Dossier provisoire à remettre au plus tard le 20 juin 2012 Identification du Projet

Sizin üçün oyun:

Google Play'də əldə edin


Yüklə 28.23 Kb.
tarix18.04.2018
ölçüsü28.23 Kb.

Dossier provisoire à remettre au plus tard le 20 juin 2012

Identification du Projet (2 lignes maxi)

Création de TP virtuels



Nom et Prénom du chef de projet : UNISCIEL Monique Vindevoghel

Adresse complète : SEMM Université Lille1 59655 Villeneuve d’ascq Cedex

Mail : Monique.Vindevoghel@univ-lille1.fr

Téléphone 33 (0)6 84 40 02 12

Nom de l’établissement membre d’e‐Omed auquel appartient le chef de projet : UNISCIEL

Établissements impliqués et nom des personnes impliquées

‐ Membres d’e‐Omed



Accord obtenu

UNISCIEL France

INSA Lyon (Communauté Thématique Télé-TP) Didier Noterman, Philippe Lonjou

Université virtuelle Tunisie (Molka Belcadhi)

Ecole Normale Supérieure de Nouakchott (M Baba Amina, chargé des relations internationales)

Al-Quds Open University Palestine (Mohamed Abu Maliq, directeur)

Nettuno Italie (Nicola Pavarati chargé de projet)

Pressentis avec accord probable

Faculté des Sciences Dhar el Mahraz FEZ (Mohamed Ouazzani Doyen)

Université Libanaise Faculté des Sciences (Ali Meimneh Doyen)

‐ Non encore membres d’e‐Omed ayant donné leur accord

Université de Tlemcen Algérie ( Directrice du centre de téléenseignement Mme Hadjira TERKI) (donne son accord au projet et souhaite adhérer)

École Supérieure d'Informatique d' Alger, l'ESI (Directeur M. Mouloud KOUDIL),

Ecole Nationale Supérieure d'Hydraulique de Blida (Directeur M. M. S. BENHAFID)

Ecole Nationale Supérieure des Travaux Publics d'Alger (Directeur M. Ali ZERZOUR),

Une pièce justificative signée du chef d’établissement validera l’implication

Uitlisateurs cibles et nom des établissements s’engageant dans l’utilisation des livrables

Les établissements partenaires et les universités dont les enseignants participeront aux formations dans chaque pays



Présentation du projet

Contexte et objectifs du projet (acteurs, enjeux, public visé, etc.) ;

Exposé des motifs

Il s’avère qu’un des problèmes des pays du pourtour de la méditerranée est la massification de l’enseignement. Ce problème est crucial dans les études scientifiques pour les travaux pratiques : le matériel manque et les salles sont sursaturées.

Une solution consiste à créer des TP virtuels en soutien tout en sachant qu’il est important que les étudiants puissent manipuler. Aussi prévoit-on de réaliser une simulation virtuelle des TP pour préparer ces TP, apprendre à réaliser des mesures et faire connaissance du matériel.

Plusieurs scénarios pédagogiques peuvent être ensuite utilisés :

Les étudiants peuvent passer ensuite sur les TP réels. Dans ce cas, la durée des TP en salle de TP est diminuée considérablement par la préparation préalable sur ordinateur, ce qui permet à plus d’étudiants de passer sur le matériel. Une étude faite par des spécialistes en sciences de l’éducation a montré que cette préparation préalable fait également que les TP sont mieux compris et que les erreurs sont moins fréquentes.

Lorsqu’il y a peu de matériel, il est possible de faire tourner les étudiants sur une seule manipulation pour leur faire connaître et toucher le matériel puis de leur faire exploiter les données expérimentales à partir d’une simulation reprenant des images du matériel qu’ils viennent d’utiliser.

Enfin, les TP virtuels peuvent être utilisés comme initiation à l’expérimentation dans l’enseignement à distance.

Les simulations virtuelles sont faites à partir du logiciel SEMMLABS réalisé à l’université de Lille. Leur réalisation ne demande aucune connaissance informatique puisqu’il s’agit simplement de faire une suite de photographies de la manipulation pour diverses valeurs des paramètres. Le logiciel réalise alors une sorte de vidéo interactive où l’étudiant peut faire varier les paramètres comme sur la manipulation réelle à l’aide de la souris. Le matériel nécessaire est simplement un appareil photo numérique standard, un pied photo et un ordinateur. Il est facile de former une personne spécialisée et les enseignants motivés à ce logiciel.

La démonstration de ce logiciel dans diverses missions a intéressé énormément les enseignants qui demandent à être formés.

Description du projet

Il s’agit d’un projet pilote consistant à initier une banque de TP virtuels essentiellement de premier cycle scientifique universitaire et de TP plus spécialisés d’écoles d’ingénieurs, mutualisée entre les partenaires d’e-Omed.

Chaque partenaire du projet



  1. s’engage à organiser une formation de formateurs à l’usage de SEMMLABS, logiciel de création de TP virtuels, à destination de ses propres enseignants (et ouverte aux enseignants des autres universités du pays, partenaires d’e-Omed)

  2. établit la liste de travaux pratiques scientifiques pratiqués dans son établissement, définit dans la liste précédente la liste des TP susceptibles d’être virtualisés en tout ou partie

  3. choisit avant la formation et en concertation avec les formateurs le sujet devant mener à une réalisation complète au terme de la semaine de formation

  4. développe ensuite, hors formation, un TP virtuel au minimum ou plus suivant ses possibilités

  5. met à disposition sur le site e-omed les TP virtuels qu’il a développés

  6. organise lors de la semaine de formation une présentation aux enseignants des ressources numériques associées au TP et plus généralement de ressources numériques disponibles au sein des communautés thématiques « Premier Cycle Scientifique Méditerranéen » et « TéléTP ».

Etat des lieux    analyse de l’existant en ressources médiatiques, analyse du marché, CT concerné ou projeté,
Apports du projet par rapport à l’existant

Livrables (matériels et immatériels)

2 TP virtuels au moins par partenaire
Résultats attendus à la fin du projet

Banque mutualisée de TP virtuels couvrant essentiellement le premier cycle universitaire et ouverte aux écoles et instituts


Si projet de formation :

‐ Volume horaire apprenant (heures équivalentes présentielles)  

‐ Contenus thématiques (chapitres, activités pédagogiques ou autres)

‐ Choix permettant de favoriser l’appropriation



Ressources projet
Échéancier prévisionnel : juillet 2013 : 2 TP effectué par partenaire + septembre 2013 : mise en ligne d’une banque de TP virtuels

Moyens humains technique et organisationnels :

Moyens humains : 2 formateurs du Nord, +enseignants ainsi que ingénierie pédagogique et technique des différents pays partenaires

Moyens matériels : 1 appareil photo numérique et 1 pied photo adapté

Organisation : salle informatique + matériel scientifique nécessaire sur place
Choix techniques et technologiques  (maintenance pérennité, normes, libre accès, etc.)

Banque de TP mutualisés en libre accès crées sous le logiciel semmlabs (gratuit)


Estimation du coût du projet en k€ en précisant l :

‐ La part des membres concernés,  

‐ Les ventilations en moyens humains ((jour.EC, jour.Technicien et coût journaliers associés)

‐ La ventilation des moyens matériels


Coût estimatif du projet





description

Prise en charge

Une mission nord sud de deux personnes spécialistes de SEMMLABS pendant une semaine de formation et de réalisation

Frais de transport + frais de séjour



e-Omed

Expertise pédagogique et technique, coordination de projet

UNISCIEL

Equipement : appareil photo + pied photo adapté de qualité

e-omed

(incitatif)



Elaboration collaborative des scénarios pédagogiques

Universités partenaires

Production de 2TP virtuels au moins

Universités partenaires

Expérimentation, labellisation par e-omed

Universités partenaires

Frais de déplacement /séjour des participants à la formation autres que l’université d’accueil

Universités partenaires

Frais d’organisation

eomed

Total par pays partenaire

9 000 euros

Participation demandée à e-omed :

4 500 euros par pays partenaire participant

Dostları ilə paylaş:
Orklarla döyüş:

Google Play'də əldə edin


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2017
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə