Port autonome de conakry

Sizin üçün oyun:

Google Play'də əldə edin


Yüklə 1.82 Mb.
səhifə31/34
tarix30.12.2018
ölçüsü1.82 Mb.
1   ...   26   27   28   29   30   31   32   33   34

Cependant, les dimensions et dimensions finales doivent être établies dans la phase de conception détaillée.

Des trous d'homme doivent être prévus aux points de rejet.



    1. Critères de conception

La durée de vie nominale du réseau de collecte et de rejet est de 30 ans.

Le système de drainage des eaux de surface doit être conçu de manière à permettre la conception d'une fréquence d'orage conforme aux normes pertinentes pendant la phase de conception détaillée.

La conception et les détails du système de drainage pour toutes les chambres à tubes et les réservoirs des tuyaux des ravins devraient permettre de les évacuer de manière sûre et efficace.

Les systèmes de drainage qui recueillent les eaux de ruissellement doivent être conçus pour répondre aux exigences minimales suivantes :



  1. Les conduites souterraines devraient être conçues pour que les événements pluvio-hydrologiques soient établis pendant la conception détaillée, avec des tuyaux non chargés et des vitesses non-abrasives.

  2. Les ravines d'eau de pluie doivent être placées au centre des routes ou des accotements, de manière à minimiser l'impact des roues qui passent.

  3. Les ravines d'eau de pluie doivent être placées au point le plus bas de la vallée entre les cheminées ou les conteneurs, et aucune rigole d'égout ou aucune coulée d'eau de pluie ne doit être placée sous ces dernières.

  4. Les ravines doivent être situées de telle sorte que la largeur maximale de l'écoulement dans les conditions de précipitations prévues soit de 750 mm.

  5. Protection de l'environnement lors d'un incendie ou d'un test de fonctionnement d'un système de lutte contre l'incendie.

  6. Des conduites forcées doivent être installées aux points d'évacuation pour permettre l'isolation des conduites après les déversements.

  7. Les émissaires doivent être situés le plus haut possible afin de minimiser le temps de déchargement contre les marées.

Les chambres d'accès ne doivent pas être situées dans les routes ou dans les zones d'accès aux charges lourdes, à moins que cela ne soit absolument nécessaire, mais si ces emplacements sont inévitables, la charge maximale appliquée probable doit être utilisée.

Les volumes de ruissellement doivent être basés sur la tempête de conception standard représentant une période de retour de 10 ans avec une inondation de surface maximale de 100 mm sous réserve des données locales et des exigences réglementaires.

Le coefficient de ruissellement doit être compris comme 0,95 pour les zones pavées et 0,6 pour les emplacements perméables du site soumis à la réglementation locale et aux normes et codes applicables.

Les trous d'homme sont requis à :



  1. Changement du diamètre du tuyau;

  2. Changement de la profondeur du tuyau;

  3. Modification de l'alignement des tuyaux

  4. Jonctions de deux ou plusieurs tuyaux;

  5. Distances de plus de 90 mètres;

  6. Fin de chaque égout latéral.

Aux rails de grue, aux fentes et aux fentes de câble etc. de petites installations de drainage sont exigées. Ces drains seront raccordés au système de drainage principal ou équipés de systèmes d'évacuation ou équivalents selon la conception.

    1. Méthode de conception

La conception détaillée complète, y compris les détails techniques complets des mises en page proposées des calculs détaillés et le matériel proposé doit être soumis pour examen par l'ingénieur.

Si le concepteur souhaite soumettre des solutions de rechange au système d'écoulement et de drainage de surface, telles que des systèmes d'infiltration différents de ceux exigés par les règlements locaux ou similaires, la proposition de rechange doit être accompagnée d'une demande de conception complète.



      1. Les tuyaux

Les éléments suivants doivent être pris en compte lors de la conception des canalisations de drainage; ils doivent être droits et à un minimum de gradients réguliers pour assurer des vitesses autonettoyantes.

Tous les tuyaux de drainage doivent être stratifiés et entourés d'un matériau approuvé conforme à la norme BS EN 13242.

La conception de la literie et de l'entourage doit dépendre de la profondeur de couverture et du matériau et du diamètre du tuyau conformément à la norme BS EN 1295. La tuyauterie doit être conçue pour être installée conformément à BS 5955.

Lorsque le pipeline doit être laissé en vue d'une extension future, le bouchon doit être fixé avec du mortier de ciment-sable et la zone située entre l'extrémité du tuyau et le côté de l'excavation remplie de béton maigre de manière à pouvoir être réparée plus tard sans endommager le tuyau.



      1. Les services existants

Lorsque de nouvelles conduites doivent être posées le long de canalisations existantes ou au-dessus d'égouts existants, des canalisations d'eau de surface, des câbles d'alimentation en électricité, des câbles téléphoniques, etc., la conception doit veiller à ne pas interférer avec les services existants.

La conception doit permettre de prendre en charge les services existants et de traiter temporairement le débit causé par les canalisations et doit prendre en compte toutes les pompes, les installations et les matériaux nécessaires à cet effet.



  1. SYSTÈME D'EAU SALE

    1. Fonction

Le système doit recueillir et transporter les eaux usées et les eaux noires des bâtiments à réaliser dans le cadre du phasage de l'agrandissement du port et le stocker dans des réservoirs souterrains prêts à être éliminés par des camions-citernes ou directement raccordés au réseau d'égouts principal.

Le système doit être un système basé sur la gravité, une ventilation appropriée et une pente vers les réservoirs de stockage pour toutes les parties du réseau doivent être fournies. Le premier et le dernier trou d'homme sur chaque branche doivent être ventilés. Un système de pompage peut être envisagé lorsque l'écoulement par gravité n'est pas réalisable selon la conception.

La conception du système doit permettre de prolonger facilement les conduites dans le futur. Les nouveaux travaux doivent être organisés en fonction du développement par étapes du port.

Le concepteur doit prendre en compte, à toutes les étapes de la conception, les exigences de contraction et d'expansion de la conduite ainsi que l'obligation de prendre en compte le tassement.



    1. Portée du travail

      1. Les travaux habilitants

Les travaux d'habilitation suivants sont réalisés soit par le Concessionnaire, soit par une partie désignée par le Concessionnaire :

  1. Zone d'étude du site affecté par les travaux pour confirmer l'emplacement et la taille de toutes les conduites d'eau fétide.

  2. Déterminer les propriétés adjacentes qui seront touchées par les travaux proposés.

  3. Concevoir et permettre la conception de dérivations et de connexions alternatives aux services existants pour les propriétés adjacentes touchées par les travaux proposés.

  4. Identifier les écoulements de drainage fétide qui ne sont pas requis.

      1. La portée de la conception

Le réseau d'eaux usées doit recueillir tous les égouts et les eaux noires produits sur le site et les stocker dans le (s) réservoir (s) souterrain (s) prêt (s) à être mis à la disposition des camions-citernes ou directement raccordé au réseau d'égouts principal. La conception doit être compatible et conforme aux autorités nationales et européennes et aux normes et standards britanniques.

    1. Matériaux et forme structurelle

Les raccords de tuyauterie et les accessoires installés dans les zones côtières où les sols et les eaux souterraines contiennent une teneur élevée en chlorures doivent être construits en utilisant des matériaux corrosifs peu élevés comme suit :

  • Connexions de service 150mm de diamètre - UPVC

  • Tuyaux jusqu'à 300mm de diamètre - UPVC

  • Pipes 350mm de diamètre et plus – GRP

Cependant, les types de matériaux finaux et les tailles limites doivent être déterminés dans la phase de conception détaillée.

Les enveloppes de tuyaux, y compris le béton structural, doivent être conçues pour résister aux charges appliquées.

Tous les regards d'égout d'une profondeur supérieure à 900 mm doivent avoir des échelles en GRP avec des échelons espacés verticalement de 250 mm maximum conformes à BS1247: Parties 1, 2 et 3. Les exigences de la norme BS EN 752 doivent être respectées.

Les trous d'homme et les intercepteurs peuvent être construits en béton. Les exigences de la norme BS EN 752 doivent être respectées pour la conception des trous d'homme. Couvercles de trou d'homme à confirmer avec BS EN 124 (classe F900 minimum)

Le diamètre minimal de tout tuyau d'égout externe doit être de 200 mm, sauf pour les chambres de raccordement du bâtiment. Le diamètre minimal des trous d'homme et des chambres doit être de 800 mm.


    1. Dimensions de Définition et la Mise en Page

La disposition du système doit être établie par le concepteur tout en répondant à toutes les exigences pertinentes.

    1. Critères de conception

Les niveaux de décharge de chaque bâtiment et d'autres zones doivent être vérifiés conformément aux normes et directives bs en 12056 et cibse.

Le réseau d'égouts gravitaires doit être construit en tuyaux et trous d'homme en matière synthétique.

Les trous d'homme doivent être fournis à un espacement maximal de 80 mètres ou selon la conception et aux endroits suivants :


  1. Changement du diamètre du tuyau;

  2. Changement de la profondeur du tuyau;

  3. Modification de l'alignement des tuyaux

  4. Jonctions de deux ou plusieurs tuyaux;

  5. Fin de chaque égout latéral.

Relatif à la consommation d'eau et ses calculs de décharge doivent être faites pour la conception des diamètres. Un remplissage maximum de 50% est autorisé. En ce qui concerne le fonctionnement et la maintenance (nettoyage et inspection par CCTV), le diamètre minimum doit être de 200 mm.

Aux points de départ / impasses du tuyau, la pente du tuyau est de 4 promille (mm / m). Cette pente peut varier jusqu'à 1 promille (mm / m) au niveau de la connexion principale avec le réseau public, comme indiqué dans le tableau suivant.



Tableau 12 1 pentes requises

La pente mm / m

Longueur m

Remarque

4 promille

150 m

max

2 promille

250 m

max

1 promille

1000 m

max

La profondeur de couverture minimale de toute couronne de tuyau doit être de 1,2 m et la profondeur maximale de couverture doit être de 3,5 m.

Les systèmes doivent être en mesure d'accueillir le tassement au sol prévu pendant la durée de vie des travaux de pavage et de drainage. La tuyauterie dans le sol doit être convenablement protégée de manière à éviter tout dommage ou réduction des performances de la tuyauterie résultant du tassement du sol

La conception doit utiliser des mesures spéciales pour éliminer les effets néfastes sur la tuyauterie résultant du tassement différentiel.

Une ventilation doit être prévu pour le premier et le dernier regard, au moins dans chaque réservoir de rétention de dérivation, doit être muni d'une tuyauterie d'évent séparée, s'il y a lieu. Toutes les conduites d'évacuation doivent être placées loin des zones publiques ou occupées. Les tuyaux de ventilation doivent être prolongés de 300 mm au-dessus du sol si la zone n'est pas soumise à la circulation ou à la circulation des piétons.

Les réservoirs de rétention doivent être conçus pour contenir au moins 7 jours ouvrables de capacité et doivent être équipés de regards d'homme et de puisards. Les réservoirs de rétention doivent être munis d'un dispositif permettant de faciliter le service de camions-citernes et de réduire les nausées.

Les bâtiments d'agrément éloignés doivent être munis de leurs propres réservoirs de rétention, les réservoirs doivent être conçus conformément à la norme 6297. Une solution de rechange, telle qu'une pompe d'égout, doit être étudiée pendant la phase de conception détaillée. Tout développement d'alternative doit être apporté avec des détails de conception complets pour l'approbation de l'ingénieur et du Concessionnaire.



    1. Méthode de conception

Le système principal d'eaux usées doit être conçu pour être conforme aux alinéas BS EN 852 ET BS EN ISO 1452-1 A 6 car les intercepteurs applicables doivent être conçus conformément à BS EN 858. Les réservoirs d'eaux usées, s'il y a lieu, doivent être conçus conformément à BS EN 6297.

La conception détaillée complète, y compris les détails techniques complets des dispositions proposées, les calculs détaillés et le matériel proposé doivent être soumis pour examen par le Concessionnaire et l'Ingénieur Indépendant.

Si le concepteur souhaite soumettre des alternatives différentes de celles requises par les réglementations locales ou similaires, la proposition alternative doit être accompagnée d'une proposition de conception complète.


      1. Les tuyaux

Les lignes de drainage doivent être droites et à des gradients égaux minimaux pour assurer des vitesses autonettoyantes. Tous les tuyaux de drainage doivent être stratifiés et entourés d'un matériau approuvé conforme à la norme BS EN 13242. La conception de la literie et de la bordure doit être fonction de la profondeur de couverture, du matériau et du diamètre du tuyau conformément à la norme BS EN 1295.

Lorsque l'eau souterraine est rencontrée, elle doit être gardée sous les douilles lors du raccordement par pompage ou par d'autres moyens approuvés. Aucun tuyau ou canalisation ne peut être utilisé à des fins de drainage de tranchées sans l'autorisation de l'ingénieur.

Lorsque des tuyaux doivent être construits dans des regards, fosses chambres de puits et d'autres structures solides ou à des endroits où l'on peut s'attendre à un tassement différentiel, les deux premiers tuyaux (culbuteurs) de chaque côté ne doivent pas dépasser les longueurs suivantes :

Diamètre du tuyau (mm)

Premier tuyau (intégré) (mm)

Deuxième tuyau (mm)

Moins de 300

300

600

300 - 600 inclus

450

2 x diamètre

Plus grand que 600

600

1200

Cependant, les dimensions et dimensions finales doivent être établies dans la phase de conception détaillée.

Lorsque le tuyeau doit être laissé en vue d'une extension future, le bouchon doit être fixé avec du mortier de ciment-sable et la zone située entre l'extrémité du tuyau et le côté de l'excavation remplie de béton maigre de manière à pouvoir être réparée plus tard sans endommager le tuyau.



  1. SYSTEME DE LUTTE CONTRE L'INCENDIE

    1. Fonction

Les systèmes de lutte contre l'incendie peuvent être divisés en deux, l'un avec de l'eau douce en tant que moyen terme et un système de lutte contre l'incendie avec de l'eau de mer comme moyen de lutte contre les incendies. Les deux systèmes sont séparés et ont leurs propres prises d'eau d'incendie désignées pompes pompes et réseaux de tuyauterie de distribution.

Le système de lutte contre les incendies d'eau douce peut être conçu avec un réseau de distribution de pompes à eau d'incendie hors sol dédié, des vannes d'isolement pour l'alimentation en eau d'incendie du système de protection contre les incendies du bâtiment. Le débit et la pression doivent être régis par les exigences du bâtiment.

Les citernes doivent être dimensionnées pour fournir et stocker la capacité requise par les codes et les normes de l' NFPA, un minimum de deux heures de stockage (selon les exigences du débit d'incendie approuvé) est jugé nécessaire. Le (s) réservoir (s) doit (doivent) être un réservoir d'aspiration pour les pompes de lutte contre l'incendie qui augmentera la pression aux exigences du bâtiment et sera conforme aux exigences du NFPA20. La conception du système de lutte contre l'incendie à l'intérieur des bâtiments doit être considérée séparément.

Le système de lutte contre les incendies à l'échelle du site peut être alimenté par un système d'eau de mer où les pompes à incendie doivent pomper l'eau de mer du côté du mur de quai et la propulser vers les bornes d'incendie du site. Le réseau doit être muni de vannes d'isolement pour permettre l'isolation de toute section à des fins d'inspection et de maintenance sans isolation de l'ensemble du système.

Le système de lutte contre les incendies à l'échelle du site doit être conçu selon un débit minimum à établir en fonction de la ou des zone(s) considérée(s) et doit être conçu conformément aux exigences de la norme NFPA 307.

En plus des réseaux de lutte contre les incendies, les gares de triage devraient être munies de cabinets d'incendie munis au minimum des éléments suivants :



  1. Quatre tuyaux de 30 mètres de longueur chacun

  2. Une hache de feu

  3. Deux buses

  4. Clés

  5. Clé de bouche d'incendie

  6. Clé a molette

  7. Et deux extincteurs (au minimum)

  8. Abc extincteur à poudre sèche

  9. Extincteur à mousse

La taille et la capacité des extincteurs doivent être conformes à la phase de conception détaillée.

Des chariots à roulettes et des extincteurs à main supplémentaires peuvent être fournis selon les exigences de la conception détaillée pour combattre manuellement les petits feux.

La connexion de la dérivation de tuyauterie doit être “réglée” et comprendre une “patte de chien” pour faciliter la prise en compte du mouvement différentiel et du tassement entre la tuyauterie de distribution et les bouches d'incendie elles-mêmes.

Les bouches d'incendie peuvent généralement être du type souterrain à BS 750 situé dans une chambre avec des couvercles d'accès facilement accessibles. (certaines bouches d'incendie au-dessus du sol peuvent aussi être fournies).

Un moyen de communciation antisalissure peut être fourni pour les occasions où l'eau de mer est utilisée dans la tuyauterie.

L'acheminement du tuyau choisi doit permettre une future facilité d'accès à la tuyauterie souterraine.



    1. Portée du travail

      1. Travaux habilitants

Les travaux d'habilitation suivants sont réalisés soit par le Concessionnaire, soit par une partie désignée par le Concessionnaire :

  1. Zone d'étude du site concerné par les travaux afin de confirmer l'emplacement et les dimensions de toutes les conduites principales d'incendie et les prises d'eau principales des pompes d'incendie d'eau de mer.

  2. Déterminer les propriétés adjacentes qui seront touchées par les travaux proposés.

  3. Concevoir et permettre la conception de dérivations et de connexions alternatives aux services existants (le cas échéant) pour les propriétés adjacentes touchées par les travaux proposés.

      1. Portée de la conception

La conception du système de lutte contre les incendies doit être considérée comme incluant toutes les installations et tous les systèmes de travaux associés conformément aux exigences du Concessionnaire, en fournissant un système entièrement fonctionnel et adapté à l'usage prévu. Les exigences minimales ci-dessous doivent être incluses dans la conception, le cas échéant :

  1. Préparer et soumettre un document détaillé sur la stratégie de lutte contre les incendies, conformément aux normes et lignes directrices des codes de l'NFPA, afin d'indiquer les risques et la méthodologie à suivre pour combattre l'incendie dans le terminal. La stratégie d'incendie doit comprendre de multiples scénarios d'incendie relatifs à chaque système de lutte contre les incendies.

  2. Conception de l'alimentation en eau (réservoir hors sol et puits d'aspiration) pour alimenter le (s) réservoir (s) de stockage des pompes à incendie.

  3. Conception des prises d'eau de mer pour le système de lutte contre les incendies d'eau de mer

  4. Analyse complète de l'eau d'alimentation en ce qui concerne la fourniture d'équipements résistants à la corrosion. Les résultats et l'impact des résultats en ce qui concerne la nécessité de minimiser la corrosion doivent être examinés par le concepteur.

  5. Fourniture des routages de tuyauterie à désigner complets.

  6. Conception des systèmes de lutte contre l'incendie, y compris les dispositions relatives aux séismes, le cas échéant.

  7. Conception de tous les systèmes électriques associés aux systèmes de lutte contre l'incendie.

  8. Conception du système de tranchées et d'acheminement des canalisations, c'est-à-dire des voies souterraines utilisées pour la tuyauterie de distribution et le système de gaines de câbles en ce qui concerne les exigences du système de lutte contre l'incendie.

  9. Choix des matériaux dimensionnement et positionnement des socles de plinthes trous tranchées ouvertures de couverture de tranchée coulées dans des supports de génie civil accessoire etc. dans les ouvrages et emplacements similaires sur la base des informations issues de la conception du système de lutte contre l'incendie.

  10. La sélection des matériaux, le dimensionnement et le positionnement des supports, les bossages supportent les trous et autres éléments associés aux fabrications structurelles sur la base des informations dérivées de la conception du système de lutte contre les incendies.

  11. Sélection pour les matériaux de construction pour la tuyauterie en ce qui concerne la protection contre la corrosion.

  12. Conception du système de mise à la terre, de liaison et de protection contre la foudre pour le système de lutte contre l'incendie.

  13. Conception et sélection de systèmes de protection contre la corrosion des systèmes de lutte contre l'incendie.

  14. Conception de la maison de pompe à incendie complète, y compris les fondations et les services de bâtiment associés alarmes incendie alarmes de sécurité des systèmes de sécurité et similaires, le cas échéant.

  15. Conception du réservoir de stockage de l'eau de la maison de pompiers incluant les fondations et la structure de support du réservoir, le cas échéant.

  16. Fourniture d'une mise en œuvre d'un programme de travaux pour la conception du système de lutte contre l'incendie.

  17. Liaison avec le personnel du Concessionnaire.

  18. Liaison avec les pompiers locaux et régionaux de la protection civile.

  19. Liaison avec la compagnie d'assurance du Concessionnaire.

Les aspects importants à considérer lors de la préparation des paquets de conception de travail de détail sont les exigences pour que les systèmes de lutte contre les incendies soient :

  1. Entièrement coordonné et intégré;

  2. Fiable en fonctionnement;

  3. Opérationnellement sûr;

  4. Entretien facile

  5. Écologique;

  6. Et pour satisfaire les codes de pratique appropriés et les normes telles que publiées par le ministère de l'intérieur de la direction de la défense civile ou une autorité responsable équivalente en charge.

    1. Matériaux et forme structurelle

      1. Général

Les raccords de tuyauterie et les accessoires installés dans les zones côtières où le sol et les eaux souterraines contiennent une forte teneur en chlorure et où le système d'incendie aura de l'eau de mer comme moyen d'extinction doivent être construits avec des matériaux corrosifs.

Les pompes d'incendie qui manipulent l'eau de mer doivent être fabriquées en acier super duplex et doivent être de la conception de la turbine verticale pour pouvoir supporter le soulèvement du puits / lit d'eau de mer.

Les pompes d'eau douce doivent être des pompes de refoulement latérales centrifuges à aspiration latérale, capables de fournir la pression et le débit requis pour le système de protection incendie du bâtiment.

Tous les types de pompes au final et les détails pertinents doivent être soumis à la conception détaillée ainsi qu'au consentement du Concessionnaire.



      1. Vie de conception

La durée de vie nominale de l'équipement du système de lutte contre l'incendie pour une période de 20 ans doit être adoptée.

    1. Critères de conception

      1. Introduction

Cette section améliore et clarifie les informations fournies dans les normes de conception spécifiées, en mettant particulièrement en évidence les aspects associés à l'équipement du système de lutte contre l'incendie. Cette information doit être lue conjointement avec les normes de conception spécifiées.

L'espacement dimensionnel des bouches à l'intérieur des aires d'empilage de cargaison (entre les différentes bouches d'incendie) doit être de l'ordre de 300 m parallèle à la paroi du quai et inférieur à 100 m perpendiculairement à la paroi du quai.

L'espacement des dimensions des bouches d'incendie dans les zones d'empilage sans conteneur doit être de l'ordre de 60 à 90 m., en fonction de l'emplacement et des dangers.

L'emplacement final doit être déterminé pendant la phase de conception détaillée.



      1. Réservoir de stockage d'eau

Un réservoir de stockage d'eau doit être fourni avec des fondations pour fournir une alimentation en eau par gravité alimentée en eau d'aspiration aux pompes d'incendie.

Le réservoir doit être subdivisé en deux compartiments pour faciliter l'entretien futur. Chaque compartiment doit comporter des installations suffisantes pour permettre un fonctionnement indépendant de manière sûre pendant la durée des travaux de maintenance.

L'entrée d'eau du réservoir doit assurer une protection contre le refoulement.


    1. Méthode de conception

Le concepteur doit préparer tous les plans de travail (schémas de conception, schémas, diagrammes de tuyauterie, diagrammes de tuyauterie et d'instrumentation, travaux de construction, structures, civil et érection) et les calculs de support pour la construction mécanique.

Des dessins doivent être fournis pour chaque élément de l'équipement et des composants, etc. décrivant la capacité de performance de conception, les dimensions et les matériaux utilisés, etc.

Un ensemble complet de calculs doit être fourni pour justifier les propositions de conception pour tous les éléments des travaux. (c'est-à-dire en fonction de la taille de la pompe de travail, du dimensionnement du moteur, du dimensionnement des tuyaux, de l'épaisseur de la paroi du tuyau, de la taille des câbles électriques et de tous les éléments structuraux, etc.).

Les dessins doivent être complets et coordonnés et, en plus du contenu technique nécessaire, doivent inclure les détails de tous les bâtiments associés aux bâtiments et services, etc. adjacents au détail particulier afin de démontrer l'adéquation des propositions.

Tous les composants du système de tuyauterie, y compris les vannes, les bornes d'essai, les drains et similaires doivent être identifiés sur les schémas de tuyauterie et sur les composants eux-mêmes au moyen de numéros d'article et de numéros de référence. Lorsque les composants ont également une connexion électrique, les appareils électriques doivent également être identifiés.

Les dessins, les informations techniques et les calculs, etc., doivent être fournis dans des paquets distincts pour faciliter l'examen et la coordination.



  1. SYSTEME D'APPROVISIONNEMENT EN EAU DOUCE

    1. Fonction

Le concepteur doit éviter l'accumulation d'eau «morte» ou infectée dans le système et doit empêcher la propagation de toute infection qui se forme. Dans les régions éloignées où cela peut ne pas être possible et à la fin de tout «pied mort», le concepteur doit fournir une bouche d'incendie pour les chasses d'eau.

La conception du système doit être capable de fournir toute expansion future de la cour. Des vannes et des extrémités à brides vierges doivent être prévues aux limites pour permettre aux conduites d'être facilement étendues à l'avenir.

Si l'eau potable doit être fournie par les camions-citernes, l'eau doit être stockée dans des réservoirs d'eau en béton hors sol ayant une capacité suffisante pour répondre aux exigences du site. L'eau potable doit être distribuée par un réseau de conduites et de branchements aux points de décollage désignés. Un groupe de surpression composé d'un minimum de deux pompes de service et d'une réserve peut être fourni.

Les raccordements aux bâtiments doivent être effectués à travers des chambres d'inspection munies de clapets d'isolement et de clapets anti-retour.

Une tolérance dans la tuyauterie d'évacuation et de drainage doit être prévue aux points hauts et bas du système afin de garantir que des points d'évacuation et de rinçage adéquats sont disponibles pour le fonctionnement du système.

Les nouveaux travaux doivent être organisés en fonction du développement échelonné de chaque investissement du Terminal.

Un trou d'homme doit être conçu dans lequel la nouvelle principale sur le site doit entrer. Des dispositions pour un compteur d'eau doivent être autorisées à cet endroit.


    1. Portée du travail

      1. Travaux habilitants

Les travaux d'habilitation suivants sont réalisés soit par le Concessionnaire, soit par une partie désignée par le Concessionnaire :

  1. Zone d'étude du site concerné par les travaux pour confirmer l'emplacement et les dimensions de toutes les conduites d'eau douce.

  2. Déterminer les propriétés adjacentes qui seront touchées par les travaux proposés.

      1. Portée de la conception

Le projet comprend la conception d'un système d'eau douce qui fournira de l'eau douce sous pression depuis la ligne de réseau principale ou la station de pompage et / ou les principaux réservoirs de stockage d'eau potable jusqu'aux bâtiments et aux installations portuaires.

Les petits bâtiments d'agrément peuvent être munis de leur système d'alimentation au moyen d'un réservoir d'eau potable en hauteur doté d'une capacité suffisante.



    1. Matériaux et forme structurelle

      1. Travail de tuyauterie et les raccords

Toutes les nouvelles conduites d'eau douce souterraines doivent être fabriquées en tuyaux de polyéthylène haute densité. D'autres types équivalents peuvent être utilisés selon la conception détaillée sous réserve du consentement du Concessionnaire. La tuyauterie doit pouvoir supporter des pressions allant jusqu'à 16 bars à 20 ° C.

La tuyauterie doit être strictement conforme aux recommandations du fabricant en utilisant des raccords de tuyauterie bout à bout et des raccords d'électrofusion.

Les socles en béton doivent être conçus sous toutes les vannes et tous les points de rinçage afin de les supporter adéquatement et d'éviter de solliciter la tuyauterie en polyéthylène. En outre, tous les changements de direction des embouts de canalisations, embouts, etc. doivent être munis d'une ancre en béton ou de blocs de butée pour empêcher la séparation des joints sous la pression du réseau. La conception doit tenir compte de l'ajout d'enveloppes autour de la section du tuyau à encastrer pour éviter les éraflures et assurer la liberté de mouvement. Le béton doit être conforme aux normes et normes pertinentes.

Les tranchées doivent être soigneusement calibrées pour fournir le bon support de tuyau sur toute la longueur du réseau. Tous les tuyaux doivent être stratifiés et entourés d'un matériau approuvé conforme à la norme BS EN 13242. La conception de la literie et de l'entourage doit être fonction de la profondeur de couverture et du matériau et du diamètre du tuyau conformément à la norme BS EN 1295.

Les tés à brides se fixent dans les chambres de soupape en réduisant les ergots et les éléments similaires doivent être en fonte ductile fabriquée conformément à la norme BS EN 545 avec un revêtement en mortier de ciment. La couche de mortier de ciment doit être appliquée par centrifugation avec un ciment Portland résistant aux sulfates ou équivalent, conforme à BS4027 ou ASTM C150 type 2 et avec des granulats conformes à BS882. L'épaisseur du revêtement doit être conforme à la norme BS EN 545.

Les tuyauteries en fonte ductile aux positions de vanne et de rinçage doivent être munies de brides BS4504, PN16. Les raccords externes en fonte ductile doivent être enveloppés avec du ruban Denso ou équivalent pour donner un chevauchement de 55%, c'est-à-dire être emballés en double.

Les boulons et les écrous doivent être galvanisés conformément à BS7371: Partie 6: 1998 et fabriqués conformément aux rondelles BS4190 à BS4320 et aux joints à BS EN 1514 avec le matériel à BS2494.

Toute la tuyauterie au-dessus du sol doit être en fonte ductile selon les exigences de la norme BS EN 545.



      1. Les vannes

Les vannes d'isolement de section doivent être du type à grille fabriquées selon BS5163, type B, avec des brides BS4504, PN16, et être équipées de têtes à chapeau carré pour le fonctionnement en clé en T. Toutes les soupapes doivent être fabriquées en fonte ductile. La finition extérieure doit être une peinture époxy bleue liée par fusion.

Les boîtes de surface pour les fosses de robinetterie doivent être de type lourd (classe F900) fabriquées en fonte ductile avec une ouverture libre de 750 mm x 750 mm et une ouverture intégrale de 380 mm x 230 mm.



      1. Les réservoirs d'eau

L'eau potable peut être fournie par un ensemble de réservoirs d'eau situés à proximité des points d'utilisation, à l'exception des installations principales ou des emplacements avec une connexion directe au réseau principal ou où ceux-ci seront dotés de stockage de béton hors sol dédié réservoirs et pompes.

Les principaux réservoirs d'eau souterraine peuvent être construits à partir du béton armé selon les normes et normes pertinentes. Le réservoir d'eau doit être réalisé en deux compartiments égaux munis de raccords à soupape pour égaliser les conduites, les évents, les drains, les débordements et les instruments, etc. Chaque compartiment doit être équipé de trous d'homme permettant l'inspection et le nettoyage des citernes, l'accès doit être d'au moins 600 × 600 mm. L'intérieur et l'extérieur du réservoir doivent avoir des échelles d'accès conformes à la norme ANSI a14,3. Les planchers des réservoirs doivent être inclinés vers un puisard pour s'accumuler et recueillir les débris.

Toutes les tuyauteries doivent être pourvues de brides de retenue pour l'entrée et la sortie des réservoirs. Les tuyaux de trop-plein doivent avoir deux tailles plus grandes que les tuyaux d'aspiration. Le drain du réservoir doit être dirigé vers un puisard ou un rejet directement dans le système de drainage des eaux pluviales. La méthode sécuritaire doit être fournie pour éviter la contamination croisée.

Les réservoirs de toit devraient être munis d'un pare-soleil pour éviter une augmentation excessive de la température de l'eau stockée.

Toutes les citernes doivent être munies d'une ou de canalisation (s) de remplissage au niveau du sol accessible aux camions-citernes (le cas échéant). La canalisation de remplissage doit être munie d'un raccord rapide pour permettre le raccordement aux camions-citernes. Le branchement de la conduite de remplissage avec le camion-citerne doit être protégé contre les dommages mécaniques.

Le (s) emplacement (s) final (s) du réservoir d'eau et de la pompe doit être conforme aux dessins de conception détaillés à établir lors de la phase de conception.



    1. Critères de conception

Les besoins en eau de chaque bâtiment doivent être vérifiés à partir de cibse et bs en 806-4: 2010 en tenant compte également des conditions locales et des exigences de la phase d'investissement finale.

    1. Méthode de conception

Les calculs doivent établir les dimensions des tuyaux et des raccords en fonction de la consommation d'eau, de ses rejets et de ses pertes. Les calculs doivent permettre le système d'eau douce requis pour toute extension future, le cas échéant.

  1. TRAVAUX ÉLECTRIQUES

    1. Abréviations

Les abréviations suivantes peuvent être applicables dans la section des travaux électriques de ce document :

A

Ampères

AC

Courant alternatif

ACB

Disjoncteur air

CB

Disjoncteur

CCTV

Télévision en circuit fermé

Comms

Systèmes de communication

CT

Transformateur de courant

C/W

Compléter avec

DC

Courant continu

E/F

faille terrestre

HV

Haute tension

Hz

Hertz

I

Actuel

IDMT

Temps minimum défini inverse

kA

Kiloampères

kV

Kilovolts

kVA

Kilovolt-ampères

kVAr

Kilovolt-ampères Réactif

kW

Kilowatt

LAN

Réseau local

LV

Basse tension

mA

Milliampere

MCB

Disjoncteur miniature

MCCB

Disjoncteur à boîtier moulé

MV

Moyenne tension

MVA

Megavolt Ampères

O/C

Surintensité

RCD

Dispositif de courant résiduel

RCBO

Disjoncteur à courant résiduel avec protection contre les surintensités

RMU

Anneau principal

SCADA

Contrôle et d'acquisition de données

STS

Expédier à terre

TBA

Être annoncé

TBC

Être confirmé

TBD

Être déterminé

TNS

Terre Neutral Separate (Système de mise à la terre)

TX

Transformateur

V

Volts

VT

Transformateur de tension

VCB

Disjoncteur sous vide

C

Degré Celsius

No

Nombre

MoE

Ministère


Dostları ilə paylaş:
1   ...   26   27   28   29   30   31   32   33   34
Orklarla döyüş:

Google Play'də əldə edin


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©muhaz.org 2017
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə