Réunion Grand Emprunt – volet recherche – Lyon le février 2010



Yüklə 15,22 Kb.
tarix18.03.2018
ölçüsü15,22 Kb.

Réunion Grand Emprunt – volet recherche – Lyon 1 - le 3 février 2010

Notes Alain Trouillet


Présents :

Directeurs de labos et responsables des quartiers du plan campus (près de 50 personnes !!!)

UCBL - CPE – Ecole centrale – ENS – INSA

Quelques VP délégué de l’UCBL

Fac des Sciences – UCBL (Directeur + qqs chefs de dpts)

Fac des Sciences – UJM (AT)


Rappel général du contexte et du calendrier supposé

Rappel des discussions de la réunion « formations » de lundi dont le cercle était différent

Faire un état des lieux – envisager des fédérations (nouvelles ? puisque de nombreuses fédérations existent – y compris avec des périmètres qui se croisent)

Pb du périmètre des deux GT Sciences et Technologies – besoin de rétablir le continuum – les projets et fédérations couvrent les deux domaines

Rappel des critères nationaux connus et des leviers d’action du PRES

Quelle stratégie adopter ?

Pour commencer : présentation des différentes fédérations existantes et de leurs projets intégrables dans un projet Grand Emprunt

Adosser le projet Grand Emprunt à l’opération campus ?

A noter que cette dernière opération n’avait pas retenu la formation comme voie d’entrée

Compléter avec des grands équipements et des hôtels à projets ?

Ressortir les projets non retenus de l’opération campus ?

Grosses incertitudes sur les critères et les conditions d’emploi des crédits qui pourraient être obtenus

Pas d’angoisse si 10 campus retenus, Lyon sera dedans. Moins évident si 5 campus !!!

Projets labos d’excellence incompatibles avec campus d’excellence (les labos devront être dans l’un ou l’autre) – réponse PRES prévue en infectiologie sur un appel d’offre annexe

Quelle frontière entre l’appel d’offre plateformes technologiques et les grands équipements de l’appel campus d’excellence ?

La question de la gouvernance et des perspectives de fusions d’établissements : pb des SHS abordé

Périmètre du PRES trop large : on ne fera rien à 17 (…)

François Gieres : voir d’abord nos intérêts communs avant de parler structures

Guy Hollinger : oui mais nos labos travaillent déjà ensembles

X : difficile de découpler les questions de politique scientifique et de gouvernance – pb des écoles qui se reconnaitront plus dans un Grand Etablissement à profil « Sciences et Technologies »

Avancer sur le lien recherche, formation, innovation, valorisation, internationalisation du M et du D – aller plus loin sur ces terrains que dans le projet campus lyonnais
Rqe perso : je pense que c’est la porte d’entrée pour l’UJM – nous avons un état d’avancement de la réflexion collective sur ces questions plus avancé que les lyonnais qui sont très morcelés et divisés sur le sujet – notre projet campus à Carnot intégrait ces dimensions – repartir de là ?
Présentation du collegium Ingénierie

(section CNRS 7, 8 et 10) – UCBL – INSA- ECL – ENS impliqués

avis AERES = ressemble à une fédération de labos en Sciences de l’Ingénieur et néglige un peu le volet formation et le volet valorisation ( ?!) – appui sur institut Carnot – inclus labos imagerie médicale, informatique, Centre lyonnais de Microscopie (CLYM), CREATIS

vœux de développer des interfaces avec les fédérations de physique

mots clés : capteurs, nanotechnologies, smart systems – imagerie multidimensionnelle, multi-échelle, multiphysique, 3D – ingénierie du vivant – énergie et systèmes intelligents d’economie d’energie - etc …

Rqe : pas de proposition concrète

Présentation de la fédération de Physique André Marie Ampère :

5 labos fondateurs – projets de regroupements

8 plateformes techniques + 3 communes avec fédération chimie

Discussions sur les profils des postes demandés aux établissements

Proposition : jouer sur une des spécificités de la physique qui est de créer des instruments pour proposer un projet innovant sur des instruments du futur

Demandes parvenus des labos à hauteur de 15 M€
Présentation de la fédération de Chimie (ICL)

2 universités (UCBL et UJM) – 3 écoles (Rqe : le LRMP est intégré à cette fédération)

620 permanents

Proposition : travail sur sa plateforme globale qui regroupe plusieurs plateformes techniques – rénovations – élargissements – créations pour arriver à 12 ou 15 plateformes

7 grands projets soumis par les directeurs de labos

Discussion sur le cloisonnement de la fédération – liens avec le secteur chimie pour la santé ?


Présentation de la fédération CLYM (microscopie)

(cf document envoyé par mail avant la réunion)

3 projets de moyens mi-lourds pour élargir la plateforme technologique pour les sciences dures et les sciences du vivant

Projet de déménagement pour rapprocher des plateformes (pas compris si c’était déjà dans le plan campus ?)

Remarque sur le retard lyonnais dans les synergies entre la physique et les sciences du vivant

(Rqe : porte d’entrée pour l’UJM ???)

X : quid de la question des personnels pour faire fonctionner les plateformes ?


Fédérations de Biologie :

3 fédérations : Lyon Nord La Doua (8 UMR – 600 personnels), Lyon Sud (9 unités de recherche (90 équipes dont INSERM) et Lyon Est (pas de représentant)

elles regroupent des futurs ex-IFR et futurs SFR ( ?)

Structuration moins avancée – tous les labos ne sont pas encore dans une des 3 fédérations (objectif à terme pour le prochain CQ)

Rapprochements avec les neurosciences de Lyon Est

Mise en commun de plateformes par les différentes unités sur Lyon Sud

Projet IFR La Doua : plateforme d’écologie expérimentale (Ecoaquatron 2ème phase + Insectes Pathogènes Environnement Santé + Serre 2)

Projet IFR Lyon Sud Biosciences : développement de nouvelles plateformes en imagerie, criblage/biomarqueurs, calcul numérique/bio-info/modélisation, spectroscopie/proteomique/métabolomique, organismes modèles (souris, poissons, droso, plantes), génomique/séquençage haut débit, écologie


Fédération « modélisation » (absente)
Fédération d’informatique (5 labos – 600 personnes)

Pas de structuration très avancée – Participent au collègium d’Ingénierie et à d’autres fédérations

Projets de plateformes non retenus dans le plan campus – Les ressortir ?
Maths :

L’Institut Camille Jordan est la fédération qui regroupe tous les labos.

Projet de création d’un centre international de modélisation pour les biosciences ?

Proposition Lyon 1 : s’appuyer sur le projet FRUMARA qui associait Lyon et Saint-Etienne pour une proposition fédérative en maths appliquées

Sciences de la Terre :

Projet de rejoindre le CRAL et d’installation de l’OSUL sur le campus de La Doua



Intégration dans des projets déjà présentés par les autres fédérations

Développement de plateformes

Yüklə 15,22 Kb.

Dostları ilə paylaş:




Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2020
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə