Le calendrier d’application de la loi votée le 24 décembre dernier par le Parlement français prévoit son entrée en vigueur dès 2013 pour les contenants de denrées alimentaires à destination des enfants de moins de trois ans et sa généralisation au 1er

Sizin üçün oyun:

Google Play'də əldə edin


Yüklə 227.36 Kb.
səhifə2/3
tarix18.03.2018
ölçüsü227.36 Kb.
1   2   3

Un composé cristallisé : Un composé cristallisé est un composé dans lequel les atomes respectent un ordre de formation, ce qui le distingue des composés s amorphe : verre, …

Un acide : composé chimique généralement défini par ses réactions avec un autre type de composé chimique complémentaire, les bases.

Une base : produit chimique qui, à l'inverse d'un acide, est capable de capturer un ou plusieurs protons ou, réciproquement, de fournir des électrons.

Un amphotère : Qui agit à la fois comme un acide et comme une base : l’eau est un composé amphotère.

Un alcool primaire : Un alcool est dit primaire, lorsque le groupe hydroxyle OH est porté par un carbone.

Des liaisons conjuguées : Une alternance de doubles liaisons et de simples liaisons « forme » des doubles liaisons conjuguées.

Un hybride de résonance : dessin faisant partie de la représentation de Lewis : Les liaisons conjuguées varient au cours de la réaction du fait de la variation des électrons autour du cycle (ici benzène).

La représentation de Lewis : une représentation en deux dimensions de la structure électronique externe des atomes composant une molécule.

Une chaîne carbonée : une molécule organique, la chaîne formée par un ensemble d'atomes de carbones reliés par les liaisons covalentes.

Une condensation catalysée : La catalyse est le phénomène de modification de la vitesse d'une réaction chimique. Alliée à la condensation on obtient une modification de vitesse de condensation dans une réaction chimique.

Alcalin : Synonyme de Basique.

Un échangeur cationique : Il modifié un polymère de telle façon que les groupes ioniques soient présents sur ses chaînes.

La thermo-cristallisation : phénomène par lequel un corps passe à l'état de cristaux avec un changement de température.

Un monomère : Un monomère peut contenir une ou plusieurs fonctions chimiques susceptibles de participer à la réaction de polymérisation.

Un polymère : Un polymère peut être liquide ou solide. Il est composé d’enchainement de monomères.

Un agent durcisseur : élément ajouté à une réaction chimique permettant d’obtenir un produit solide.

Une polymérisation par étapes successives : Polymérisations de monomères en plusieurs étapes, nécessitant l’action de l’homme ou non.

La polycondensation : La polycondensation est un mécanisme de polymérisation qui consiste à faire réagir plusieurs éléments afin de changer leur état de gazeux en liquide.

Un composé cristallisé : Un composé cristallisé est un composé dans lequel les atomes respectent un ordre de formation, ce qui le distingue des composés s amorphe : verre,

II) POURQUOI CHANGER ?

    1. La Contamination par le Bisphénol A




      1. La contamination humaine

Elle peut se faire par les voies respiratoires et par la peau. En effet on peut en retrouver des traces significatives dans les poussières domestiques. La contamination par voie cutanée a été mise en évidence par une étude américaine qui a mesuré la concentration de BPA dans le sang de caissières d'un supermarché. Elle serait 8 fois plus élevée que la moyenne. Cela résulterait du contact fréquent avec les tickets de caisse dont le révélateur est souvent constitué de BPA.




Mais le principal mode de contamination (et de loin) reste la voie orale. En effet l'ingestion de produits ayant été en contact avec un contenant constitué de BPA (polycarbonate) ou recouvert d'une résine époxyde (contient du BPA) est risquée.
Le BPA migre facilement dans les aliments et cette propriété est fortement stimulée par la chaleur. Chez l'Homme on retrouve des quantités mesurables de BPA dans le lait, les urines, le sérum, la salive et le liquide amniotique. Des dosages urinaires ont été réalisés sur 2500 personnes aux États-Unis et ceu-ci révèlent la présence de taux de BPA identifiables chez 93 % de cette population. En France, dans le cadre de la campagne DETOX la WWF (World Wildlife Fund) a effectué pareillement des relevés et le pourcentage est comparable. Le BPA est donc partout ! On remarque tout de même que la concentration dans les populations des pays en voie de développement est sensiblement plus faible en raison de la moindre exposition.

      1. La contamination des aliments

Malgré les nombreuses précautions prises lors de la production de matériaux à base de BPA, certains en raison de leur propriétés (tendance à se dégrader : c'est un matériau organique) ou du vieillissement contaminent les aliments lors d'un contact. En effet le polycarbonate et les résines époxydes présentent de nombreuses qualités mais leur résistance chimique est faible.


Ainsi, à température modérée (environ 60°C), en contact avec de l'eau, ils se dégradent et libèrent de nombreuses molécules de BPA. En 1985, une synthèse bibliographique montrait déjà la dégradation du BPA en déterminant les facteurs de dégradation les plus actifs comme l'humidité et les radiations lumineuses. De plus, un faible Ph du liquide (par exemple : un détergent puissant) peut être aussi un facteur de migration pour le BPA selon le rapport de l’AFSSA. La sensibilité du PC à la réaction d’hydrolyse < 100°C a fait l’objet de nombreuses publications. On rapportera encore des travaux réalisés plus récemment par l’ENSAM de Paris en 1995 (3) :  » Cette perte de masse est essentiellement due à la formation de bisphénol-A (qui cristallise) et d’oligomères. » On remarque que la migration est de plus en plus faible avec le temps.

On s'aperçoit donc que le polycarbonate est inadapté pour la contenance alimentaire et particulièrement d'eau chaude ou de vapeur d'eau. Il n'aurait donc jamais dû se retrouver dans nos ustensiles de cuisines (boîtes, biberons, assiettes, couverts...etc.). Il en est de même pour les résines époxydes (canettes métalliques).
Il en est de même pour les résines époxydes. Bien que le BPA soit un maillon (monomère) de la chaîne des polycarbonates (polymères) ou des systèmes époxy, sa polymérisation n'atteint jamais les 100%. On obtient donc toujours des résidus de BPA dans le produit finit. De plus, en présence d'un liquide alimentaire et d'une haute température ont lieu diverses réactions chimiques. Ainsi a lieu la fragmentation des chaînes moléculaires ce qui entraîne l'extraction du BPA du contenant vers l'aliment. Lors du transfert de BPA dans un liquide, celui-ci est 50 à 100 fois plus fort si le liquide est chauffé.




Certains sites, revues, et séminaires se posent également la question d’une migration du BPA, présent dans les encres servant à imprimer les emballages des produits alimentaires, vers les aliments.


      1. Contamination de l'environnement

On ne possède encore que très peu de données quant à la contamination de l'environnement par le BPA car on ne connaît pas toutes les sources de contamination. Cependant on sait qu'il est largement disséminé car on le retrouve chez presque tous les êtres vivants. La contamination de l'eau est suspectée d'être à l'origine d'une grande partie de cette pollution : Elle résulte de l'utilisation de la technique du gainage pour réhabiliter les canalisations d'adduction d'eau potable.



Le gainage est un procédé qui consiste à insérer un revêtement étanche à l'intérieur des canalisations. Cette opération permet d'éviter de remplacer les conduites d'eau dégradées par des conduites neuves. Néanmoins pour cela, on utilise fréquemment des résines époxydes. Elles sont aussi utilisées pour les revêtements de réservoirs de stockage d'eau potable et d'autres bassins de rétention.




Malgré le manque d’analyses de la composition chimique de l’eau provenant de canalisations gainées, l’observation de cas où le séchage n’a pas été suffisamment long pour ces résines a permis de montrer une migration du Bisphénol A selon le Réseau environnement santé (RES) et les ONG Chemsec (International Chemical Secretariat) et WECF (Women in Europe for a Common-future). D’après ces associations et comme dit précédemment : « la quantité de BPA contenue dans l’eau augmente en fonction de la température des conduites et de la température de l’eau ». Certains relevés réalisés en Allemagne ont montré des taux de BPA supérieurs à 280µg/L dans des canalisations d’eau chaude à la suite d’une opération de gainage défectueuse. Cette quantité est largement supérieure au seuil limite de 30µg/L fixée par l’UE. Ainsi, il ne fait aucun doute que la méthode du gainage entraîne une migration de BPA vers l’eau en fonction de la qualité de sa réalisation et qu’elle représente un danger non négligeable pour la santé des consommateurs et de l’environnement.
A l’heure actuelle aucune réglementation n’existe au niveau européen pour remédier au problème du gainage. Les ONG exigent donc « que les propriétaires, les gestionnaires de logement et régies des eaux se penchent sur la question et utilisent des alternatives plus sûres ». Les associations mettent en avant qu’il existe des alternatives avec des matériaux à base de polyester et de polyuréthane sans BPA et des résines au silicone mais celles-ci restent cependant à évaluer plus précisément.



      1. Comment éviter la contamination ?

Si l’on possède des contenants alimentaires en polycarbonate ou contenant des résines époxy, il est nécessaire de ne pas les chauffer ni de chauffer leur contenu.


Après avoir fait les courses, il vaut mieux éviter de mettre en contact le ticket de caisse et les aliments (en le jetant dans le sac par exemple). En effet la quantité présente dans les tickets de caisse est parfois 1000 fois supérieure à celle contenue dans une canette de soda.

Lorsqu’on achète un objet en plastique, il faut se montrer prudent et regarder le code de recyclage. Celui-ci permet de connaître la présence de tel ou tel type de plastique.



On trouve du BPA majoritairement dans les polycarbonates (7) mais on en trouve aussi dans le PVC (3) et les polystyrènes (6) en quantités plus faibles. Sans code de recyclage, il est préférable de se tourner vers un autre article dont on connaît la composition chimique.
On peut recycler les assiettes, boites, saladiers, gobelets, pots, gourdes ...etc. en polycarbonate à un autre usage que l'usage alimentaire et remplacer ceux-ci par des produits en verre, en inox, en pyrex ou en porcelaine. Il existe pour cela des sites comme sans-BPA.com qui permettent de trouver des remplaçants à nos outils de tous les jours.



    1. Mode d'action du Bisphénol A

      1. Fonctionnement du système hormonal




  • Fonctionnement de l'axe hypothalamo-hypophysaire gonadique




Schéma de fonctionnement chez l'homme




Schéma de fonctionnement chez la femme
Chez la femme, l’hypothalamus libère l'hormone GnRH (Gonadotropin Releasing Hormone)directement en direction de l'hypophyse ce qui stimule cette dernière. Elle se met alors à produire des hormones gonadotropes (dites Gonadotropines ou Gonadostimulines) : La LH (Luteinizing Hormone) et la FSH (Follicle Stimulating Hormone) qu'elle transmet par le sang aux ovaires qui vont alors produire de l’œstradiol. Celui-ci circule dans le sang et réagit avec des récepteurs (voir suite) et génère de nombreux effets dans l'organisme (voir suite). Enfin, les œstrogènes exercent un rétrocontrôle sur l'hypothalamus. Si la concentration des œstrogènes est inférieure à 200pg/ml alors ils véhiculent un signal négatif qui laisse la production se perpétuer. Si la concentration dépasse 200pg/ml, lorsque le follicule est prêt à ovuler, les œstrogènes véhiculent un signal positif. Cela entraîne une décharge prolongée et massive de GnRH à l'origine du pic ayant lieu avant l'ovulation.


  • La fonction des œstrogènes

La fonction principale des œstrogènes est de stimuler le développement des caractères sexuels femelles secondaires et d'assurer la croissance et le bon fonctionnement de l'appareil reproducteur femelle. Son rôle dans la fonction de reproduction est plus précisément :

  • Lors du cycle ovarien, de provoquer le développement de la muqueuse utérine afin qu'elle soit capable d'accueillir l'embryon.

  • De réguler, à travers son action dans l'axe hypothalamo-hypophysaire gonadique, le déclenchement de l'ovulation et donc de l’œstrus.

  • De déclencher le développement des caractères sexuels secondaires

  • Au cours de la gestation, ils permettent le développement du tissu mammaire et de sa préparation pour la lactation




  • Comment agissent les œstrogènes ?

Ils agissent en général en se liant à des récepteurs nucléaires qui sont des protéines intracellulaires. Il s'agit des récepteurs alpha (ER) et bêta (ERβ) des œstrogènes. Il existe un autre récepteur potentiel récemment découvert appartenant à une autre famille de récepteurs du nom de GPR30.



Récepteur alpha Récepteur bêta
Les effets des œstrogènes sur leurs cellules cibles, réalisés à l'aide des récepteurs (ER et ERβ), peuvent être différenciés en deux types :


  • les actions génomiques : elles modifient l'expression des gènes en modulant leur transcription.

  • les actions non génomiques : elles concernent d'autres acteurs moléculaires dans les cellules

      1. Intervention du BPA dans ce système



C'est au niveau de ces récepteurs qu'intervient le BPA. En effet il est œstrogéno-mimétique. Il possède une structure proche de celle de s œstrogènes notamment par la présence de groupes phénols, le groupe se liant aux récepteurs des oestrogènes. C'est un agoniste faible des œstrogènes. Cela signifie qu'il est capable de se substituer aux œstrogènes et activer les récepteurs ER et ERβ lui même. Cependant il possède beaucoup moins d'affinité avec ces récepteurs que les œstrogènes. Ainsi il faudrait des quantités 10000 fois supérieures pour observer le même effet entre BPA et œstrogène.


      1. Effets du BPA sur les êtres vivants




  • Interprétation des résultats

Voici comment fonctionne l'interprétation (faites par l'AFSSA) des résultats et conclusions des études sur le BPA.



Limites méthodologiques
Certaines études ne présentent pas tous les critères permettant une interprétation fidèle à la réalité en raison des limites méthodologiques majeures qu'elle présentent. Le résultat de ces études n'est donc pas de valeur. Elles ne sont donc pas retenues lors de l'analyse des résultats afin d'amener à une conclusion. Ces limites sont nombreuses :

  • un faible effectif de la population étudiée

  • une technique inadaptée pour le dosage des quantités de BPA

  • un mode de conservation de mauvaise qualité

  • une hygiène trop faible

Malgré le respect des méthodes scientifiques pour ce type d'étude, certains facteurs sont tout de même à l'origine de divergence lors de l'analyse des résultats et mènent à des conclusions contradictoires :



  • la voie d'administration

  • l’espèce et la souche de l'animal étudié (pour le cas des études animales)

  • la maturité sexuelle variante des sujets




  • Effets sur la santé (présentation et résumé des études)


État des connaissances
Étant donné le fait, que les effets sont encore très controversé et qu'ils ne sont pas tous avérés, je vais présenter ici les résultats des études de bonne qualité sur chacun des effets suspectés chez l'homme et chez l'animal (en majorité des mammifères et plus particulièrement des rats).
Transposition des données animales à l'Homme
La transposition des effets avérés chez le rat à l'homme est très délicate. Le rat est certes comme nous un mammifère cependant sa sensibilité aux perturbateurs endocriniens est fortement supérieure. Il est donc possible que certains effets n'aient pas lieu chez l'Homme.
Il est de plus à noter que cette opération est nécessaire car il est impossible de réaliser des études précises sur l'Homme sans enfreindre ses droits (impossibilité de faire subir des tests, de disséquer le corps...etc.). L'étude des effets du BPA chez l'Homme se fait donc par le biais de questionnaires, de témoignages et de relevés d'urine.
Controverse effets à faible dose
Certaines études réalisées à de très faibles doses sur les animaux montrent la présence d'effets sur la santé. Elles suggéreraient alors une révision de la DJA (dose journalière admissible) mais ces effets sont identifés seulement chez les rongeurs qui possèdent une sensibilité supérieure au BPA que l'être humain.



  • Système reproducteur mâle




  • Chez l'Homme

Selon deux études, un taux de BPA élevé dans les urines est corrélé avec une augmentation des troubles de la fonction sexuelle. Cependant une étude montre qu'aucune corrélation n’existe entre les concentrations urinaires en BPA élevées et les paramètres spermatiques. Néanmoins, une autre étude fait état d'une testostéronémie plus élevée dans le cas de concentrations de BPA dans les urines élevées.


  • Chez l'animal

Les études ont toutes été réalisées chez le rongeur. Elles rapportent en majorité des concentrations augmentées de testostérone, une hypotrophie des testicules, une dégradation des paramètres spermatiques ainsi qu‘une diminution des concentrations hormonales à forte dose. Néanmoins, d‘autres études ne rapportent aucunes anomalies.


  • Conclusions

Seulement 3 études ont été réalisées chez l‘Homme pour plus de 100 chez l‘animal. Il est donc impossible de conclure sur l‘effet du BPA quant à la quantité ou la qualité du sperme. Certains effets restent tout de même chez l‘Homme controversés mais avérés chez l‘animal:

-la modification de l‘âge de la puberté

-la modification du poids des organes reproducteurs

-modification du taux d‘hormones

-modification de la qualité du sperme

Ainsi la modification des paramètres spermatiques est à retenir pour les risques sur la santé.




  • Système reproducteur femelle

Il existe de nombreuses études concernant les effets du BPA sur le système reproducteur femelle car c‘est ici que les effets sont les plus évidents et les plus nombreux.




  • Chez l'Homme

Les études rapportent une association entre taux de BPA élevé et une augmentation des risques de fausse couche, un avancement de la date d‘accouchement, une diminution du nombre d‘ovocytes et de leur qualité, une augmentation de la concentration en testostérone et une augmentation de l‘indice de masse corporelle.


  • Chez l'animal

Les études rapportent de très nombreux effets. Une haute concentration en BPA serait corrélé avec l‘apparition d‘ovaires polykystiques et d‘autres pathologies ovariennes, une hyperplasie de l‘endomètre, une réduction de l‘âge de la puberté, une altération de l‘ontogénèse et de la fonction gonadotrope (irrégularité des cycles), une diminution de la fertilité, une modification au niveau de la sécrétion des hormones, des anomalies de fonctionnement de l‘axe hypothalamo-hypophysaire-gonadotrope (HHG), une avance de la maturation sexuelle et une accélération du processus pubertaire ainsi qu‘avec une diminution du poids de l‘utérus.


  • Conclusions

Les études étant peu nombreuses chez la femme, il est difficile de conclure. Seule la perturbation de la maturation ovocytaire est suspectée. Chez l‘animal plusieurs effets sont cependant avérés :

- le risque supérieur de l‘apparition de kystes ovariens

- l‘hyperplasie de l‘endomètre

- les perturbations de l‘axe HHG


Ces effets sont donc à retenir pour l‘évaluation des risques sanitaires chez l‘Homme.


  • Chez l'Homme

Il existe très peu d'études chez l'Homme : seule une étude met en évidence des comportements externalisés (hyperactivité, agressivité) chez les petites filles mais est difficilement interprétable.


  • Chez l'animal

Les différentes études menées mettent en évidence de nombreux effets liés à l'exposition au BPA :

-une diminution du comportement exploratoire et une détérioration de la mémoire spatiale mais l'étude présente des limites méthodologiques.

-une anxiété plus marquée

-une perte du dimorphisme sexuel comportemental

-une modification du comportement maternel

-perturbations du développement neural (inhibition de la synaptogénèse dans l'hippocampe et le cortex préfrontal.

-une perturbation des systèmes aminergiques, glutamergiques et impliquant les hormones sexuelles.


  • Conclusions

Les données sont insuffisantes chez l'Homme. Cependant chez l'animal, plusieurs effets du BPA sont avérés :

-effets sur l'anxiété et sur le comportement exploratoire

un autre est suspecté :

-la modification du comportement maternel

Les modifications de la neurogénèse sont donc à retenir quant aux risques liés au BPA


  • Métabolisme et système cardiovasculaire




  • Chez l'Homme

Les études montrent un lien entre concentrations en BPA élevées et la glycémie à jeun, des risques supérieurs de développer des pathologies cardiovasculaires et concentration d'androgènes élevées.


  • Chez l'animal

Les études mettent en évidence qu'une exposition au BPA entraîne une réduction de la tolérance au glucose, une augmentation de la résistance à l'insuline et des taux plus élevés d'insuline, une hyperlipidémie et le développement de l'obésité


  • Conclusions

Chez l'Homme, le rôle du BPA dans le développement de maladies cardiovasculaires est suspecté. Chez l'animal, l'augmentation de la lipémie est avérée, la surcharge pondérale est suspectée. Les modifications du métabolisme des lipides sont donc retenues comme risques liés au BPA


  • Autres

Des effets sur le système immunitaire, la prostate, la thyroïde et les intestins ont été mis en évidence chez l'animal mais l'état actuel des études ne permet pas de conclure.

Cependant des études chez l'animal mettant en relation une forte exposition au BPA et des risques plus élevés de développer un cancer du sein ont été réalisées. Ces risques étant avérés chez l'animal, ils sont à retenir pour l'évaluation des risques chez l'Homme.
Ainsi de nombreux effets sont avérés chez l'animal mais ceux-ci ne permettent pas de conclure sur les effets sur l'Homme. Il est donc nécessaire de réaliser de réaliser plus d'études sur l'Homme afin de s'assurer du caractère nocif du BPA pour certains aspects.

Lexique du chapitre II:




Dostları ilə paylaş:
1   2   3
Orklarla döyüş:

Google Play'də əldə edin


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2017
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə