Les Courants Musicaux Berlinois



Yüklə 54,14 Kb.
tarix27.10.2017
ölçüsü54,14 Kb.
#15904

INSA RENNES

Les Courants Musicaux Berlinois




Avril 2013

LE TIRAN Nicolas

GUIHENEUF Simon

*http://images.lpcdn.ca/435x290/200911/05/122080-u2-concert-berlin.jpg









Sommaire


Introduction 3

I- Les différents courants musicaux à Berlin 4

1-La musique électro. 4

Les Labels 4

Artistes prépondérants. 6

2-La musique classique 9

3-La diaspora musicale Berlinoise 11

II. Les hauts lieux de la Musique Berlinoise 13

1- Les Boites de Nuit Berlinoises 13

Le Berghain 14

Le Tresor 14

15


Le KitKatClub 15

Le Bar 25. 16

2-Les salles de musique classique 17

Berliner Philharmonie 17

StaatsOper Unter den Linden 17

3- La Love Parade 18

III-Berlin Calling, un film représentatif de la vie musicale et artistique Berlinoise. 19

Présentation du Film : 19

Une BO incontournable signée Paul Kalkbrenner 20



Introduction


Berlin est aujourd’hui l’une des capitales européennes les plus dynamiques, notamment en ce qui concerne la musique. Et cela n’est guère étonnant. Depuis le XVIIème siècle, l’activité musicale y a toujours été très présente. C’est avec l’arrivée des maîtres de chapelle « Kapellmeister » à la cour des princes électeurs « ReichKurfürst » que la ville est devenue un vrai foyer musical. Dès lors, les orchestres, chorales ont prospérés. Mais aujourd’hui, Berlin est aujourd’hui surtout citée comme une capitale de la musique électro. Pendant la guerre froide, Berlin Ouest et Berlin Est n’ont cessé de rivaliser en termes d’équipement et d’évènements culturels. Ainsi après la chute du mur, Berlin réunifié prend conscience de la richesse culturelle exceptionnelle de la ville. A force de dépenser sans compter Berlin s’est doté d’édifices musicaux à tel point qu’en 1989, la ville compte trois opéras et huit orchestres symphoniques.

On observe un renouveau musical ainsi qu’une renaissance de la pratique festivalière. Des clubs « underground » fleurissent un peu partout dans la ville et de nombreux festivals voient le jour comme la Love Parade. La ville est jeune, cosmopolite et va rapidement s’imposer comme un lieu incontournable de la musique électro jusqu’à être reconnue comme la capitale mondiale de l’électro dans les années 2000.

Malgré une forte influence électro, Berlin abrite un panel assez éclectique d’artistes et de styles musicaux.

I- Les différents courants musicaux à Berlin

1-La musique électro.

Les Labels


Le courant électro est bien entendu celui qui domine à Berlin. Plusieurs centaines de labels sont basés à Berlin

Bpitch Control

Le label le plus populaire de Berlin. Créé en 1997 par Ellen Allien, une DJ originaire de Berlin. Le but du label est de promouvoir des musiques électroniques variées en expérimentant des sons à tendance techno, électro et minimal. Le Label est surtout connu pour être celui du DJ Paul Kalkbrenner, dont la popularité a explosé après la sortie du film Berlin Calling.

On retrouve également dans ce label d’autres DJ tel que Kiki, Sascha Funke, Ben Klock,  Tomas Andersson, Apparat, Smash TV.



Basic Channel

A l’origine, Basic Channel est un duo de musiciens et producteurs de musique électronique, composé de Moritz Von Oswald et de Mark Ernestus. Mais il s’agit surtout d’un groupement de labels à l’origine de la techno minimale au début des années 90. Basic Channel est subdivisé en plusieurs labels classés par genre. Parmi eux les labels Burial Mix et Rhythm and Sound respectivement Dub et techno mais surtout Chain Reaction, un label oscillant entre techno minimale et Dub ayant promu des artistes comme Monolake, Fluxion, Vainqueur, Substance.



Studio !K7

Studio !K7 est un label fondé en 1996 à Berlin qui connait un franc succès grâce à une série de compilation de techno et de house music : DJ-Kicks. Le label a toujours entretenu un lien étroit avec Détroit, ville pionnière de la techno. Ainsi on retrouve au sein du catalogue du label !K7 des artistes comme Kelli Hand ou Terrence Parker, aux côtés d'artistes du monde entier : Nick Holder, A Guy Called Gerald, The Herbaliser, Goose ou encore Tiga.



Suol

Suol est un label indépendant fondé en 2010 par Chopstick et Johnjon dont le crédo est de promouvoir et soutenir les artistes et leurs visions. Suol est le label exclusif de Fritz Kalkbrenner le frère de Paul Kalkbrenner ainsi que d’autres artistes comme : Fritz Kalkbrenner, Till von Sein, Trickski, Fritz Zander, Sven von Thuelen, Daniel Bortz.


Artistes prépondérants.


Ellen Allien :

Ellen Allien est sans aucun doute la DJ et productrice de musique techno/électro la plus influente de Berlin. Née en 1969 à Berlin, Ellen Allien découvrira l’univers de la musique électronique lors d’un voyage à Londres en 1988. Elle obtiendra son premier emploi de DJ en 1991 et deviendra DJ résidente dans des clubs comme le Trésor où le mythique E-werk peu de temps après. Lorsque le E-werk ferme ses portes en 1997, elle fonde son propre label BPitch Control. Elle organise des soirées « BPitch Control » dans des lieux industriels sur le principe des raves party.

Son label fait la promotion de « l’Intelligent Dance Music (IDM) » un style expérimental d’électro. Son premier album  « Stadtkind » ne rencontre pas le succès espéré mais lui confère une certaine notoriété. En 2003 son album  « Berlinette » est acclamé pas la critique.

En produisant des artistes comme  The MFA, Ben Klock ou Housemeister, BPitch control est identifié comme une pépinière de nouveaux talents. Avec la signature d’artistes comme Paul Kalkbrenner, Modelselektor et Apparat, le label devient la référence absolue de la musique électronique Berlinoise. Ellen Allien surfe sur cette vague de popularité pour créer sa propre ligne de vêtements.





Paul Kalkbrenner :

Paul Kalkbrenner est un producteur et DJ de musique électro allemand né non pas à Berlin, mais à Leipzig en 1977, en Allemagne de l’Est. La chute du mur de Berlin et la réunification permettent à Paul Kalkbrenner de d’accéder à la scène techno allemande, alors en pleine effervescence. Il rejoint en 1999 le label BPitch Control, sous la direction d’Ellen Allien.

Ses premiers albums Zeit et Superimpose ne rencontrent pas le succès escompté. Le premier succès commercial arrive avec son titre « Gebrünn Gebrünn », dont l’a aspect se détourne un peu du son dancefloor et se rapproche plus d’une musique de film.

Paul Kalkbrenner arrête alors de faire des prestations en live pour se concentrer à la composition de la BO du film Berlin Calling (2008), dans lequel il finira par jouer le rôle principal. La bande originale connaîtra un franc succès et le titre « Sky and sand » reste classé plusieurs semaines dans le top 50 de nombreux pays européens.

Le succès de l’album « Berlin Calling » fait de Paul Kalkbrenner une icône pour toute une génération d’allemand.



Modelselektor :

Modelselektor est un groupe composé de Gernot Bronsert et Sebastian Szary mélangeant à la fois électro et rap. Ces deux artistes également sont tous issus de la chute du mur de Berlin. Egalement sous le label BPitch Control, Modelselektor est devenu populaire notamment grâce à des collaborations avec Sascha Ring (Apparat) ou encore le groupe français TTC.



Le duo explique l’essor de la musique techno et de leur duo de la façon suivante :

« Après la chute du Mur, partout en Allemagne et surtout en Allemagne de l'Est il y avait beaucoup de chaos, l'anarchie […] Personne, en particulier les autorités, ne savait quoi faire. Ils n'intervenaient donc pas quand quelqu'un mettait une paire de haut-parleurs dans un bâtiment abandonné. C'est à partir de ces Rave party des années 90 que nous avons fait notre chemin dans la Techno »



Rone :

Rone, de son vrai nom Erwan Castex est un musicien de musique électronique français né en 1980 à Boulogne. Son premier album « Spanish Breakfast » est sorti en 2009 est très bien accueuilli par la critique et il est depuis considéré comme l’un des musicien électro les plus talentueux de sa génération. Il se produit en live dans les clubs les plus prisés d’Europe comme le Berghain. Il vit depuis 2011 à Berlin et y a conçu son dernier album « tohu-bohu », sorti en 2012. Il a été élu grâce à cet album meilleur artiste français de l’année 2012 par le magazine Trax. Il considère désormais Berlin comme sa ville d’adoption. Bien qu’il ne soit pas spécialement influencé par la musique Berlinoise, il ne tarit pas d’éloges sur la ville :

« Tout de suite, j’ai énormément aimé l’atmosphère régnant dans les rues : un sentiment de grande quiétude, on ne peut plus appréciable lorsqu’on vient de Paris… […] J’ai évidemment exploré la vie nocturne berlinoise en faisant diverses soirées, mais j’ai surtout été emballé par le côté cool de la ville. En définitive, c’est la combinaison de deux éléments – la tranquillité diurne et l’effervescence nocturne – qui me plaît.»


2-La musique classique


La musique classique berlinoise est encore aujourd’hui reconnue partout en Europe. D’une part pour l’importance des installations dédiées à la musique classique (Salles de concert et opéras) d’autre part pour la richesse de ces orchestres.

On retrouve notamment à Berlin :



Le Berliner Philharmoniker ;

Il s’agit d’un des orchestres les plus réputés au monde. Il a été fondé en 1882 par cinquante-quatre musiciens transfuges de l'orchestre dirigé par Benjamin Bilse. Les premières années sont difficiles... En 1887, l’orchestre engage Hans von Bülow, proche de Brahms et Wagner qui permettra rapidement à l’orchestre de devenir célèbre.

Le Berliner Philarmoniker prendra une toute autre dimension lorsque le charismatique chef d’orchestre Herbert von Karajan prendra la tête de l’orchestre. Karajan dirigea pendant un moment le Berliner Philharmoniker juste avant la seconde guerre mondiale mais il s’attire les foudres d’Hitler après avoir épousé une femme ayant du sang juif.

Après la guerre, lorsque Wilhelm Furtwängler, le chef d’orchestre du Berliner Philarmoniker mourut, Karajan fut élu chef d’orchestre à vie du BP.

Ayant un poids médiatique immense, Karajan inonda littéralement le monde de ses enregistrements avec l'orchestre philharmonique de Berlin. Il quittera son poste quelques mois avant des mourir, en 1989.



L’orchestre, désormais dirigé par le Britannique Simon Rattle.

Konzerthausorchester Berlin :

Le Konzerthausorchester Berlin est un orchestre Allemand fondé en 1952 à Berlin Est. Le Berliner Sinfonie-Orchester est créé en 1952 pour tenir le role de grand orchestre que tenait habituellement le Berliner Philarmoniker, qui se trouve désormais à Berlin Ouest. L'orchestre acquiert une réputation grandissante à partir des années 1960 sous la direction de Kurt Sanderling, dont les enregistrements (Mahler, Chostakovitch, Sibelius) connaissent un grand succès y compris à l'ouest.

Après la réunification, le Berliner Sinfonie Orchester fusionne avec le Konzerthaus, et change de nom en 2006 pour devenir le Konzerthausorchester Berlin.



L’orchestre est aujourd’hui dirigé par le chef d’orchestre allemand Lothar Zagrosek.



Le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin

Le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin est un orchestre allemand créé en 1946, qui présente la particularité d’avoir changé de nombreuses fois de nom. En 1946, Berlin est occupé par les quatres puissances étrangères qui se partagent la ville. Les Etats Unis se dotent d’une station de radio : Rundfunk Im Amerikanischen Sektor, elle-même dotée d’un orchestre qui prend pour nom le Rundfunk Im Amerikanischen Sektor Symphonie Orchester. Avec la partition de Berlin Ouest, il n’existe plus véritablement de secteur américain, l’orchestre est renommé en 1956 Radio Sympohnie Orchester Berlin.

Cependant il existe un orchestre similaire à Berlin Est, le Rundfunk Sinfonieorchester Berlin. Ainsi après la réunification, l’orchestre change une nouvelle fois de nom pour éviter l’homonymie et devient de 1993 le Deutsches Symphonie Orchester Berlin.

Il est actuellement dirigé par le chef d’orchestre allemand Ingo Metzmacher.

3-La diaspora musicale Berlinoise


Malgré les dominantes électro voire classique, on retrouve une multitude de genre différent à Berlin. De la variété au rap en passant par le métal voici quelques artistes ou groupes originaires de Berlin représentatif de la diversité musicale Berlinoise.

Rammstein :

Rammstein est un groupe de métal allemand fondé en 1993 à Berlin. Il s’agit du groupe germanophone qui a vendu le plus de disques dans le monde avec plus de 17 millions de ventes. Le groupe est connu pour ses shows pyrotechniques et ses mises en scènes extravagantes.

Le succès du groupe a été accompagné de nombreuses polémiques notamment parce que les paroles du groupe incite à la violence, mais aussi parce que Rammstein est souvent associé au nazisme.

Ils ont sorti en 2001 un album live enregistré à Berlin appelé « Live aus Berlin ».





Bushido :

Bushido est un rappeur allemand né à Bonn en 1978. Il a passé sa jeunesse dans le quartier Templehof de Berlin. Après avoir connu quelques problèmes avec la justice il entame sa carrière de rappeur en 1999. Il signera très vite avec le label de rap allemand « Aggro Berlin ». Il enchaine les albums et fort de son succès finit par monter son propre label : ErsguterJunge. Il remporte en 2006 et 2007 Le MTV award du meilleur artiste allemand de l’année.

Bushido a vendu plus de 2 millions d’albums ce qui fait de lui le rappeur qui a le plus de succès en Allemagne.



Peter Fox :

Peter Fox est un musicien et chanteur originaire de Berlin. Né d’un père basque, il a réalisé une partie de sa scolarité en France. Il fait partie depuis 1998 du groupe Reggae Seeed qui a eu du succès en Allemagne mais aussi en France.



Il se lance dans une carrière solo en 2007 dans un style mélangeant Reggae, Hip hop et rap. En 2009, Peter Fox défend Berlin à l’occasion du Bundesvision Song Contest, l’équivalent de l’eurovision avec les 16 Länder Allemand. Il remporte le concours avec sa chanson « Schwarz zu blau ».



II. Les hauts lieux de la Musique Berlinoise



1- Les Boites de Nuit Berlinoises


Berlin est aujourd’hui considérée comme la capitale mondiale de la musique electro. En effet un grand nombre de DJs Techno et electro renommés viennent s’y produire chaque jour dans un nombre incalculable de clubs tous très différents dans un esprit underground. Voici certains d’entre eux, les plus mythiques.

Le Berghain


Le Berghain est certainement le club Techno le plus célèbre de tout Berlin. Il a été construit sur les ruines de l’Ostgut, le mythique club gay berlinois qui a fermé en 2003. Le Berghain a donc ouvert en Décembre 2004 et il se situe au milieu du quartier Friedrichsain dans une ancienne centrale électrique datant de la RDA des années 50. Ce club se distingue donc par ses dimensions énormes (hauts Plafonds de 18 mètres) et il peut accueillir jusqu’à 2400 personnes. Le Berghain se divise en plusieurs parties dont le Panorama Bar et aussi la grande salle du club où passent de la techno, de la techno minimale ou encore de la House. Le Berghain a très vite gagné une réputation sulfureuse de par ses soirées hédonistes et décadentes. Le Berghain a surtout la réputation d’avoir le meilleur son du monde grâce à la technologie de pointe utilisée mais aussi par les DJ Techno/Electro qui y passent et qui sont mondialement connus (on peut par exemple citer Paul Kalkbrenner ou encore Ellen Allien). D’abord le Berghain avait un public assez fermé mais il s’est ouvert petit à petit et il a gagné une réputation de club cosmopolite et international. Le Berghain possède énormément de DJ résidents et son propre label : Ostgut Ton. Ce club a aussi de nombreuses particularités. En effet il est, par exemple, interdit de prendre de photos à l’intérieur et l’entrée dans ce club est très sélective. La file d’attente est de ce fait très conséquente à toute heure. Ce club reste ouvert jour et nuit pendant les week-ends et ne ferme que le dimanche soir, voire le lundi matin.

c:\users\simon g\desktop\berghain-2.jpeg

Le Tresor


Le Tresor est un lieu mythique de la vie nocturne berlinoise. Il est aujourd’hui très réputé pour sa techno puissante et agressive. Il a été crée en 1991, et il a été installé jusqu’en 2005 au niveau de la Postdamer Platz (nouveau quartier d’affaire berlinois) dans les anciens sous-sol d’une banque. Il a été contraint de fermer en 2005 et a élu domicile dans une ancienne centrale électrique dans le quartier de Mitte à quelques pas du célèbre KitKat Club. Aujourd’hui on accède au milieu de ce club par un très long tunnel sombre. Ce club a la particularité d’avoir pour décoration, des barreaux de prison qui séparent le DJ des spectateurs. La musique est d’un volume sonore impressionnant. Les lumières à l’interieur sont aveuglantes. Ce lieu est réputé pour le son assourdissant et ses flashs de lumière blanche aggressive. Une fois à l’interieur on perd la notion du temps. C’est un des clubs berlinois les plus réputés après le Berghain et des DJ de renommée internationale ont l’habitude de s’y produire.

http://www.residentadvisor.net/photos/2011/de110730pasola/_mg_0442.jpg

Le KitKatClub


Le KitKatClub a été crée en 1994.Il est connu du monde entier grâce à son ouverture d’esprit et ses soirées hédonistes pronant la liberté sexuelle. Il a été crée par le producteur de films pornographiques Simon Thaur. Dans ce club les actes sexuels sont autorisés autour de la piste de danse. C’est surtout un lieu de rencontre où l’on peut croiser toutes sortes de personnes… Ce club est avant gardiste de par son ouverture d’esprit. En effet là bas toutes les frontières sociales s’effondrent. Cependant ce club n’a pas toujours été aussi ouvert, et dans les années 90 les soirées étient très orientées pornographie alors qu’aujourd’hui même si le concept de liberté sexuelle est toujours bien présent, la musique de qualité est de rigueur. De très bons DJs Berlinois sont en résidence au sein du club. Ce club contribue aujourd’hui à l’image de Berlin en tant que ville extremement libérale et en tant que capitale mondiale de l’electro/techno.

http://www.berlin.de/orte/club/kitkat/kitkat3_420_280.jpg

Le Bar 25.


Die Bar 25 war ein Techno Club am Spreeufer in Berlin-Friedrichshain. Wurde es zu einem der wichtigsten Clubs von Berlin und hatte einen internationalen Ruf. Nach sieben jahren wurde die Bar 25 im September 2010 nach ein fünftägigen Party geschlossen. Die Lage der Bar wurde von der Stadt Berlin verkauft. Die besten DJs hatten in Berlin bar 25 spielte.



http://3.bp.blogspot.com/-rgeh6kc06me/tkbjkdorkfi/aaaaaaaaa7a/gsa7svhxt04/s640/bar25gertrud.jpg-550x0.jpg

2-Les salles de musique classique



Berliner Philharmonie


La Philarmonie de Berlin est un ensemble de deux salles de concerts situé dans le centre de Berlin. Cet ensemble comporte une salle de concert symphonique ainsi qu’une salle de musique de chambre. Ces deux salles ont été conçues selon les projets de Hans Sharoun, respectivement en 1963 et 1987. Cette salle est le siège du Berliner Philarmoniker, un des orchestres les plus réputé au monde et qui a eu comme chefs d’orchestre les prestigieux Herbert von Karajan et  Claudio Abbado et qui est maintenant dirigé par Simon Rattle. Cette salle est mondialement reconnue grâce à la qualité de son architecture, dont le modèle a été repris maintes et maintes fois pour la construction d’auditoriums. L’architecture de cette salle est extrêmement novatrice et permet au spectateur d’obtenir un son de très bonne qualité et ce malgré les dimensions gigantesques de la salle. Cette salle a été créée pour permettre à l’orchestre philarmonique de Berlin d’avoir une salle alors que la précédente fut détruite en 1944 par un bombardement. Nous avons pu assister à un concert gratuit, donné un midi dans le hall de la Philarmonie. La musique classique contemporaine était alors à l’honneur.



http://operacritiques.free.fr/css/images/berlin_philharmonie.gifhttp://www.albert-videt.eu/photographie/carnet-de-route/berlin_02-2005/images/philharmonie-kammermusiksaal_00.jpg


StaatsOper Unter den Linden


C’est un des trois opéras Berlinois avec le  Deutsche Oper Berlin et le Komische Oper Berlin. Il est situé sur la Bebelplatz sur l’avenue Unter den Linden à Berlin. Sa construction a été lancée en 1741 sous la direction de Fréderic II de Prusse. Depuis ce moment la collaboration entre le StaatsOper et la Staatskapell a toujours été de mise. De très grands chefs d’orchestres et directeurs artistiques se sont succedés à la tête du StaatsOper Unter den Linden jusqu’à aujourd’hui. Aujourd’hui le directeur artistique est Daniel Barenboïm, et l’opéra est fermé depuis mai 2010. Il va rouvrir pour la saison 2013-2014. Cependant depuis octobre 2010 les représentations sont données au Schillertheater. Cette année ce sera Wagner qui sera à l’honneur au Staatsoper. À l’occasion du bicentenaire de sa naissance il est célébré sur toutes les scènes du monde. Le Staatsoper unter den Linden entame la représentation d’une nouvelle version du « Crépuscule des dieux », dernier volet de la tétralogie « L’Anneau du Nibelung ». Le Staatsoper est le plus vieil Opéra Berlinois.



http://www.guideoftravels.com/wp-content/uploads/2012/05/staatsoper-unter-den-linden.jpghttp://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d3/berlin2008-staatoper2.jpg/220px-berlin2008-staatoper2.jpg

3- La Love Parade


Ce festival de musiques électroniques se déroulait tous les ans à Berlin jusqu’en 2007 puis dans des villes de la Ruhr jusqu’en 2010. Il a été créé par Dr Motte en 1989 pour manifester contre le mur de Berlin qui coupait Berlin en deux à l’époque. A l’époque, ce festival n’avait regroupé que 150 personnes autour d’une camionnette. En 1999 elle rassemblait 1,5 million de personnes autour de « Love Mobiles » (grands poids lourds décorés pour l’occasion, et équipés de puissants systèmes sonores). Ce festival est connu malheureusement pour les évènements tragiques qui sont survenus lors de l’édition 2010 de ce festival à Duisburg. En effet dans un tunnel permettant l’accès au site du festival il y a eu un grand mouvement de foule et 21 personnes ont trouvé la mort. Les organisateurs ont étés mis en cause, et il a été décidé que ce festival ne serait plus reconduit.

http://www.gingerdj.com/wp-content/gallery/loveparade/love_parade_006.jpg

III-Berlin Calling, un film représentatif de la vie musicale et artistique Berlinoise.

Présentation du Film :


Le compositeur berlinois de musique électronique DJ Ickarus (Paul Kalkbrenner) écume les scènes des clubs du monde entier avec sa manageuse et petite amie Mathilde (Rita Lengyel). Il décide de rentrer à Berlin pour se consacrer à la création de son nouvel album. A Berlin tout va pour le mieux mais il fait de plus en plus la fête dans des clubs tels que le Bar 25 ou le Maria am Ufer et n’avance pas sur la composition de son album. Dans ce milieu beaucoup de drogues tournent et un soir l’addiction de DJ Ickarus va lui couter une admission en cure de désintoxication. Il s’en suit une véritable descente aux enfers pour DJ Ickarus où alors seule la production de son nouvel album lui permet de rester à flot…



http://www.nuits-sonores.com/blog/wp-content/uploads/2010/11/affiche-berlin-calling.jpeg

Ce film montre tous les aspects de la vie nocturne à Berlin dans les milieux de la musique électronique. Il montre les dessous des clubs branchés de la capitale allemande. Il met en scène la drogue qui est omniprésentes dans ce milieu berlinois. Ce film met surtout en valeur la vie de la jeunesse berlinoise, et met en avant les différents aspects de ce milieu qui font de Berlin une ville attractive, dynamique et capitale mondiale de l’électro. Ce film sorti en 2008 a été réalisé par Hannes Stöhr.


Une BO incontournable signée Paul Kalkbrenner


Si Paul Kalkbrenner était connu avant Berlin Calling il est aujourd’hui devenu une véritable star grâce à Berlin Calling. La bande originale qu’il a créée pour ce film est aujourd’hui reconnue dans le monde entier et Paul Kalkbrenner est un des DJ les plus influents, non seulement à Berlin mais aussi dans toute l’Europe. Le titre  “Sky And Sand » (produit avec son frère Fritz Kalkbrenner) est l’illustration même de la musique que veut faire Paul Kalkbrenner. C’est un des meilleurs DJ Berlinois et il inspire maintenant beaucoup d’autres DJs.http://culturopoing.com/img/image/bruno/berlin%20calling%20photo%20illustration.jpg
Kataloq: wp-content -> uploads -> 2015

Yüklə 54,14 Kb.

Dostları ilə paylaş:




Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2022
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə