Universite jean Monnet – Saint Etienne (établissement porteur) dossier de demande d’habilitation



Yüklə 1 Mb.
səhifə9/10
tarix24.11.2017
ölçüsü1 Mb.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10




Intitulés UE

Crédits

UE 3-1 Culture générale et transdisciplinaire

5

Anglais – Certification par le TOEIC

Economie d’entreprise – Gestion de projet – Gestion des conflits



3

2


Volume horaire étudiant : TD 100%




UE 3-2 Laser

5

Physique du laser

Applications des lasers



3

2


Volume horaire étudiant : CM 50 %  TD 50%




UE 3-3a Vision (éléments)

5

Analyse d’images

Systèmes de vision et vision industrielles



2

3


Volume horaire étudiant : CM 40 %  TD 50% TP 10%




UE 3-3b Segmentation et mesures morphologiques

5

Segmentation morphologique

Mesures géométriques et morphologiques

Outils géométriques


2

2

1



Volume horaire étudiant : CM 50 %  TD 50%




UE 3-4 Micro et nano systèmes optiques

5

Optique intégrée – Fibres optiques - Applications

Micro-optique et applications



3

2


Volume horaire étudiant : CM 40 %  TD 50% TP 10%




UE 3-5a Méthodes statistiques pour l’industrie

5

Traitement statistiques des données

Plan d’expériences

Qualité - Fiabilité


2

1

2



Volume horaire étudiant : CM 50 %  TD 50%




UE 3-5b Modèles d’images




Modèles aléatoires

Traitement d’image adaptatif



2

3


Volume horaire étudiant : CM 40 %  TD 50% TP 10%




UE 3-6a Microscopies et méthodes de caractérisation optique

5

Microscopes optiques : contraste « classique », confocal, non-linéaire, …

Microscope à force atomique

Elipsomètre

Microscopes électroniques : MEB et MET

Techniques de spectroscopies photoniques





Volume horaire étudiant : CM 40 %  TD 50% TP 10%




UE 3-6b Spectre, polarisation et diffusion de la lumière

5

Volume horaire étudiant : CM 40 %  TD 50% TP 10%




UE 3-7a Modèles et méthodes numériques en nanophotonique

5

Méthodes numériques pour les équations de Maxwell : Différences finies, FDTD, éléments finis , …

Méthodes numériques pour la diffusion : Méthode des dipôles couplés, Fonction de Green, …






Volume horaire étudiant : CM 50 %  TD 50%




UE 3-7b Mesures optiques

5

Métrologie optique

Instrumentation photonique



2

3


Volume horaire étudiant : CM 40 %  TD 50% TP 10%




UE 3-7c Identification

5

Gestion de contenu image

Apprentissage de métrique et OCR

Fouille de données





Volume horaire étudiant : CM 50 %  TD 50%




UE 3-8 Authentification

5

Modèles « Print/Scan »

Hachage robuste d’image

Tatouage d’image





Volume horaire étudiant : CM 50 %  TD 50%




UE 3-9 Traitement du signal avancé

5

Traitement des signaux aléatoires

Fréquence-Energie-Phase



3

2


Volume horaire étudiant : CM 50 %  TD 50%




UE 3-10a Optique non linéaire et optique des milieux inhomogènes

5

Propriétés optiques des milieux inhomogènes

Optique non linéaire



3

2


Volume horaire étudiant : CM 40 %  TD 50% TP 10%




UE 3-10b Reconstruction d’images

5

Tomographie

Problèmes inverses

Holographie numérique


2

2

1






SEMESTRE  4 






Parcours

Tous parcours sauf CIMET

ERASMUS MUNDUS

CIMET

 UE

Intitulés Blocs

B1

B2

B3

B4

B5

B6

B1

B2

B3

B4

B5

B6

4-1a

Module d’approfondissement





































4-1b

Project contest





































4-2

Stage























































































































































































Intitulés UE

Crédits

UE 4-1a Module d’approfondissement

5

Projet tuteuré individuel portant sur l’approfondissement d’une UE suivie au S3

Sujet proposé par l’enseignant responsable de l’UE, a priori sur la base d’un article de recherche ou d’une publication récente






UE 4-1b Project contest

5

Les étudiants du parcours ERASMUS MUNDUS sont mis en compétition sur un projet de programmation commun dans le domaine du traitement de la couleur pour des applications multimedia.

Le projet fait l’objet d’une organisation et d’une évaluation commune aux 4 universités du consortium.






UE 4-2 Stage

25

Stage en entreprise ou en laboratoire de recherche

Obligatoire pour tous les étudiants




Volume: 5 mois minimum




Annexe 1

Parcours délocalisé à l’Université Mentouri de Constantine

Le projet initié en 2005 porte sur la mise en place d’une coopération inter-universitaire entre l’Université Mentouri de Constantine (UMC) et l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne au niveau du Master et du Doctorat. La coopération s’étend aux domaines des Sciences et Technologies d’une part et des Sciences Economiques d’autre part.


Le volet Master scientifique du projet global vise la création d’un parcours commun avec une double compétence en optique (domaine de spécialisation à l’UJM) et en microélectronique (domaine de spécialisation à l’UMC).
Ce projet vise plusieurs objectifs complémentaires pour les deux partenaires :

- au niveau professionnel, notre partenaire algérien a la volonté de dynamiser le tissu socio-économique local et la formation s’adresse donc à des étudiants qui veulent entrer dans le monde du travail dans leur pays à l’issue de leur cursus ;

- au niveau de la recherche, ce master répond à un besoin algérien qui s’exprime à plusieurs niveaux : formation d’enseignants-chercheurs algériens de haut niveau, limitation de la fuite des cerveaux à l’étranger en stabilisant les futurs chercheurs sur place et en consolidant la recherche en Algérie au travers d’un véritable partenariat avec les établissements et institutions français. Un deuxième volet du projet de coopération inter-universitaire doit donc se traduire à terme par des cotutelles de thèse et des programmes de recherche conjoints2 ;

- pour l’Université Jean Monnet, il s’agit à la fois d’un enjeu politique de rayonnement international et d’un enjeu pédagogique pour améliorer l’intégration des étudiants étrangers algériens dans nos formations en leur offrant des perspectives réelles de ré-intégration dans leur pays d’origine.


Il est à noter que ce projet s’intègre aussi d’un projet plus global de structuration de la recherche et de la formation universitaire en optique dans l’Est algérien, pour lequel le gouvernement algérien a mis des moyens importants, et pour lequel nous avons été sollicités pour la phase d’expertise internationale (via le Pr Youcef Ouerdane, membre de l’équipe pédagogique du master).
Le projet a débuté dès 2006 avec un programme de formation de formateurs algériens (à Saint-Etienne et sur place à Constantine) et de séminaires réalisés sur place à Constantine pour les étudiants par des enseignants du Master « Optique, Image, Vision » en 2006, 2007 et 2008, dans le but d’un transfert progressif de modules d’enseignement et l’échange d’expériences pédagogiques. Cette première phase a reçu le soutien (y compris financier) du Haut Conseil Franco-Algérien Universitaire et de Recherche (HCFAUR).
Pour des raisons techniques, le démarrage de la formation commune a été repoussé à la rentrée 2009.
Il a finalement été choisie une formule qui prévoit un M1 délocalisé entièrement à Constantine avec un parcours mixte équilibré incluant des enseignements d’optique, de photonique et de traitement du signal pris dans le M1 « Optique Image Vision » pour lesquels l’Université de Saint-Etienne apportera son savoir-faire et ses compétences et des enseignements de micro-électronique pris dans le M1 algérien et qui s’appuient sur les compétences locales de l’Université de Constantine. Les étudiants bénéficient d’une inscription dans les deux universités.

Le comité de pilotage, la commission de recrutement et le jury du parcours commun sont composés à parité de membres des deux universités. La validation du M1 français est placée sous la responsabilité du président du jury du M1 « Optique Image Vision ».

Des missions d’enseignants français sont prévues pour le suivi de la formation au cours de l’année universitaire. Ces missions seront aussi mises à profit pour assurer une partie des enseignements et le soutien pédagogique demandé pour la mise en place de nouveaux TP.

14 étudiants algériens sont inscrits dans la formation pour sa première année de fonctionnement 2009-2010.


Pour le M2, deux formules seront proposées en parallèle : une formule délocalisée à Constantine sur le modèle du M1 et une formule d’intégration dans les parcours stéphanois pour un nombre limité d’étudiants pour lesquels nous serons en mesure de proposer des bourses d’accueil (financements algériens et/ou français).
La période 2009-2011 est considérée comme une phase expérimentale avec la délivrance d’un double diplôme par les deux universités. En fonction de l’évaluation que nous mènerons avec notre partenaire, le projet pourra évoluer à plus long terme vers la délivrance d’un diplôme conjoint.

Annexe 2

Parcours ERASMUS MUNDUS

Color in Informatics and Media Technology” (CIMET)


Nous avons mis au point un parcours de MASTER européen intitulé « Color in Informatics and Media Technology » (acronyme CIMET) appuyé sur un consortium formé avec :

- l’Université de Joensuu en Finlande,

- l’Université de Grenade en Espagne,

- et le Collège Universitaire de Gjovik en Norvège.


Ce parcours a été labellisé dans le cadre du programme ERASMUS MUNDUS pour la période 2008- 2013 (5 promotions), et s’appuie sur les masters nationaux des universités partenaires.
L’Université Jean Monnet est le coordinateur du consortium.
Ce programme met en jeu à la fois un partenariat interne à l’UJM avec le Service des Relations Internationales et un réseau collaboratif international des établissements partenaires du programme intensif IPCV (Intensive Programme on Color and Vision) dont nous avions accueilli l’école d’été de 2004 à Saint-Etienne.

Ce réseau inclut aussi les Universités de Bourgogne en France, de Girona en Espagne, de Leeds et Heriot-Watt au Royaume Uni, de Veszprém en Hongrie, de Koblenz en Allemagne, de Parme en Italie et de Maribor en Slovénie notamment.

Etablissements avec lesquels nous sommes partenaires pour d’autres projets périphériques du master dont le projet EACOVIROE financé pour 3 ans (2009, 2010, 2011) et visant d’une part la promotion internationale des masters européens dans le domaine de la vision et de la robotique et d’autre part le mise en œuvre d’une charte de qualité commune pour ces masters.
Le programme du parcours ERASMUS MUNDUS CIMET s’appuie sur la mutualisation des compétences et des équipes pédagogiques et de recherche des 4 établissements partenaires.
Il vise une meilleure ouverture de nos formations à des étudiants étrangers des pays tiers (hors Union Européenne) venant plus particulièrement d’Amérique du Sud, d’Europe Centrale et Orientale et d’Asie. Le programme est bien entendu aussi ouvert aux étudiants européens et français notamment via les accords ERASMUS existants.
Le positionnement sur le créneau du traitement de la couleur dans les applications multimedia a été choisi pour plusieurs raisons parmi lesquelles :

1) il s’agit d’une spécialisation commune que l’on trouvait dans les parcours des masters des 4 universités partenaires ;

2) les établissements partenaires avaient une expérience de collaboration antérieure au niveau des laboratoires de recherche ;

3) cette thématique recevait le soutien de partenaires industriels dans les différents pays du consortium dont Nokia, Thomson et Hewlett Packard qui participent d’ailleurs au Joint Graduate Comitee (cf ci-après) ;

4) son originalité (donc sa visibilité) qui place le programme comme le concurrent européen du master de référence dans le domaine, proposé par l’Université de Rochester aux USA et soutenu par The Kodak Compagny.
Le parcours de formation prévoit un schéma de mobilité original avec :

- une semaine d’intégration à Saint-Etienne pour toute la promotion ;

- un premier semestre de tronc commun proposé simultanément et à l’identique dans les 4 universités (maquette et sujets d’examens communs) ;

- un deuxième semestre plus spécialisé sur la thématique « Color image capture, devices and processing » proposé simultanément à Saint-Etienne et à Grenade avec un tronc commun de 4 UE et une différenciation locale par 2 UE ;

- un troisième semestre avec deux champs de spécialisation optionnels en « Spectral color science » proposé à Joensuu et en « Technology and models for multimedia system » proposé à Gjovik

- un quatrième semestre qui inclut le « project contest » (cf § 6.1 – 6.2) et le stage obligatoire qui peut se dérouler en laboratoire dans n’importe laquelle des universités du consortium ou bien en entreprise.


Ce schéma de mobilité est relativement original, bien que complexe à mettre en œuvre (problèmes de visa pour les extra-européens). Il impose aux étudiants de suivre au minimum un semestre dans deux universités différentes du consortium et offre la possibilité de suivre un semestre dans chacune des universités du consortium. Cette mobilité minimale est la condition imposée par les établissements pour la délivrance de diplômes multiples à l’issue du parcours (évolution à terme vers un diplôme conjoint quand les législations nationales de tous les partenaires le permettront).
Les équipes pédagogiques sont mutualisées y compris via l’utilisation de la mobilité enseignante, de la visio-conférence et d’une plateforme pédagogique commune (celle de l’ENT de l’UJM). Les sujets d’examens et modalités de contrôle des cours commun sont communs. Les jurys semestriels sont communs. Les modalités d’évaluation de la formation sont elles-aussi communes aux 4 universités. Elles utilisent la plateforme en ligne développée par la Faculté des Sciences et Techniques à Saint-Etienne.
Le parcours ERASMUS MUNDUS est piloté et contrôlé par deux comités spécifiques communs aux 4 universités du consortium :

- le Joint Graduate Comitee qui réunit les responsables du master dans les 4 établissements, le coordinateur en charge des relations avec la commission européenne (Pôle international de l’UJM) et deux personnalités extérieures (actuellement, le responsable d’un autre consortium ERASMUS MUNDUS et un industriel partenaire);



- le Quality Assurance Evaluation and Supervision Board qui réunit des représentants des 4 établissements et deux personnalités extérieures.
Le site web commun est maintenu par le Collège Universitaire de Gjovik :
http://www.master-erasmusmundus-color.eu/
Le recrutement se fait via une plateforme en ligne développée par l’Université de Saint-Etienne pour le dépôt et le traitement des candidatures. Ce recrutement répond aux standard imposés par l’Union Européenne pour l’attribution des bourses ERASMUS MUNDUS aux étudiants des pays tiers (et prochainement aux européens à partir de la rentrée 2010).
20 bourses ERASMUS MUNDUS ont été attribuées et affectées pour la promotion 2008-2010 – Celle-ci comporte au total 24 étudiants.
19 bourses ERASMUS MUNDUS ont été attribuées et affectées pour la promotion 2009-2011 – Celle-ci comporte au total 25 étudiants.
Les étudiants des deux premières promotions représentent plus de 15 nationalités.

Annexe 3

Modèle de notice descriptive des cours





MASTER "OPTIQUE IMAGE VISION" - Catalogue des cours - Période 2007-2010








































Nom et ref du cours

Optique Intégrée - Fibres Optiques




Code APOGEE :

 

Crédits : 3

Semestre : 3




Mots clés

Optique guidée, optique intégrée, fibres optiques, photonique




Prérequis exigés:

Base d'optique et d'électromagnétisme dans la matière




Enseignant(s) :

Alain Trouillet

Statut : PR / UJM

Section CNU : 28

Laboratoire : Hubert Curien UMR CNRS 5516








































niveaux (*)










ref

Chapitre:

paragraphe

niv 1

niv2

niv 3

niv 4

commentaire contenu

Acquis / Compétences

"ce qui est exclu"

1

Introduction à l'OI

Introduction, Avantages, Inconvenients

sans objet

L'objectif du cours est de présenter et de décrire des technologies et des applications de l'optique en configuration d'ondes guidées. Les concepts et les applications seront abordés sous un angle phénoménologique et pratique plutôt que théorique. Tous documents et supports de cours en anglais.

 

 

2

Le guide optique plan diélectrique à saut d'indice

Qu'est-ce qu'un mode guidé ?

 

 

x

x

L'objectif de ce chapitre est de se servir du modèle du guide plan pour introduire des concepts, des proprités et des outils transversaux et de montrer que le guide plan à saut n'est cependant pas qu'un outil simplifié et que bon nombre de structures peuvent être décrites par ce modèle ou coïncident avec ce modèle.

Savoir reconnaitre les caractéristiques d'un guide d'ondes plan. Maitriser les notions de mode et d'indice effectif. Etre capable de prévoir les modes guidés à partir des caractéristiques du guide (indices, épaisseur). Inversement être capable d'estimer les indices et épaisseur d'un guide à partir de la mesure des indices effectifs des modes.

Faire la théorie électromagnétique intégrale des guides d'ondes

Equation caratéristique

 

 

x

x

Domaine d'existence d'un mode

 

 

x

x

Le mode fondamental

 

 

x

x

Cartes des champs

 

 

x

x

Notion de coupure

 

 

x

x

Approximation de guidage faible

 

 

x

x

Modes à fuite

 

 

x

x

3

Les extensions du modèle à :

Guides plans anisotropes

 

 

x

x

L'objectif de ce chapitre est de montrer comment et dans quelles mesures les concepts définis à partir du guide plan s'applique et s'adaptent à des structures de complexité croissante pour aborder les guides "réels".

Connaître les différentes types de structures optiques guidantes possibles. Etre capable d'indentifier les modes guidés (ou à fuite) et leur localisation spatiale dans une struture optique multicouche complexe (empilement de matériaux de natures et propriétés différentes).

idem

Guides à gradient d'indice

 

 

x

x

Guides à milieux non diélectriques

 

 

x

x

Structures multicouches planaires

 

 

x

x

Couches métalliques et plasmons de surface

 

 

x

x

Guides confinés latéralement

 

 

x

x

Fibres optiques

 

 

x

x

4

Couplage et extraction de la lumière d'un guide

Couplage transverse (en bout, focalisation, bizeautage)

 

 

x

x

L'objectif de ce chapître est de décrire les différentes techniques d'injection et d'extraction de la lumière d'un guide ou d'une structure en optique intégrée. La question de la répartition spatiale de l'énergie sera abordée afin de comprendre les mécanisme d'échanges énergétiques entre des ondes en espace libre et des ondes guidées, puis des ondes guidées entre elles, notamment pour pouvoir aborder l'application de ces structures pour réaliser des capteurs optiques.

Connaître les différentes techniques de couplage de la lumière vers ou à l'extérieur des guides. Savoir mettre au point un système de couplage ou de découplage, direct, à prisme ou à réseau de diffraction. Maîtriser les paramètres du choix du prisme ou du réseau. Etre capable de déterminer les indices effectifs des modes à partir des mesures obtenues par l'une de ces techniques. Etre capable de prévoir les conditions de couplage entre les ondes libres et/ou guidées.

 

Efficacité du couplage à une jonction

 

 

x

x

Couplage par l'onde évanescente

 

 

x

x

Couplage par prisme

 

 

x

x

Couplage par réseau

 

 

x

x

Extraction de la lumière d'un guide

 

 

x

x

Couplage entre guides

 

 

x

x

Mécanismes de fuite

 

 

x

x

5

Les pertes de propagation

Pertes par absorption

 

x

 

 

L'objectif de ce chapitre est de donner une description et une idée de l'importance relative des différentes causes de pertes d'énergie dans les structures en optique intégrée.

Connaître les différents types de pertes. Etre capable d'estimer les effets de courbure dans un guide.

Faire un calcul de pertes in extenso dans le cas général

Pertes par courbure

 

x

 

 

Pertes par diffuser

 

x

 

 

6

Les méthodes de fabrication

Fibres optiques

 

x

 

 

L'objectif de ce chapitre est de décrire les caractéristiques des matériaux utilisés pour concevoir des structures d'optique intégrée, de lister ces matériaux et de présenter les différentes technologies employées en fonction des matériaux mis en œuvre. La fabrication des fibres optiques est présentée sous la forme d'une vidéo d'une quinzaine de minutes qui sert aussi d'introduction au chapitre.

Connaître les différents matériaux utilisables pour concevoir des structures en optique intégrée. Connaître les différentes techniques de fabrication de structures multicouches minces en fonction des matériaux utilisés. Connaître les différentes techniques de gravure, leurs champs d'apllication, leurs avantages et leurs inconvénients. Avoir compris le principe et la mise en oeuvre de la photolithographie.

 

Les matériaux utilisés comme substrat

 

x

 

 

Les techniques de dépôt des couches minces

 

x

 

 

Les techniques de dépôt des couches minces organiques

 

x

 

 

Les techniques de diffusion, d'échange ou d'implantation de dopants

 

x

 

 

La croissance épitaxiale

 

x

 

 

Les méthodes de fabrication des guides confinés latéralement

 

x

 

 

7

Les composants actifs et passifs

Les composants passifs (atténuateurs, jonctions, filtres, lentilles, miroirs, coupleurs, interféromètres,…)

 

 

x

x

L'objectif de ce chapitre est de décrire les 5 grands champs d'application de l'optique intégrée, les types de structures utilisées et les effets mis en jeu.

Connaître les différents champs d'application de l'optique intégrée. Connaître les structures et les modes de fonctionnement de composants simples. Etre capables de calculer ou d'estimer les paramètres caractéristiques de quelques structures simples dans chacun des 5 champs.

Faire un catalogue exhaustif

Les composants actifs (commutateurs, déflecteurs, modulateurs) et les effets mis en œuvre (électro-optique, acousto-optique, magnéto-optique)

 

 

x

x

Les sources

 

 

x

x

Les amplificateurs

 

 

x

x

Les détecteurs

 

 

x

x

8

Les applications

Analyseur de spectre

 

 

x

x

L'objectif de ce chapitre est de présenter des applications concrètes remarquables de l'optique intégrée.

Connaître un certain nombre d'applications concrètes de l'optique intégrée. Etre capable d'estimer les paramètres importants dans chacun des cas présentés.

idem

Multiplexeur-Démultiplexeur

 

 

x

x

Tête de lecture de disque optique

 

 

x

x

Capteurs mécaniques

 

 

x

x

Capteurs thermiques

 

 

x

x

Capteurs chimiques

 

 

x

x

Bio-capteurs

 

 

x

x

9

Les nouvelles tendances

Cristaux photoniques

 

 

x

x

L'objectif de ce chapitre est d'apporter un éclairage sur les dernières avancées du domaine.

Connaître les dernières avanceés de la recherche dans le domaine de la photonique et de la micro et de la nanophotonique

Empiéter sur le projet Micro et Nano-systèmes optiques du M2 OIV

Fibres microstructurées

 

 

x

x





























































(*)

Niveau 1 : Connaissances de base : compréhension des mécanismes de base et capacité d’utilisation de fonctions élémentaires (Le technicien supérieur)







Niveau 2 : Connaissances de spécialisation : maîtrise des concepts théoriques pour l’analyse et la conception des systèmes, maîtrise des










fondements théoriques d’une fonction, connaissance des outils de l’industrie, connaissance des technologies, expérience pratique (projets,TP spécialisés, …) (l’ingénieur de base)







Niveau 3 : Connaissances d’approfondissement : maîtrise d’outils professionnels et spécialisés (l’ingénieur spécialisé)










Niveau 4 : R&D, Recherche (le futur doctorant)


























































































































Annexe 4a 

Charte des stages

(version adoptée pour la Faculté des Sciences et Techniques)



L’objectif de la charte des stages est de fixer les règles nécessaires pour un déroulement favorable du stage en entreprise. L’étudiant s’engage, par sa signature, à respecter ces règles. En cas de non respect, les responsables de formation se verraient dans l’obligation de prendre des sanctions pouvant aller jusqu’à l’exclusion de l’examen.


  1. Avant le début de tout stage, une convention entre l’université et l’entreprise doit obligatoirement être signée. Cette convention est nécessaire pour assurer la couverture sociale et administrative de l’étudiant. Elle précise notamment, le nom de l’entreprise, le lieu du stage, la mission et les dates de début et de fin du stage. Elle doit être signée par le responsable de l’entreprise, l’étudiant, le responsable de la formation et le directeur de la Faculté. Une convention type peut être retirée au Service de la Scolarité.

  2. La présente charte signée doit obligatoirement être retirée et retournée signée au Service de la Scolarité. Elle est annexée à la convention de stage.

  3. Dans les cadres des Unités d’Expérience Professionnelle, la durée du stage doit être d’au moins 3 mois. Il bénéficie du label UEP.

  4. Afin de faciliter la recherche de stage, des ateliers sont organisé par le SCUIO. La présence est obligatoire et toute absence sera pénalisée.

  5. Les étudiants doivent obligatoirement participer aux réunions de préparation et de coordination, convoquées à l’initiative du responsable des stages ou du responsable de la formation.

  6. Le responsable de la formation désigne un tuteur pédagogique qui peut aider l’étudiant à définir une mission en rapport avec ses compétences et son niveau d’étude universitaire acquis. Le tuteur pédagogique préside et organise le jury de soutenance.

  7. L’entreprise désigne un tuteur professionnel qui accompagne l’étudiant pendant la durée du stage. Il participe à la soutenance et à l’évaluation de l’étudiant.

  8. Durant le stage, l’étudiant est chargé d’une mission précise définie avant le début du stage en accord avec le responsable de la formation et les deux tuteurs pédagogique et professionnel.

  9. Trois réunions tripartites (étudiant, tuteur pédagogique, tuteur professionnel) doivent avoir impérativement lieu, si possible sur le lieu du stage : une avant ou au début de la mission, une à mi-parcours, la troisième étant la soutenance.

  10. L’étudiant devra rédiger et remettre à son tuteur pédagogique 2 notes de synthèse (1 page) sur l’état d’avancement de son travail, la 1ère à la fin du 1er mois, la 2ème à la fin du 2ème mois. Les deux notes seront annexées au rapport de stage.

  11. A l’issue du stage, l’étudiant présente un rapport qui fait l’objet d’une soutenance devant un jury. L’étudiant doit remettre son rapport au moins une semaine avant la date de soutenance et il a la responsabilité de réserver le matériel nécessaire au bon déroulement de la soutenance.

  12. Le jury de soutenance comprend au minimum le tuteur pédagogique et le tuteur professionnel.

  13. La soutenance se déroule impérativement au cours de la période fixée par le calendrier de la formation

  14. L’étudiant remet obligatoirement au responsable de la formation (ou au secrétariat) avant la soutenance un exemplaire du rapport, avec en annexe les notes de synthèse, destiné aux archives du diplôme.

  15. L’évaluation du stage est réalisée à partir de critères d’évaluation de la présentation orale, du rapport écrit, du travail réalisé et du comportement au cours du stage. Il est important de souligner que, dans la perspective d’harmonisation des évaluations, la note définitive est attribuée par le jury du diplôme en formation complète. Cette note définitive tient compte des pénalités accordées aux étudiants absents aux réunions de préparation de recherche de stage et aux ateliers organisés par le SCUIO.

  16. A l’issue du stage, l’étudiant retournera au responsable des stages ou au responsable de la formation, une fiche de renseignements sur le stage effectué et sur l’orientation envisagée (insertion professionnelle, poursuites d’études, …)

  17. Pendant le stage, l’étudiant ne peut pas disposer de vacances universitaires.


Annexe 4b

Evaluation des stages
Fiche d’évaluation par l’entreprise ou le laboratoire
Stage de 1ère année

Fiche d'appréciation


Nom et prénom du stagiaire : ……………………………………………………………………………….
COMPORTEMENT DANS L'ENTREPRISE





Motivation

dynamisme

sérieux


Relations humaines

Assiduité

Ponctualité



Exceptionnel










Très bien










Bien










Assez bien










Admissible










Médiocre











TRAVAIL EFFECTUE





Rapport travail fourni/

travail demandé



Qualité du travail fourni

Exceptionnel







Très bien







Bien







Assez bien







Admissible







Médiocre








RAPPORT ECRIT :





Plan

Clarté

Français - orthographe

Exceptionnel










Très bien










Bien










Assez bien










Admissible










Médiocre











COMMENTAIRES EVENTUELS :

Fait à ……………………………..

Le : ……………………………….

Par : ………………………………

Signature

Procès verbal de soutenance
RAPPORT DE SOUTENANCE DE STAGE
Procès verbal

De l’examen subi par :


Etablissement autre :
Titre du rapport :

JURY :


Appréciation du jury :

Dynamisme et sérieux

Travail effectué

Rapport écrit

Présentation orale

Moyenne













Saint - Etienne, le 






Yüklə 1 Mb.

Dostları ilə paylaş:
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10




Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2020
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə