatique 2

Acronyme

GEPET-Eau 2

Mots clés (5 à 10)

Voies navigables, Résilience, Vulnérabilité, Changement climatique, Gestion adaptative, Gestion optimale, Gestion structurelle, Plateforme opérationnelle interopérable

Nom du coordinateur, Titre, Fonction
Nom du coordinateur scientifique, Titre, Fonction

Florine Andrzejewski – Ingénieure Institut Mines Télécom – Mines Douai

Eric Duviella - Professeur Institut Mines Télécom – Mines Douai



Organisme

Adresse

Téléphone

Email

Centre commun Armines Mines Douai (MD)

Département Informatique et Automatique

941, Rue Charles Bourseul, BP 10838

59508 Douai cedex

Tel : +33 327 712 102, Fax +33 327 712 980

Courriel : eric.duviella@mines-douai.fr



Organisme(s) et Laboratoire(s) impliqués dans le projet

URIA - Centre commun Armines -MD

Contact : Eric Duviella, eric.duviella@mines-douai.fr, +33

327 712 102

Département Informatique et Automatique

941, Rue Charles Bourseul, BP 10838, 59508 Douai cedex

SAC – Université Polytechnique de Catalogne (UPC) (partenaire associé)

Contact : Vicenç Puig, Vicenc.Puig@upc.edu, +34 93739862

Jordi Girona, 31

08034 Barcelone, Espagne


Organisme(s) gestionnaire(s) des crédits

ARMINES – Centre de Douai ; France

Contact : Philippe Perceval, philippe.perceval@ensmp.fr,

+33 140 519 477

60, Boulevard Saint Michel

75272 Paris Cedex 6


Coût prévisionnel total (TTC) et montant de l’aide demandée (TTC)

- Coût prévisionnel total (TTC) : 199 999,39 €

- Montant de l’aide demandée (TTC) : 99 999,70 € (50 %)




Cofinancements assurés et/ou prévus (TTC) (y compris autres que nationaux)

Thèse de Guillaume Desquesnes (½ bourse Région + ½ bourse Fonds Propres)


Durée (24 mois minimum – 36 mois maximum)

36 mois


Résumé

L’impact du changement climatique sur le mode de transport par voies navigables n’a été étudié que depuis une dizaine d’années en Europe et beaucoup plus récemment en France, en particulier dans le cadre du projet GEPET-Eau. Ce projet de recherche, financé lors de l’APR 2012 du programme GICC, a conduit à la proposition d’outils et de méthodologies pour l’étude de la résilience de réseaux de voies navigables et la proposition de premières approches de gestion adaptative. Ce travail doit être poursuivi afin d’étendre encore la connaissance sur les réseaux de voies navigables, leur résilience et vulnérabilité, afin d’améliorer les stratégies de gestion adaptative aux événements climatiques extrêmes et finalement afin de définir une passerelle entre une gestion non structurelle et une gestion structurelle des réseaux de voies navigables. Ces objectifs sont ceux définis dans le cadre du projet GEPET-Eau 2. Ce projet, qui bénéficiera de l’expérience et de la conception de ces outils et méthodologies du précèdent projet, s’inscrit principalement dans le Thème 3 de l’APR GICC2016 « Les déclinaisons territoriales et sectorielles de l’adaptation au changement climatique » par la poursuite de l’identification « des besoins et des modalités de l’adaptation au changement climatique, en particulier par une étude de vulnérabilité et les capacités d’adaptation des territoires, des filières et secteurs, des communautés ». La poursuite de ces axes de recherche originaux et novateurs conduiront au :

- Développement de l’outil d’étude de la résilience des voies navigables dans un contexte de changement climatique et d’augmentation prévue de la demande en navigation,

- Génération de scénarios réalistes basés sur des phénomènes passés et futurs en utilisant des bases de données disponibles ou en extrapolant les résultats de précédents projets,

- Développement des approches optimales de gestion adaptative de la ressource en eau en tenant compte des nombreuses incertitudes liées au fonctionnement des voies navigables,

- Passage à l’échelle des approches d’optimisation de la gestion adaptative de la ressource en eau en proposant des solutions basées sur des approches de l’Intelligence Artificielle,

- Détermination des zones les plus contraintes de réseaux de voies navigables et à l’étude des capacités d’adaptation de ces zones grâce à des aménagements.

Les contributions attendues du projet GEPET-Eau 2 se situent en TRL 6, i.e. Démonstration d’un prototype ou d’un modèle de système/sous-système dans un environnement représentatif. Le logiciel et les outils conçus seront utilisés avec des données et des scénarios réels ou tout du moins réalistes. GEPET-Eau 2 vise, dans un premier temps, à apporter des outils et méthodologies pouvant à court terme répondre aux attentes de gestionnaires de voies navigables, dans un second temps, à une contribution supplémentaire aux objectifs du PNACC concernant les mesures et outils d’adaptation au changement climatique des réseaux de transport, et finalement à la démarche CERCLE en région Hauts de France par une diffusion périodiquement des travaux de la recherche. Les axes de recherche développés permettront également d’augmenter le rayonnement et la visibilité des activités de recherche d d’IA ARMINES-Mines Douai en Région Hauts de France dans le domaine de la gestion adaptative optimale de systèmes à grandes échelles dans le cadre du changement climatique.




Yüklə 475,19 Kb.

Dostları ilə paylaş:
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   16




Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2020
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə