Veille pédagogique



Yüklə 2,2 Mb.
səhifə8/43
tarix18.04.2018
ölçüsü2,2 Mb.
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   43




Extrait de la publication mensuelle du « Café pédagogique », mi avril 2013

Rennes : Oser le Numérique ou plutôt les Numériques !
(…)Jean-Pierre Gallerand, professeur de SVT, s'est fixé comme objectif d'accompagner les élèves dans l'acquisition des connaissances et des compétences en SVT avec 60 logiciels de simulation (personnels), tout en découvrant ou en approfondissant une 2ème langue. Il y a 12 ans, il a créé le site SVT44 (http://44.svt.free.fr ). Grâce à ce lien précieux, les élèves et leurs enseignants peuvent accéder à des logiciels de simulation de grande qualité (celui-ci reçoit environ un million de visites par an et huit millions de pages et/ou animations sont consultées).
Ces logiciels sont ludiques et simulent des expériences qui motivent les élèves. Les élèves réalisent ces expériences virtuelles individuellement dans une salle informatique ou collectivement au laboratoire de SVT avec un TBI. ...). Certains logiciels sont des jeux sérieux dans lesquels l'élève se met dans la peau d'un scientifique et peut découvrir des expériences historiques. Ces jeux permettent un travail pluridisciplinaire avec les enseignants de français (étude de textes scientifiques historiques), d'histoire et d'anglais. Depuis quelques années, il réalise ses logiciels en anglais ce qui permet aux élèves de progresser également dans cette langue et cela permet également aux étudiants non francophones de pouvoir les utiliser.

(…)


Ces enseignants sont sortis de leur zone de confort pour tester une nouvelle manière d'appréhender la transmission des connaissances et l'acquisition de compétences. Ils ont osé prendre un risque en se frottant à une technologie en éternel mouvement afin d'accompagner les élèves dans un usage intelligent de l'outil Numérique. Du manuel Numérique, aux logiciels pédagogiques, en passant par les réseaux sociaux, une vaste palette de solutions souvent méconnues existe. Celle-ci pourrait sortir notre système éducatif de la grisaille actuelle et redonner ses vraies couleurs à l'Ecole du 21eme siècle.




Extrait de la publication mensuelle du « Café pédagogique », mi avril 2013

A la Une : Les enjeux de l'énergie
Un Serious Game en ligne, innovant et transdisciplinaire, pour les élèves de 5ème, 4ème et 3ème. Optimisez le mix énergétique de votre territoire, en tenant compte de la demande, des coûts et de l'environnement.
Les Enjeux de l'Energie est un dispositif pédagogique innovant, centré sur l'utilisation collaborative d'un serious game (jeu sérieux) : une application interactive faisant appel aux mécaniques du jeu et du web, pour proposer une nouvelle expérience d'apprentissage.
Le serious game aborde les thèmes transversaux de l'énergie et du développement durable. Sa difficulté va crescendo. On y trouve 4 chapitres : la production, le transport, la consommation et l'environnement.
Il peut être utilisé avec des classes de 5ème, 4ème et 3ème.
J'apprends l'énergie
http://www.japprends-lenergie.fr/ressources/college/serious-game-les-enjeux-de-l-energie




Extrait de la publication mensuelle du « Café pédagogique », mi avril 2013

Des élèves Y ? Etre élève à l'ère du numérique
Si l'on n'oublie pas que l'enfant est finalement celui pour lequel ont été créés l'école et le métier d'élève, alors il faut se demander si le métier d'élève a changé avec le numérique. Cette question se pose avec d'autant plus d'acuité que l'on continue de voir que le système scolaire est encore loin de généraliser les usages des machines numériques, alors que la plupart d'entre nous avons adopté au quotidien ces technologies et que les usages quotidiens par les jeunes sont aujourd'hui généralisés. On observe cependant que l'institution scolaire, malgré de nombreux discours, n'a pas été capable, à ce jour, de définir une réelle vision de la place du numérique comme constitutif de l'éducation. Du coup qu'attend aujourd'hui l'école d'un élève à l'ère du numérique. Si l'on y regarde de près, pas vraiment grand chose... hormis dans certaines circonstances bien précises. Ou en tout cas l'exigence numérique envers les élèves est, dans le réel de la classe, largement en deçà de ce que leurs pratiques ordinaires non scolaires montrent de leur intérêt et de leurs capacités. Mais comme ces habiletés sont très variables et surtout qu'elles sont très peu scolaires, finalement elles n'y ont pas vraiment droit de cité dans la plupart des cas.
Il semble que, dans de nombreux cas, le monde scolaire ne sache agir autrement qu'en scolarisant les objets qui viennent de l'extérieur. Cela est logique, si l'on regarde les fondements mêmes de l'école, cela est même souhaitable dans une société dans laquelle la circulation des biens, des idées et des personnes est restreinte. Or ce n'est plus le cas. Aussi pour le numérique, malgré le volontarisme des initiateurs du B2i, qui justement souhaitaient éviter cet écueil de scolarisation, on retrouve le même souhait. Ce qui a changé dans notre société, en dehors de l'école essentiellement, concerne désormais des objets pour lesquels le monde scolaire était encore le seul vecteur il y a peu. Pierre Tchernia, dans une histoire des premiers temps de la télévision illustrait cet état de fait dans les années 1950 en montrant l'importance de l'instituteur (avec le médecin, le secrétaire de mairie, le curé et l'électricien) dans l'accès à la télévision et sa lente appropriation. La démocratisation technologique, dont la puissance s'exprime de plus en plus à partir des années 1990, a renversé le modèle : l'élève accède avant l'enseignant, dit de manière rapide et un peu elliptique.
Etre élève à l'ère du numérique pourrait donc relever d'un nouvel exercice intellectuel : mettre en phase des pratiques personnelles et des pratiques scolaires. Entre l'ENT proposé par l'établissement et le réseau social du quotidien, il y a concurrence. Quand la messagerie électronique prend le pas sur les échanges par l'espace de partage de l'établissement, même avec les enseignants, il y a encore concurrence. Autrement dit deux mondes cohabitent dans la tête de l'élève et il doit composer avec. Comme en plus ces deux mondes déplacent chacun les frontières assignées initialement pour aller sur le terrain de l'autre, la gestion est plus complexe. Illustrons cela :
- L'ENT, le cahier de texte numérique, la documentation (CDI), la gestion des absences et retard, les notes et autres suivi des évaluations sont désormais disponibles au delà de l'espace physique de l'établissement et de manière immédiate. L'ouverture aux parents, comme aux élèves, en tout lieu et en tout temps, modifie inévitablement la façon de penser la relation à l'espace classe/établissement. L'école augmentée comme diraient certains est en train de naître.
- Quand en classe l'élève consulte des messages sur son téléphone portable ou son smartphone, quand il tente d'accéder à sa page de réseau social depuis un ordinateur de l'établissement, quand simplement il consulte sur Internet une ressource dont il ne dispose pas dans l'établissement, on assiste aussi à une modification de l'espace temps scolaire.
L'intrusion du personnel dans le scolaire, et inversement, est un fait nouveau dans l'histoire de la scolarisation. Qu'on l'accepte ou non, il faut le considérer comme un changement du cadre d'action. Est-ce pour autant que l'ensemble de l'institution et donc le travail scolaire des élèves change ? Il semble bien, à lire les différentes enquêtes et rapports sur les intrusions massives du numérique en milieu scolaire que le changement ne soit pas aussi radical qu'on peut le croire. Le travail de l'élève reste massivement marqué par le papier, le livre, l'écrit manuscrit, l'oral, le face à face. La forte stabilité de ce cadre est rassurante, car elle assure une continuité, elle est inquiétante, car elle marque une nouvelle rupture.
Les changements les plus significatifs semblent être dans le domaine du travail personnel de l'élève. Dans cet espace dans lequel il est "maître" de son activité, c'est là que le numérique joue un rôle de plus en plus grand. La encore les rapports et enquêtes sur le sujet semblent montrer une forte activité numérique de l'élève dans son travail à la maison. Cette activité s'appuie sur deux piliers : la recherche d'information, la communication avec les pairs. Pour compléter ces deux piliers, l'ouverture procurée par l'accès aux ENT et autres applications de l'établissement de chez soi apporte un élément de contexte qui peut faciliter la tâche (certains déploreront des évolutions de comportements : absence de prise de note en classe, pas de tenue de cahier de texte personnel etc...).
Dans l'espace classe, ce que le numérique change en premier pour l'élève, c'est la qualité des documents : écrits, imprimés, photocopiés et projetés, ils sont de plus en plus lisibles. Rappelons-nous les duplicateurs à alcool des années 1970. Rappelons nous aussi les rétroprojecteurs qui transformés en vidéoprojecteur donnent une lisibilité bien meilleure des documents utilisés. Pour le reste, hormis dans les disciplines qui ont la contrainte de l'usage du numérique, le numérique change peu l'organisation de la classe. L'arrivée massive de vidéoprojecteurs voire de TBI a contribué à améliorer la qualité des supports, sans toutefois modifier radicalement les formes d'enseignement.
Les évolutions les plus sensibles à venir concernent surtout l'utilisation par les élèves eux-mêmes, d'ordinateurs portables, de tablettes ou de smartphones pour l'apprentissage. Jusqu'à présent de nombreuses expériences ont eu lieu, mais le passage à la généralisation, voire la banalisation, est encore à venir. Pour l'instant les lieux équipés qui s'engagent dans cette voie semblent apporter une satisfaction aux enseignants qui veulent se lancer dans ces pratiques. Au niveau collectif, et compte tenu des contraintes liées au contexte du monde scolaire, on est encore loin de parvenir à cette banalisation. Encore faut-il considérer la banalisation, non pas comme l'usage permanent des outils numériques dans la classe, mais plutôt un usage choisi et construit en vue d'un objectif d'apprentissage. Ces possibilités de travailler sont de plus en plus accessibles, mais elles restent encore rares. Les élèves comprennent bien que l'écart entre leurs pratiques sociales du numérique et les pratiques scolaires va encore durer un certain temps. D'ailleurs ils ne sont pas si demandeurs, dans le contexte actuel. Encore faudrait-il que l'on veuille faire évoluer ce contexte, celui d'une scolarité qui repose encore sur tant de papier (comme en témoignent les chefs d'établissements constatant qu'avec le numérique le nombre de photocopies n'a pas diminué, parfois même il a augmenté).

Bruno Devauchelle

Toutes les chroniques de B Devauchelle
http://www.cafepedagogique.net/lesdossiers/Pages/2012_BDevauchelle.aspx




Courrier reçu le 11 avril 2013

Le simulateur pédagogique de gestion d'entreprise en ligne Arkhé Bilboket vient de faire l'objet d'une reconnaissance d'intérêt pédagogique par le ministère de l'Éducation Nationale.

La marque "Reconnu d'intérêt pédagogique par le ministère de l'Éducation Nationale", dite marque R.I.P., est destinée à guider les enseignants dans le monde du multimédia pédagogique : logiciels, création multimédias et sites internet d'apprentissage et de référence.

A la suite de près d'un an d'expertise par des enseignants et spécialistes du domaine, la commission multimédia du bureau des usages numériques et ressources pédagogiques vient de signifier le 19 mars 2013 que la simulation de gestion en ligne Bilbolket répond aux besoins et aux attentes du système éducatif et aux critères pédagogiques spécifiques de la filière STMG.

Pour accéder à une version de démonstration, je vous invite à contacter notre web formatrice Liqin PANG (liqin.pang@arkhe.com - 05 56 37 29 38).






Extrait de la Veille éducation numérique, Eduscol – 8 avril 2013

Le moteur de recherche Qwant
Lancé en version beta en février dernier, le nouveau moteur de recherche créé par une équipe française offre une présentation originale pour se démarquer des autres outils que sont Bing, Yahoo! et bien évidemment Google. La principale particularité de Qwant est d'afficher l'ensemble de ses résulats sur une seule et même page.
►Voir sur Eduscol
http://eduscol.education.fr/numerique/actualites/veille-education-numerique/avril-2013/le-moteur-de-recherche-qwant




Extrait de la lettre d’actualités d’Educpros.fr, 8 avril 2013

Réseaux sociaux : à chaque établissement sa stratégie digitale

Certains préfèrent confier l’animation de leurs comptes Twitter ou Facebook à un seul community manager, dans un souci de centralisation. D’autres jouent la carte de la pluralité, misant sur l’appropriation par chacun de ces nouveaux modes d’expression. Si les approches diffèrent, tous se rejoignent néanmoins sur un point : sur les réseaux sociaux, l’objectif n’est pas la communication mais bien la conversation. Passage en revue des bonnes pratiques de cinq établissements particulièrement actifs en la matière, à l’occasion de la conférence EducPros sur les réseaux sociaux du 11 avril 2013



Lire la suite

Google Analytics : que ferais-je sans toi ?! par Caroline Chanlon

Google analytics est l’outils d’analyse statistique. Je dis juste « est L’OUTILS » car il n’y a à mon sens aucun système capable de rivaliser dans la précision et dans l’abondance des données disponibles. A l’heure où on parle beaucoup de retour sur investissement des médias sociaux, une chose est sûre mesurer le ROI d’un post Facebook [...]






Extrait de la Veille éducation numérique, Eduscol – 2 avril 2013

Le Mémotice « Toujours connecté ? »
La nouvelle livraison Mémotice, édité par le CRDP de Versailles, s’intéresse à l’utilisation des appareils nomades au sein des établissements scolaires : respect des règles et des conventions, usages sociaux multiples, bonne média attitude.
►Voir sur Eduscol
http://eduscol.education.fr/numerique/actualites/veille-education-numerique/avril-2013/memotice-toujours-connecte




Extrait de la Veille éducation numérique, Eduscol – 27 mars 2013

Le programme européen Geosud lancé en 2008 permet désormais aux différents acteurs publics (services de l’Etat, collectivités territoriales, établissements d'enseignement) d'accéder gratuitement aux multiples données d'imagerie satellitaire actualisée du territoire national.
Voir sur Eduscol
http://eduscol.education.fr/numerique/actualites/veille-education-numerique/mars-2013/imagerie-satellitaire-geosud

De nouveaux services pour que l'École entre dans l'ère du numérique
Pour faire entrer l'École dans l'ère du numérique, le ministère de l'éducation nationale poursuit la mise en place de sa stratégie en proposant de nouveaux services et outils innovants, mis, dès à présent, à la disposition des élèves et de l'ensemble de la communauté éducative... [+]




Feuille de route du Gouvernement sur le numérique : des mesures pour l'École
Le Gouvernement a présenté sa nouvelle feuille de route sur le numérique lors d'un séminaire gouvernemental le jeudi 28 février 2013. Elle s'articule autour de trois axes forts : une action résolue pour la jeunesse, une économie plus compétitive grâce au numérique, et des valeurs préservées et renforcées. Deux mesures concernent l'École : l'entrée du numérique dans les enseignements scolaires et une politique ambitieuse de formation des enseignants aux usages du numérique... [+]







Extrait de la Veille éducation numérique, Eduscol – 21 mars 2013

Gérer sa réputation numérique sur les réseaux sociaux
La Mairie de Paris a lancé une plateforme pour sensibiliser les jeunes à l'importance de gérer leur présence numériques sur les réseaux. Un test ainsi que des tutoriaux sont mis à disposition des internautes pour apprendre à maîtriser sa réputation numérique sur Facebook.
►Voir sur Eduscol
http://eduscol.education.fr/numerique/actualites/veille-education-numerique/mars-2013/gerer-sa-reputation-numerique-sur-les-reseaux




Extrait de la lettre d’information d’Eduscol – 19 mars 2013

Internet responsable - Respecter la vie privée et le droit à l'image

Des cas concrets et des ressources pour apprendre à respecter les éléments constitutifs de la vie privée d'une personne, ainsi que son image. Et ainsi, comprendre les enjeux de la publication d'informations personnelles sur Internet.


Internet responsable - Respecter la vie privée et le droit à l'image

La Lettre TIC'Édu Arts Plastiques n° 10

Cette nouvelle Lettre TIC'Édu consacre un dossier complet aux rapports entre la figuration et l’espace.


La Lettre TIC'Édu Arts Plastiques n° 10

La Lettre TIC'Édu Histoire-Géographie n° 23

La dernière lettre Tic'édu d'Histoire-Géographie fait un zoom sur les ressources pour préparer l'épreuve d'histoire des arts, sur Enseigner avec le numérique et les actualités de la discipline.
La Lettre TIC'Édu Histoire-Géographie n° 23





Extrait de la Veille éducation numérique, Eduscol – 19 mars 2013

Trouver des ressources pédagogiques
Skoden, portail breton de formation ouverte et à distance propose un "dossier du formateur" consacré à la recherche de ressources pédagogiques sur Internet. Il préconise des conseils de base et un ensemble volontairement succinct de pistes méthodologiques.
►Voir sur Eduscol
http://eduscol.education.fr/numerique/actualites/veille-education-numerique/mars-2013/trouver-des-ressources-pedagogiques




Extrait du site du journal l’Hôtellerie, 6 mars 2013

L'application, rachetée par Facebook pour un milliard de dollars (765 M€) en août dernier, peut présenter un intérêt marketing pour les professionnels de l'hôtellerie-restauration.



 

Le restaurant new-yorkais Comodo s'est fait connaître par son utilisat

 on originale d'Instagram.








Instagram est une application permettant à ses utilisateurs de personnaliser leurs photos grâce à des filtres et de les partager instantanément avec leur communauté, via Facebook, Twitter, Pinterest… C'est en jouant sur la notion de partage que vous pouvez faire d'Instagram un outil de séduction. Plus de 60 % des utilisateurs de l'application (les 'instagramers') ont moins de 34 ans, ce qui permet de toucher directement une clientèle jeune.

La première étape est de créer un compte et de bien renseigner son profil (identifiant, site web, e-mail, description détaillée). Vérifiez ensuite si les 'instagramers' ont déjà parlé de votre établissement. Si c'est le cas, utilisez ce contenu pour affiner votre stratégie et votre cible.


Spontanéité et partage
Lorsque vous commencez à utiliser Instagram, ajoutez systématiquement un hashtag (le hashtag ou # permet de centraliser les messages autour d'un thème ou d'une expression précis), pour qu'il soit ensuite reconnu par les instagramers et sur d'autres médias sociaux comme Twitter. Le but est d'exploiter le potentiel de spontanéité et de partage d'Instagram. Une photo Instagram par vous-même ou vos clients peut nourrir vos médias sociaux.

Vanessa Guerrier-Buisine




Quelques exemples d'utilisation

• Organiser un jeu concours : les plus belles photos récompensées par des cartes cadeaux, un plat offert, etc.

• Exploiter les photographies prises par vos clients. Proposez aux 'instagramers' de prendre une photo de vos plats et de les faire voter pour leur plat favori. Les photos peuvent ensuite inspirer ceux qui hésitent devant le menu. C'est comme ça que le restaurant Comodo, à New York, propose à ses clients de poster leurs plats sur Instagram avec #ComodoMenu (indiqué en bas de sa carte).

• Proposer d'accueillir une exposition des plus belles photos Instagram.

• Illustrer des instants de vie de l'établissement : par exemple avec une photo du chef en action partagée instantanément sur Instagram, Facebook et Twitter.







Yüklə 2,2 Mb.

Dostları ilə paylaş:
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   43




Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2020
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə