Tâche 2 Parler de sa formation et de son parcours professionnel Grammaire : exercice sur les temps du passé Pour rappel

Sizin üçün oyun:

Google Play'də əldə edin


Yüklə 47.46 Kb.
tarix03.11.2017
ölçüsü47.46 Kb.

Tâche 2

Parler de sa formation et de son parcours professionnel

Grammaire : exercice sur les temps du passé
Pour rappel :


Passé composé

Imparfait

Plus que parfait

J’ ai

Tu as

Il/elle a

Nous avons

Vous avez

Ils/elles ont



commencé

commencé


commencé

commencé


commencé

commencé


Je travaillais

Tu travaillais

Il/elle travaillait

Nous travaillions

Vous travailliez

Ils/elles travaillaient



J’ avais

Tu avais

Il/elle avait

Nous avions

Vous aviez

Ils/elles avaient



commencé

commencé


commencé

commencé


commencé

commencé


ou

Je suis

Tu es

Il/elle est

Nous sommes

Vous êtes

Ils/elles sont

allé(e)


allé(e)

allé(e)


allé(e)s

allé(e)s


allé(e)s

ou

J’ étais

Tu étais

Il/elle était

Nous étions

Vous étiez

Ils/elles étaient

allé(e)


allé(e)

allé(e)


allé(e)s

allé(e)s


allé(e)s

Verbes réflexifs

Je me suis

Tu t’ es

Il/elle s’ est

Nous nous sommes

Vous vous êtes

Ils/elles se sont



intéressé(e)

intéressé(e)

intéressé(e)

intéressé(e)s

intéressé(e)s

intéressé(e)s



Je m’intéressais

Tu t’intéressais

Il s’intéressait

Nous nous intéressions

Vous vous intéressiez

Ils s’intéressaient



Je m’étais

Tu t’ étais

Il/elle s’ était

Nous nous étions

Vous vous étiez

Ils/elles s’étaient



intéressé(e)

intéressé(e)

intéressé(e)

intéressé(e)s

intéressé(e)s

intéressé(e)s





Exercices d’application
A. Extraits de la classe.

Complétez les verbes entre parenthèses au bon temps (indicatif présent, passé composé, imparfait ou plus que parfait) :


1.

J(e) suis arrivé aux Etats-Unis il y a 13 ans. Avant, j’avais obtenu mon diplôme de mathématique de l’université d’Aristotle en Salonique en Grèce. Au départ, quand je suis arrivé à Orlando en Floride, il a fallu que je m’adapte à un nouvel environnement mais à partir de mon entrée à l’université je savais que j’avais fait le meilleur choix. A cette période, je travaillais aussi à temps partiel dans le labo des ordinateurs de l’université pour subvenir à mes besoins. Au bout de 2 ans, j’ai obtenu une maîtrise d’informatique mais en même temps j’avais déjà décidé que je ne voulais pas travailler dans ce domaine pour toute ma vie. Alors, bien que j’aie commencé de travailler pour une société d’informatique à Orlando, en même temps j’ai étudié les relations internationales à temps partiel pour me préparer pour le futur. Pendant cette période, j’ai appris énormément et une fois que j’ai obtenu ma deuxième maîtrise, j’étais prêt à prendre un nouveau tournant. Ainsi, cela fait presque un an et demi que je travaille à l’ONU pour l’UNICEF.



2.

A la base, j’ai fait des études de droit en Pologne. Ensuite, j’ai voyagé aux Etats-Unis pendant 1 an et je me suis intéressé à l’informatique. Comme conséquence, j’ai commencé une formation d’informaticienne et j’ai obtenu un diplôme universitaire du niveau de la maîtrise.


Après, j’ai d’abord commencé par le métier d’informaticienne dans le milieu de la mode, puis au consulat général de Pologne et après aux Nations Unies. Je travaille depuis 3 ans pour une Division de la codification dans le Bureau des affaires juridiques et actuellement je suis responsable des sites Web.

3.

Je suis avocate. Au départ, j’ai fait une formation de droit. Après l’admission pour travailler dans le ministère publique au Brésil, j’ai travaillé comme procureure pendant 10 ans. Ensuite, j’ai obtenu un diplôme de maîtrise de droit international et comparé aux Etats-Unis. Puis, j’ai travaillé pour l’ONU au Timor-Leste comme procureure internationale. Enfin, je travaille dans le Bureau des Services de Contrôle Interne comme investigateure depuis 14 mois.



4.

Je suis conseillère pour l’adaptation au changement climatique. Je travaille pour le Programme des Nations Unies pour le Développement depuis 7 ans. Au départ, j’ai déménagé à Hanoi pour travailler pour ce même Programme pendant 2 ans. J’étais en charge de gérer des projets dans l’environnement, notamment le changement climatique et la déforestation.


Ensuite, je suis rentrée au Siège à New York en 2003. Depuis, je me suis occupée de prêter assistance aux pays pour concevoir et mettre en œuvre des projets sur l’adaptation au changement climatique.
B. Entretien avec des professionnels français.

Complétez les verbes entre parenthèses au bon temps (indicatif présent, passé composé ou imparfait) :


1. Le métier d’avocat : entretien avec deux avocats


Quel a été votre parcours ?


Sophie
J’ai passé l'examen d'entrée à l'école des avocats une première fois après ma maîtrise de droit. Ne l'ayant pas obtenu, j'ai enchaîné sur un DEA en droit privé que j'ai décroché en même temps que mon examen d'entrée. A la sortie de l'école, j(e) me suis exercée pendant 2 ans ½ dans un petit cabinet spécialisé dans l'immobilier. Puis j’ai rejoint mon cabinet actuel, où j'ai été affectée en droit des assurances. Suite au départ d'une associée, j'ai repris son créneau, le droit immobilier, dans lequel je suis déjà très à l'aise.

 


Hewan
J’ai débuté ma carrière en tant que collaboratrice. Ce statut permet de démarrer dans la profession pour se former et développer sa clientèle en vue d'une installation à son compte. On traite alors certains dossiers du cabinet et on touche une "rétrocession d'honoraires forfaitaire mensuelle", c'est à dire une part fixe des rentrées d'argent du cabinet.

Durant mes études, je pensais exercer comme juriste européen en entreprise. J'ai d'ailleurs validé un 3ème cycle (master2) dans ce domaine. Mais lors de mes recherches d'emploi, j’ai réalisé qu'une formation d'avocate représentait un plus dans ce domaine. De plus, les cabinets spécialisés en droit européen siègent pour la plupart à Paris ou à Bruxelles et moi, je souhaitais rester à Strasbourg. Jai donc tenté l'examen d'entrée à l'école des avocats et je l’ai réussi.



http://www.alsace-orientation.org/html/metiers/avocate.php

2. Le métier d’architecte : entretien avec deux architectes


Quel a été votre parcours ?


Françoise
Durant ma scolarité, mes centres d'intérêt ont toujours été les mathématiques, la géométrie et le dessin. Mais je n’envisageais pas à l'époque de devenir architecte. Ce n'est qu'après mon bac scientifique que j’ai décidé d'entreprendre des études d'architecture, poussée par ma passion du dessin et de la géométrie. Je dois dire que j'ai été encouragée en ce sens par mes parents.

Après 6 années d'études à l'Ecole d'Architecture de Strasbourg, j’ai obtenu mon diplôme d'architecte, le DPLG (diplômé par le gouvernement) mais j'ai travaillé en agence dès la 4ème année tout en poursuivant mes études.

Après mon diplôme, j'ai travaillé pendant 5 ans en agence, puis je me suis installée en libéral.


 


Jean-Claude
Aussi loin que je remonte dans mes souvenirs, j'ai toujours aimé dessiner. Mais c'est à partir de la seconde que j'ai envisagé des études d'architecte. Il est vrai qu'à l'heure actuelle, savoir dessiner n'est plus une nécessité pour un architecte : le travail de conception peut être entièrement réalisé par ordinateur (CAO = Conception Assistée par Ordinateur).

En ce qui me concerne, je fais un dessin qui est ensuite traité en CAO. Les logiciels permettent de travailler en 2 ou 3 dimensions.

Pour en revenir à mon parcours, après mon bac scientifique, j’ai fait 2 ans d'études à l'Ecole d'Architecture de Strasbourg jusqu'à l'obtention du DPLG. J'ai fait mon service militaire à la Direction des Travaux du Génie où j'ai pu exercer mon métier. J'ai ensuite travaillé en Agence pendant 6 ans. Puis, je me suis installé à mon compte avec un associé pendant 28 ans.


http://www.alsace-orientation.org/html/metiers/architecte.php
3. Environnement et énergies renouvelables : entretien



Quel a été votre parcours ?


Jean-Claude
Mathématiques Elémentaires (avant le bac C, qui est devenu S). Puis la faculté dont j'appréciais la liberté pour s'organiser et étudier. Avec un premier cycle de Math-physique en 2 ans, réussi en 1969.

J’avais déjà un intérêt pour l'énergie solaire : je voulais être architecte solaire. On parlait à l'époque d'énergie passive. Mais il y avait peu de possibilités. J’ai poursuivi en 2ème cycle une Maîtrise de Physique, puis en DEA au laboratoire de physique des rayonnements et de l'électricité nucléaire.

Une thèse en 3ème cycle en 1976, sur la détection des rayonnements nucléaires, à base de silicium. Puis je suis passé à la détection du rayonnement solaire. Mes tout premiers travaux présentés lors de la première conférence photovoltaïque européenne fin 1977 ont été remarqués. Cela m'a valu un poste en tant qu'ingénieur de recherche, dans le 1er programme interdisciplinaire de recherches et de développement de l'énergie solaire. J’ai passé une thèse d'Etat en 1982 afin d'être habilité à encadrer des étudiants en thèse et j’ai également occupé de 99 à 2005 le poste de directeur adjoint du laboratoire spécialisé avant son regroupement avec un laboratoire universitaire.


 


Marc
Après un bac E en 1980 (Mathématiques et Technique), j'ai d'abord fait une année de faculté de Mathématiques. L'année a été assez perturbée par des événements. Au final, je me suis rendu compte que ce n'était pas mon truc.

J’ai choisi de bifurquer vers le Génie Civil. Peut-être l'influence familiale puisque mon père et mon grand-père étaient tous les deux dans le bâtiment. Je voulais faire une école d'ingénieur, mais à l'époque, les passerelles étaient difficiles. Alors pendant 3 ans, j'ai repris des cours du soir. En même temps, j'ai travaillé 2 ans sur un chantier, puis effectué mon service militaire.

Et après, j’ai repris les études à temps plein : 3 ans à l'ENSAIS (devenu INSA) pour devenir ingénieur en Génie civil. Maintenant, avec cette création de société, j’aborde mon 6 ème emploi, en tant qu'ingénieur.

Entre temps, très sensible en tant que citoyen aux problèmes d'environnement, j'ai suivi en 1990, une formation complémentaire non diplômante.



http://www.alsace-orientation.org/html/metiers/nrj.php
4. Le métier de webmaster / webmestre : entretien


Quel a été votre parcours ?


Myriam
Après un bac L, option math, j'ai obtenu un DUT information-communication, option documentation d'entreprise. J'ai décroché un emploi jeune dans un CIO qui m'a permis de passer un DU (diplôme universitaire) de responsable Internet en formation continue. J'étais attirée par ce nouveau média car c'est un outil de communication qui me plait beaucoup : l'information est disponible 24h/24 et on peut la mettre à jour à tout moment. Dans le cadre de la formation, j’ai donc développé, avec l'équipe du CIO, un projet de site commun aux services d'orientation à destination des jeunes : « Alsace Orientation » était né !! J'ai ensuite enchaîné sur une licence professionnelle en base de données et réseaux, toujours en formation continue.
Je suis maintenant à la Région Alsace …

 


Mathieu
Après un bac S, option math, j'ai obtenu un BTS électronique.
Pendant 1 an, j'ai travaillé comme réparateur de téléphone portable. Déjà à cette époque je développais des sites perso. J’ai beaucoup aimé le côté créatif et le fait de voir concrètement le résultat du développement à l'écran.
J'ai donc décidé de refaire une formation en micro informatique, réseaux et multimédia, en contrat de qualification.
Ma formation en entreprise s’est déroulé chez Alcatel en tant qu'assistant webmestre. En parallèle, j’ai continué à m'auto-former. Aujourd'hui je suis à mon compte, mais je travaille toujours pour Alcatel




http://www.alsace-orientation.org/html/metiers/webmestre.php







Dostları ilə paylaş:
Orklarla döyüş:

Google Play'də əldə edin


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2017
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə