Port autonome de conakry

Sizin üçün oyun:

Google Play'də əldə edin


Yüklə 1.82 Mb.
səhifə25/34
tarix30.12.2018
ölçüsü1.82 Mb.
1   ...   21   22   23   24   25   26   27   28   ...   34

  • renouvellement des revêtements des terre-pleins bord à quai avec un éclairage conforme aux normes pour permettre le stockage et les opérations de manutention sur le parc, de jour comme de nuit, dans de bonnes conditions ainsi que les voies d’accès aux installations. Le type et l'épaisseur des revêtements seront choisis en fonction des conditions du sol, du type de manutention, de la forme du réservoir et de l'équipement de manutention selon les plans fournis par le Concessionnaire dans son Offre Spontanée.

  • rénovation des structures portuaires. Les structures nécessaires à l’activité du Port seront rénovées. Ce programme de rénovation comprendra la rénovation :

    1. Les ateliers de maintenance (5 000 m2)

    2. Les bâtiment administratifs

    3. Les entrepôts (12 000 m2)

    4. L’entrée de terminaux et les autres portes d'entrée

    5. Les bâtiments réservés aux ouvriers (600 m2)

    6. Le local vestiaire, WC et douches pour ouvriers (400 m2)

    Les portes d’accès des terminaux et les installations d'entrée seront construites dans les normes internationales pour contrôler la sortie et l’entrée du Port, recevoir les documents d'entrée-sortie, mesurer les poids des marchandises et véhicules et pour pouvoir effectuer les vérifications de sécurité.

    Les portes des terminaux et les installations d'entrée seront définies selon la norme internationale afin de contrôler la sortie et l’entrée du Port, de recevoir les documents d'entrée-sortie, de mesurer les poids de la cargaison et d’effectuer des vérifications de sécurité.



    • travaux relatifs au port de pêche du Port de Conakry, comprenant une luge conventionnelle et un équipement de levage simple pour l'entretien des navires de pêche. Les installations nécessaires à l'activité du port de pêche (installation de fabrication de glace, entrepôt frigorifique, installations de lavage et de séparation, pesage, etc.) seront installées.

    • mise en place d'un système d'éclairage sur le Port, afin de permettre l'exploitation du Port la nuit. Un système d'éclairage avec des mats de 35 mètres et de 50 mètres de haut munis de projecteurs sera installée pour assurer l'éclairage nécessaire sur le Domaine Portuaire. Les mats seront installés tous les 100 à 200 mètres. Le centre du Port sera éclairé à l'aide des mats à projeteurs de 50 mètres de hauteur, la lisière du Domaine Portuaire avec les mats de 35 mètres de hauteur. L'éclairage des voies au bord du terminal conventionnel et dans la zone du mur de sécurité sera effectué par des poteaux d'éclairage de 12 mètres de hauteur.

    • travaux relatifs à la connexion au réseau d'électricité urbaine et fourniture d'un groupe électrogène modulaire.

    • connexion au réseau d'eau potable. Le réseau d'eau potable sera connecté à deux branchements (à savoir le raccord du réseau public d'eau potable du Port et à celui du réseau urbain).

    • récupération et canalisation des eaux de pluie et des eaux usées. Les eaux pluviales seront recueillis par des surfaces de constructions ou naturelles : terrasse, toiture, sol. La récupération et la canalisation des eaux de pluie répondront à différents objectifs :

    • La récupération des eaux de toitures pour l'arrosage ;

    • La dépollution des eaux tombées sur routes ou surface bâtie (zone industrielle, activités polluantes) ;

    • La canalisation des gros volumes d'eau en cas de fortes pluies ou d'orage pour éviter les inondations et les submersions.

    • mise en place d'un système de contrôle et de gestion informatique, afin de permettre au Port de Conakry de respecter les dispositions du Code ISPS (International Ship and Port facility Security Code), qui régit la sécurité des ınstallations portuaires et la sûreté des navires.

    En outre, un système d'application du quai à poste général comprendra : le système de gestion de production du quai, le système de gestion des actifs de l'entreprise et le système d'automatisation des bureaux.

    Un système de réseau local de gestion de production et un système de réseau WAN à Internet seront installés dans l'aire de stockage. Réseau local adapte la technique d'Ethernet industriel Gigabit à norme d’IEEE 802. 3z. La structure d'internet est la topologie en Etoile, le Protocole réseau est le protocole TCP / IP.

    La configuration spécifique sera la suivante : équipement de deux systèmes de serveur de base de données de secours à chaud et réseau de disques. Fonctionnent du système de base de données et système de gestion de production ; Configurer les serveurs de fichiers de PC, exécutant les systèmes d'automatisation de bureau, système de gestion des actifs d'entreprise, systèmes anti-virus, détection d'intrusion et un système de balayage de sécurité ; le routeur sera équipé pour connecter le réseau local et Internet ; un pare-feu sera installé pour isoler le réseau Interne et Internet.

    Plusieurs échangeurs d'Ethernet industriel connecteront les serveurs et les terminaux d’opérations ainsi que les ordinateurs et les imprimantes/photocopieurs seront équipées.



    B. Travaux d'Entretien

    Le Concessionnaire s’engage à procéder aux dragages d’entretien nécessaires pour maintenir les profondeurs dans le chenal d’accès, le cercle d’évitage et au droit des quais du Port afin de permettre l’entrée au port et l’accostage des navires.

    Le Concessionnaire réalise les travaux nécessaires (i) sur les deux (2) premières années de la Concession pour permettre un dragage du sable et de la boue du bassin portuaire et du chenal d’accès à moins douze (12) mètres (ii) ainsi que le dragage continu du fond marin dans le bassin portuaire et le chenal d'accès, de la zone de manœuvre pour permettre aux navires de grande taille d’escaler dans les meilleures normes de sécurité.

    Le dragage périodique est effectué tous les 3-4 ans. Le dragage d’entretien doit être effectué pendant toute la Durée de la Concession qui consiste au maintien du tirant d’eau, des passes navigables des canaux, le chenal et le bassin du port pour garantir la libre navigation.

    Le Concessionnaire assure le bon entretien du mur de quai du Port, de sa protection de pied contre les affouillements et de ses accessoires nécessaires à l’accostage et à l’amarrage des navires (bollards, défenses d’accostage et échelles).

    Le Concessionnaire procède aux travaux d’entretien des voies d’accès routiers au Port (y compris de la Route Pénétrante), hors du Périmètre Concédé dans la limite du Domaine Portuaire, dans des conditions permettant leur utilisation normale et de manière à permettre une circulation aisée des véhicules entrant et sortant du Périmètre Concédé et conformément aux stipulations de l'Annexe 3. (Programme d'Investissement).



    Programme d'Investissement Ferme

    No

    Investissements

    Montant de l’Investissement

    1

    Rehabilitation et Modernisation du Port Conventionnel

    49.875.411,41

    2

    Travaux de dragage -12m Bassin portuaire actuel et le Chenal d’acces (le fond marin est considéré comme du sable ou de la boue)

    27.286.000,00

    3

    Travaux de dragage périodique

    25.921.700,00




    Total

    103.083.111,41



      1. Programme d'Investissement Complémentaire (Engagement conditionné)

        1. Principes et Seuil de Déclenchement

    Le Programme d’Investissement Complémentaire comporte la réalisation des investissements énumérés ci-après, qui doivent avoir été réalisés et être opérationnels au plus tard à la Date Butoir d'Extension pour ce qui concerne les nouvelles infrastructures faisant l'objet de Travaux d'Extension.

    Les Travaux d'Extension du Programme d'Investissement Complémentaire doivent être réalisés à compter de la date de satisfaction de son seuil de déclenchement étant défini comme le moment auquel (i) CHEC a finalisé les Travaux d’Extension ( Zone 1, Zone 2 Zone 3 ) (matérialisé par la signature d'une procès-verbal de réception avec l'Etat) et (ii) le Chiffres d'Affaires du Concessionnaire atteint un montant au moins égal à soixante millions (60 000 000) de Dollars Américains selon l’ANNEXE-19 toute année confondue (le "Seuil de Déclenchement").

    Le Concessionnaire s'engage à maintenir la capacité de la Manutention Portuaire sur le Périmètre Concédé à tout moment à dix (10) % plus que le volume de marchandises existant.


        1. Travaux d'Extension

    Le volume de manutention de marchandises (importations, exportations, transit) au Port Autonome de Conakry s'est accru pendant les quinze dernières années de 4,0 millions de tonnes à 8 millions de tonnes. Ce qui correspond à un accroissement annuel d'environ 3,55%. Suite à l'accroissement accru du volume de manutention, les installations portuaires pour des marchandises diverses atteignent les limites de leurs capacités et nécessitent donc une extension.

    En octobre 2011, le Port Autonome de Conakry (PAC) a chargé INROS LACKNER AG de la planification de l'Extension de la zone Est du port pour satisfaire à l'accroissement volume de marchandises. En 2016, Un rapport d’analyse a été préparé sur le Projet de la société China Harbour Engineering Company Ltd. (CHEC) par INROS LACKNER AG.

    Le contrat de construction de l’extension a été signé avec la société China Harbour Engineering Company Ltd. (CHEC) en 2016 pour :


    • La construction de la zone est du Port,

    • La construction d’un parking poids lourds de 600 véhicules,

    • La construction d’une pénétrante.

    Il a été prévu dans le contrat que le projet doit être achevé en 4 ans en 3 étapes. Mais la construction est toujours pendante car les négociations de crédit sont toujours en cours. Pour qu’un service de qualité dans les standards internationaux puisse être fourni au sein du Port, la première étape de l’extension doit être achevée dans les plus brefs délais.

    Suite à l’achèvement des travaux de construction, la zone Est sera délivré à ALBAYRAK pour être exploité pendant la durée de la Concession.

    Les Travaux d'Extension sont définis comme suit :

    A. Les Travaux qui sont exclus du contrat de la société CHEC concernant le projet de l’Extension de la zone Est.

    Les Travaux d'Extension de la zone Est comprennent la construction de 3 postes (dites Zone 1, Zone 2 et Zone 3 ainsi figure sur l’image) d'amarrage de 50 000 tonnes pour les travaux d’amarrage d'extension de la zone Est, la longueur totale étant de 846 mètres. Parmi ces trois postes, il y a un poste à bauxite en vrac (un quai sans aucun équipement associé) et deux postes universels.



    La longueur du quai à bauxite est de 320 mètres, la longueur du quai universel est de 526 mètres. La cote du fond du quai est planifié pour -13,8 mètres mais le dragage n’a pas été prévu dans le contrat de construction conclue entre CHEC et l'Etat.

    CHEC a planifié d’utiliser les matériaux de dragage du bassin portuaire et du chenal (qu’elle n’effectue pas) pour former la Zone 1, zone de remplissage hydraulique et son batardeau dans les environs de l’extension des postes d’amarrages à la zone Est. Le batardeau qui sera construit aura 524 mètres de longueur, la zone de remplissage hydraulique des matériaux de dragage sera de 357 000 m².

    Dans la Zone 1 d'une superficie de 357 000 m², seulement le remplissage hydraulique sera exécuté par CHEC alors que le nivellement, le traitement de la fondation, le revêtement, le câblage, le drainage et les autre travaux auxiliaires ne seront pas réalisés par CHEC, car ces travaux sont exclus du contrat CHEC

    Dans le projet d’Extension, la surface totale est de 41.6 hectares est formé des postes générales et de la poste à bauxite en vrac. La société utilise le sol dragué de ces zones 2 et 3 pour former une zone de remplissage dans la zone 1, en effet dans le but de se débarrasser des dragues et de la boue. Le remplissage planifie la formation de la zone terrestre Zone 1. Les travaux de fondation après la formation ne sont pas compris dans le projet.

    La société CHEC a planifié la construction de 3 postes dans la Zone Est. Le projet comprend la construction de deux postes universels de 50.000 tonnes (Zone 3), et une poste a Bauxite en vrac (Zone 2) donc au total une construction d’une superficie de 416.000 m2.

    La Zone-1 sera formée en utilisant les matériaux de dragage du bassin portuaire et du chenal (que CHEC ne réalise pas). Cette Zone 1 de remplissage hydraulique et son batardeau qui sera construit sera de 524m de longueur et aura une superficie de 357.000 m2 mais sera totalement inutilisable et des grands travaux de construction seront nécessaires pour le remettre en forme.




    Nom de Terminal

    Longueur des quais

    Superficie terrestre

    Zone 1

    Zone de remplissage hydraulique

    524 m

    35,7 hectares

    Zone 2

    Poste à Bauxite

    320m

    16,9 hectares

    Zone 3

    Deux Postes universels

    526 m

    24,7 hectares

    Les travaux d’Extension de la Zone Est qui ont été exclus du contrat CHEC mais qui devront être complétés par ALBAYRAK figurent ci-dessous. Les travaux de Nivellement, le traitement de la fondation, le revêtement, le câblage, le drainage et les autres travaux auxiliaires ne seront pas réalisés, car ces travaux sont exclus du contrat CHEC.

    Il est admis que CHEC délivre une zone de remplissage hydraulique et son batardeau ayant les qualités et les normes nécessaires pour construire la surface d’un Port. Les coûts de remblayage ne sont pas inclus dans le projet d’Extension de la zone Est. Une fois que remplissage hydraulique et son batardeau seront construits et délivrés, des études seront menées pour déterminer la qualité de ces travaux. Une fois que remplissage hydraulique et son batardeau seront construits et délivrés, des études seront menées pour déterminer la qualité de ces travaux. Les couts de réparation de ces travaux et de mise en forme ne peuvent être calculés et inclus dans le projet à ce jour. A ce stade de finition du chantier, la surface n’est pas utilisable.

    Les couts de réparation de ces travaux et de mise en forme ne peuvent être calculés et inclus dans le projet à ce jour.

    Ainsi vu sur l’image ci dessus, la Zone 2 est la poste à bauxite en vrac. Le traitement de la fondation pour la poste à bauxite en vrac, le pavement de l'aire de stockage et ses structures supérieures, le réseau associé, les équipements associés, les travaux de transport et les travaux auxiliaires ne sont pas inclus dans le projet de la société CHEC, a ce stade de finition du chantier, la surface n’est pas utilisable. Tous ces travaux devront être réalisés par Albayrak.

    Le Projet CHEC comprend la construction de deux postes universels de 50.000 tonnes (Zone 3). Le projet comprend : La Construction des quais (526 mètre), le remplissage terrestre (247.000 m2), les zone de stockage et le revêtement (62.642 m2), le revêtement des voies et parkings (115.705 m2), La Construction des entrepôts (17.280 m2), la construction des immeubles (Tableau 11) , la Distribution et le drainage des eaux, la Fourniture d’Electricité, le Contrôle et Système informatique, la Climatisation , Les Installations de Ventilation Mécanique, Dépouss etc.

    Les Equipements de quais, les revêtements des surfaces de la zone de réserve de stockage, les lignes d’électricité, les immeubles supplémentaires du port, tout le dragage devant les quais et du bassin ne sont pas inclus dans le projet CHEC. Tous ces travaux devront être réalisés par Albayrak.

    B. Travaux de Dragage (-14m) / Chenal d'accès et Dragage du sable ou de la boue

    Avec la réalisation du projet d’extension de la zone Est, les travaux adéquats pour le dragage du bassin et du chenal seront réalisés pour atteindre une profondeur de moins quatorze (14) mètres.

    Le montant estimatif du Programme d'Investissement Complémentaire n’inclut pas à la Date de Signature le coût des travaux supplémentaire de renforcement de la fondation liée au dragage jusqu'à une profondeur de quatorze (14) mètres. Si des travaux d’investissement supplémentaires devaient être nécessaires pour assurer la stabilité des quais et de la digue, le coût des travaux nécessaires sera refleté sur le Programme d'Investissement Complémentaire qui fera l'objet d'une demande de Modification de la part du Concessionnaire au titre du Contrat de Concession.

    Dans ce cas, les modalités de mise en œuvre de la Modification du Programme d'Investissement Complémentaire, telles que les modalités relatives au délai de mise en œuvre, seront établies d’un commun accord entre les Parties préalablement à la mise en œuvre de ladite Modification et donneront lieu, le cas échéant, à un avenant au Contrat de Concession.



    Programme d'Investissement Complémentaire

    No

    Investissements

    Montant d’investissement

    1

    Travaux de dragage -14m Bassin portuaire actuel et le Chenal d’acces (le fond marin est considéré comme du sable ou de la boue)

    27.286.000,00

    2

    Travaux de dragage -14m du Bassin Portuaire de l’Est

    35.712.800,00

    3

    Les Travaux Complémentaires de Construction

    240.368.423,95




     Total

    303.367.224,95


    Dostları ilə paylaş:
  • 1   ...   21   22   23   24   25   26   27   28   ...   34
    Orklarla döyüş:

    Google Play'də əldə edin


    Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2017
    rəhbərliyinə müraciət

        Ana səhifə